Robert Fraisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fraisse (homonymie).
Robert Fraisse
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Robert Fraisse, né à Paris en 1940, est un directeur de la photographie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École nationale supérieure Louis-Lumière de Paris vers 1960, Robert Fraisse débute au cinéma sur trois films sortis en 1962, La Vendetta de Jean Chérasse et Le Procès d'Orson Welles — comme deuxième assistant opérateur —, ainsi que Le Caporal épinglé de Jean Renoir — comme premier assistant opérateur —. Il est à nouveau premier assistant opérateur sur six films, sortis entre 1967 et 1971. De plus, il est cadreur sur L'Odeur des fauves (1972) de Richard Balducci, puis Emmanuelle (1974) de Just Jaeckin. Il retrouvera ce dernier pour cinq autres films (comme chef opérateur), dont Madame Claude en 1977, avec Françoise Fabian dans le rôle-titre.

Hormis deux courts métrages documentaires de 1970 et 1973, il devient directeur de la photographie à l'occasion d’Un homme libre (1973, avec Gilbert Bécaud et Olga Georges-Picot) de Roberto Muller. À ce poste, il contribue jusqu'à présent à une quarantaine de films (les deux derniers, actuellement en cours de production, doivent sortir respectivement en 2011 et 2012), français majoritairement, mais également étrangers (ex. : N'oublie jamais en 2004, film américain de Nick Cassavetes, avec Ryan Gosling et Rachel McAdams, et où il tient lui-même un petit rôle), sans compter bon nombre de coproductions (ex. : Ronin en 1998, film américano-britannique de John Frankenheimer, avec Robert De Niro et Jean Reno).

Outre les réalisateurs déjà nommés, Robert Fraisse assiste notamment Denis Amar (deux films, dont Asphalte en 1981, avec Carole Laure et Jean-Pierre Marielle), Patrice Leconte (deux films, dont Circulez y a rien à voir en 1983, avec Jane Birkin et Michel Blanc), Jean-Jacques Annaud (quatre films, dont L'Amant en 1992, avec Jane March et Tony Leung Ka-fai), ou encore Francis Veber (deux films, dont L'Emmerdeur en 2008, avec Patrick Timsit et Richard Berry), entre autres.

À la télévision, toujours jusqu'à présent, il collabore à deux téléfilms américains, diffusés respectivement en 1989 (Dark Holiday de Lou Antonio, comme cadreur) et 1995 (Citizen X de Chris Gerolmo, avec Stephen Rea et Donald Sutherland, comme chef opérateur).

Le film L'Amant pré-cité lui vaut en 1993 deux nominations, d'une part au César de la meilleure photographie, d'autre part à l'Oscar, dans la même catégorie. En outre, il gagne un prix au Festival Camerimage, pour Vatel de Roland Joffé (2000, avec Gérard Depardieu — dans le rôle-titre — et Uma Thurman).

Filmographie[1][modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

(films français, sauf mention contraire ou complémentaire)

Comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Nominations et récompenses (sélection)[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À priori complète au .
  2. Sortie prévue en Italie et au Royaume-Uni courant 2012 (dates non-précisées).
  3. Sortie prévue en Allemagne le .