Robert Jefferson Bingham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robert Jefferson Bingham
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Lieu de travail
Œuvres principales
Portrait photographique de la Reine Victoria et de Napoléon III


Robert Jefferson Bingham, né en 1824 dans le comté du Leicestershire et mort en 1870 à Bruxelles, est un photographe britannique ayant travaillé en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de John et de Martha Cowaner Bingham, Robert Jefferson Bingham est né dans la paroisse de Billesdon, dans le Harborough, comté de Leicester. Il devient assistant en chimie au laboratoire de la London Institut. Il est parmi les premiers à expérimenter le procédé au collodion humide et se fait passer pour l'inventeur de ce procédé[1]

Il s'installe en France dans les années 1850 et ouvre son premier studio photographique à Paris au 58 rue de La Rochefoucauld[2]. En 1851 il a un différend judiciaire à propos des droits d'une licence avec William Henry Fox Talbot pour exploiter les procédés brevetés de celui-ci. L'affaire a pour point de départ la publication des photographies prises lors de l'Exposition universelle de 1851[3]. Il était missionné par Henry Cole pour photographier les œuvres primées.

Il est de nouveau sollicité par Henri Cole pour réaliser le même travail à l'Exposition universelle de 1855, avec Charles Thuston Thompson (1816-1868), graveur qu'il forme à la photographie.

Robert Jefferson Bingham est passé maître dans la reproduction de tableaux produisant des documents d'une grande qualité, à des prix raisonnables. Il est sollicité par Adolphe Goupil pour illustrer des publications.

Il meurt le à 11 heures du soir au n°18 de la rue l'Ecuyer, à Bruxelles[4].

Marie Cabel dans le rôle de « Mignon », Paris, Bibliothèque nationale de France.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Photographie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laure Boyer, « Robert Jefferson Bingham, photographe du monde de l'art sous le Second Empire », dans Études photographiques , no 12, novembre 2002, 24.p. (en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laure Boyer, op.cit. p.4, note n°5.
  2. Ses cartons photographiques portent la mention « Larochefoucauld ».
  3. Correspondance de William Henry Fox Talbot, Collection Royal Photographic Society, Coll. National Media Museum Bradford.
  4. Il est déclaré veuf d'Emma Jefferson par deux témoins, le sculpteur Ernest Kaude de Dresdre et le machiniste Charles Haek.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :