Robert Dottrens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Robert Dottrens, né à Carouge, le et mort à Troinex le est un pédagogue expérimentaliste suisse. Il est professeur de pédagogie à l'université de Genève.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est d'abord instituteur, de 1912 à 1921, puis il obtient le diplôme de l'Institut Jean-Jacques Rousseau[1], où il enseigne à partir de 1925. Il travaille au rapprochement de l'institut et de l'université de Genève. Il soutient en 1931 une thèse en sociologie, intitulée Le problème de l'inspection et l'éducation nouvelle : Essai sur le contrôle pédagogique et social de l'enseignement primaire[2]. Il crée puis dirige l'école d'application expérimentale du Mail (1928-1952). Il est privat-dozent en 1931. Il est professeur de pédagogie générale et d'histoire de la pédagogie à l'université de Genève (1952-1963)[3], où il fonde le Laboratoire de pédagogie expérimentale[4].

Il est membre fondateur du Bureau international d'éducation en 1925, et membre de son conseil de 1929 à 1959[1]. Il est très engagé dans les rencontres d'enseignants expérimentalistes, qui aboutissent à la création de l'Association internationale de pédagogie expérimentale de langue française (AIPELF)[5]. Il est à l'origine de la première réunion d'enseignants universitaires à Lyon, en 1953[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Personnalités marquantes, Centenaire Institut Jean-Jacques Rousseau - FPSE, université de Genève, [lire en ligne]
  2. Thèse de doctorat, 1931, notice Sudoc [1].
  3. Hans-Ulrich Grunder, « Dottrens, Robert », Dictionnaire historique de la Suisse, cf. bibliographie.
  4. a et b Nassira Hedjerassi, « Les Associations et congrès internationaux de recherches et sciences pédagogiques : un levier de reconnaissance nationale des sciences de l’éducation ? », dans Françoise Laot & Rebecca Rogers, Les Sciences de l’éducation : Émergence d’un champ de recherche dans l’après-guerre, Rennes, PUR, , p. 221.
  5. L'association prend le nom d'Association francophone internationale de recherche en sciences de l'éducation (Afirse) en 1976.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]