Robert Gardos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Gardos Table tennis pictogram.svg
Austrian Olympic Team 2012 a Robert Gardos 01a.jpg
Contexte général
Sport Tennis de table
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Autriche Autrichien
Naissance (36 ans)
Lieu de naissance Budapest, Hongrie
Taille 1,78 m (5 10)
Poids de forme 66 kg (145 lb)
Surnom Robi[1]
Club Drapeau : Russie UMMC Ekaterinbourg (2009-2010)
Drapeau : Allemagne TTCZ Grenzau (2010-2011)
Drapeau : France ASTT Chartres (depuis 2011)
Palmarès
Or Arg. Bro.
Championnat d'Europe en simple 2
Championnat d'Europe en double 1 1

Robert Gardos, né le 16 janvier 1979 à Budapest (Hongrie), est un pongiste autrichien.

Son meilleur classement au classement mondial ITTF est la 18e place, qu'il atteint en mars 2015[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Gardos lors d'une démonstration en 2008.

Robert Gardos effectue ses premiers pas de pongiste en Hongrie du côté de Budapest, sa patrie d’origine, dès l’âge de six ans. Impossible d’échapper à ce sport pratiqué par toute sa famille. Son grand-père, son père et sa mère jouent à un très bon niveau, ils font partie des meilleurs Européens chez les jeunes, avant de devenir entraîneurs. Son grand frère, Krisztian, est également doué (top 10 autrichien)[3].

À 9 ans, Robert Gardos suit son père en Espagne, lui qui vient d'être nommé entraîneur d’un centre à Séville. Avec sa famille, il y reste une année. En 1993, Robert, est champion d’Europe cadets. Durant son adolescence, il quitte la Hongrie pour l’Autriche, son pays d’adoption[3].

En 2004, le Dominicain Lin Ju lui demande d’être son sparring-partner pour préparer les Jeux d’Athènes. C’est dans une salle du pays qu’il rencontre sa femme. Avec Pamela, il est part s’installer en Espagne, un pays qu’il connait déjà. Sous le soleil de Grenade, le séjour dure cinq ans. Mais pour le « ping » ce n’était pas l’idéal, le championnat ibère n’étant pas assez relevé[3].

En 2008, Robert Gardos réussit pour la première fois à sortir des qualifications individuelles pour les Jeux olympiques d'été de 2008. Il fait aussi partie de l'équipe d'Autriche en compagnie de Werner Schlager, Daniel Habesohn et Chen Weixing.

Il part jouer une saison à Ekaterinburg (Russie) puis une autre à Grenzau (Allemagne), entre temps né le petit Alejandro. Et en septembre 2011, il débarque à l'ASTT Chartres, où il signe pour deux ans. Mais, même s’il apprécie l’entourage, l’équipe et l’ambiance de la ville, il n’y vient que pour les matches avec l’ASTT. Lui préfère un mode de vie paisible, s’entraîner sur place et éviter les allers-retours. Mais, c’est alors plus facile pour ma famille de résider en Autriche. Chez lui, c’est dans la banlieue de Vienne. Il y vit avec femme et enfant, ainsi qu’un golden retriever[3].

Robert Gardos avec Daniel Habesohn aux JO 2012.

En 2012, Robert Gardos sort pour la seconde fois des qualifications aux épreuves de tennis de table pour les Jeux olympiques d'été de 2012. Il est même le mieux classé de l'équipe d'Autriche devant Chen Weixing et Werner Schlager. À la fin de l'année, Gardos est champion d'Europe en double-messieurs aux côtés de son compatriote Daniel Habesohn.

En mai 2013, Gardos participe aux Championnats du monde. Son parcours s'arrête en quart de finale en double, toujours aux côtés de Daniel Habesohn, ils sont éliminés par le duo Chinois Hao Shuai-Ma Lin. En simple, il est éliminé par Zhang Jike en huitième de finale. En fin d'année, le duo Gardos-Habesohn est en passe de conservé son titre européen mais s'incline en finale du Championnat d'Europe.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Individuel[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe double-messieurs
Open du Chili ITTF double-messieurs

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Russie UMMC Ekaterinbourg
 
Drapeau : France ASTT Chartres
 

Style de jeu et matériel[modifier | modifier le code]

Ce droitier possède un jeu offensif et rapide en topspin. Robert Gardos utilise une raquette avec un revêtement « Sponge - Butterfly Tenergy 05 » en coup-droit comme en revers et une lame « Butterfly Timo Boll ZLC - FL »[1].

Clubs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « GARDOS Robert », sur ittf.com (consulté le 21 mai 2015)
  2. (en) « World ranking Record for GARDOS Robert », sur ittf.com (consulté le 21 mai 2015)
  3. a, b, c et d « Robert Gardos, le polyglotte du ping », sur lechorepublicain.fr,‎ (consulté le 21 mai 2015)
  4. « Palmarès du Championnat de France Par Equipes », sur fftt.com (consulté le 21 mai 2015)