Robert Edmond Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jones.
Robert Edmond Jones
Description de cette image, également commentée ci-après
Vers 1920
Surnom Bobby
Naissance
Milton
New Hampshire, États-Unis
Nationalité : Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 66 ans)
Milton
New Hampshire, États-Unis
Activité principale Costumier, décorateur
Metteur en scène, producteur
Éclairagiste
Activités annexes Décorateur de cinéma
Lieux d'activité Broadway (New York) ...
Collaborations Philip Barry, Marc Connelly,
Eugene O'Neill ...

Répertoire

Robert Edmond « Bobby » Jones, né le à Milton (New Hampshire), ville où il est mort le , est un costumier, décorateur (de théâtre et de cinéma), metteur en scène, producteur et éclairagiste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'université Harvard en 1910, Robert Edmond Jones étudie ensuite en Europe vers 1913 auprès d'Edward Gordon CraigFlorence) et de Max ReinhardtBerlin). Puis il exerce principalement à Broadway (New York), où il débute en 1915 comme décorateur de La Comédie de celui qui épousa une femme muette d'Anatole France (avec Ernest Cossart et Isabel Jeans)[1].

Suivent notamment Richard III de William Shakespeare (costumier et décorateur, 1920, avec John Barrymore dans le rôle-titre et Reginald Denny), Amour pour amour de William Congreve (metteur en scène et producteur, 1925, avec Henry O'Neill et Edgar Stehli), Le deuil sied à Électre (costumier et décorateur, 1931-1932, avec Alice Brady et Alla Nazimova) et Le marchand de glace est passé (décorateur et éclairagiste, 1946-1947, avec Jeanne Cagney et E. G. Marshall) d'Eugene O'Neill, ou encore The Philadelphia Story de Philip Barry (décorateur et éclairagiste, 1939-1940, avec Katharine Hepburn et Joseph Cotten).

Ses deux dernières pièces sont Intermezzo de Jean Giraudoux (décorateur, 1950, avec Una O'Connor et Charles Halton) et Les Verts Pâturages de Marc Connelly (décorateur, 1951, avec Ossie Davis).

Notons ici qu'il collabore à plusieurs reprises avec les dramaturges précités Philip Barry, Marc Connelly et Eugene O'Neill.

Toujours à Broadway, il travaille aussi sur quatre comédies musicales, la première en 1918 (costumier et décorateur) ; la dernière est Lute Song, sur une musique de Raymond Scott (costumier, décorateur et éclairagiste, 1946, avec Mary Martin et Yul Brynner).

S'ajoutent l'opéra-comique Patience de Gilbert et Sullivan (metteur en scène, 1924-1925, avec Helen Freeman et Edgar Stehli), ainsi qu'une adaptation de l'opéra bouffe La Belle Hélène de Jacques Offenbach (décorateur et éclairagiste, 1944, avec Jarmila Novotná dans le rôle-titre).

Pour les planches, il collabore encore à des ballets, dont Till l'Espiègle (musique de Richard Strauss, 1916, costumier et décorateur, Manhattan Opera House, New York) et Billy the Kid (musique d'Aaron Copland, 1939, producteur, Broadway), ainsi qu'à d'autres opéras, dont Faust (musique de Charles Gounod, 1928, décorateur, Chicago Opera House (en), Chicago).

Il contribue également à deux films américains tournés en Technicolor, le court métrage La Cucaracha de Lloyd Corrigan (costumier et décorateur, 1934, avec Steffi Duna et Don Alvarado) et Becky Sharp de Rouben Mamoulian et Lowell Sherman (décorateur, 1935, avec Miriam Hopkins dans le rôle-titre et Cedric Hardwicke).

Robert Edmond Jones (mort en 1954, à 66 ans) est par ailleurs l'auteur d'un ouvrage de référence consacré à l'art du théâtre et paru en 1941 (réédité en 2004), dont le titre principal est The Dramatic Imagination.

Œuvres scéniques (sélection)[modifier | modifier le code]

à Broadway, sauf mention contraire

(légende : C = costumier ; D = décorateur ; E = éclairagiste ; M = metteur en scène ; P = producteur)

Pièces[modifier | modifier le code]

Richard III (costumier et décorateur, 1920), avec John Barrymore (rôle-titre)
Ah, solitude ! (décorateur, 1933-1934), avec George M. Cohan, Elisha Cook Jr. et Gene Lockhart (de g. à d.)
The Philadelphia Story (décorateur et éclairagiste, 1939-1940), avec Dan Tobin et Katharine Hepburn (au centre)

Comédies musicales[modifier | modifier le code]

Ballets[modifier | modifier le code]

Scène du ballet Till l'Espiègle (costumier et décorateur, 1916)
Film La Cucaracha (costumier et décorateur, 1934)

Opéras[modifier | modifier le code]

Cinéma (intégrale)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Orville K. Larson, Scene Design in the American Theatre from 1915 to 1960 (en), The University of Arkansas Press, 385 p.
  • 2004 : Robert Edmond Jones, The Dramatic Imagination: Reflections and Speculations on the Art of the Theatre (en), Taylor & Francis, New York, nouvelle édition (1re édition en 1941), 172 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Robert Edmond Jones », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)

Liens externes[modifier | modifier le code]