Robert Demachy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Demachy.
Robert Demachy
Robert Demachy - Selfportrait.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Mouvement
Père
Mère
Zoé Girod de l'Ain (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Distinction

Robert Demachy, né à Saint-Germain-en-Laye le et mort à Hennequeville près de Trouville-sur-Mer (Calvados) le , est un photographe français, chef de file du mouvement pictorialiste en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la haute société parisienne du Second Empire, Robert Demachy est le fils de Zoé Girod de l'Ain (fille du général-baron Félix Girod de l'Ain) et de Charles-Adolphe Demachy, gérant de la Banque Seillière-Demachy et régent de la Banque de France. Il est par ailleurs le frère de la Comtesse Centule de Béarn (née Germaine Demachy, 1851-1929) ainsi que de Charles Demachy (1852-1911) et Édouard Demachy (1854-1927).

C'est en 1871, alors qu'il n'a que douze ans, que Robert Demachy découvre la photographie. À cette époque, la pratique en est encore complexe et fastidieuse. Pourtant, en dépit de ces difficultés et malgré son jeune âge, l'enfant se prend de passion pour cette activité, passion dévorante qui ne le quittera plus et à laquelle il consacrera toute son existence. Sa situation de rentier lui permet de s'adonner à cet art sans soucis matériels.

Marié à Julia Adelia Delano (en), une Américaine, il est le père du peintre Jacques Demachy et le grand-père du journaliste Jean Demachy.

En 1880, la pratique de la photographie devient son activité principale, cependant il ne l'exercera jamais en tant que professionnel. Il développe sa propre réflexion, considérant que la photographie est refusée dans le monde de l'art parce qu'elle se « contente » d'imiter le réel. Fondateur (parmi d'autres) du mouvement pictorialiste, il détourne la photographie pour qu'elle ne soit pas un « art d'imitation » mais « d'interprétation ». Ainsi, suivant les préceptes du pictorialisme, il revendique les interventions de retouches sur les différentes étapes de développement du médium photographique, pour créer un objet pictural unique.

Membre de la Société française de photographie en 1882 et membre fondateur du Photo-Club de Paris avec d'autres amateurs en 1888, il envoie régulièrement ses œuvres dans des expositions internationales (notamment aux États-Unis), ou les expose dans des ateliers qui ont, selon lui, une structure plus intime.

En parallèle, il écrit de nombreux articles pour la Revue photographique (1903-1907) et d'autres journaux et magazines, notamment l'article « L'interprétation en photographie »[1] dans la Gazette des beaux-arts en 1904. Il prend également position dans la presse étrangère, ses travaux sont par exemple publiés dans Camera Notes puis Camera Work par Alfred Stieglitz, et facilite les relations avec les artistes anglophones. En 1905, il est membre d'honneur de la Royal Photographic Society de Londres.

En 1914, découragé par les « puristes », Demachy abandonne la photographie[2] et se retire à la campagne. Avant de mourir, il fait don de toutes ses œuvres à la Société française de photographie.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alfred Maskell et Robert Demachy (trad. G. Devanlay), Le Procédé à la gomme bichromatée, ou Photo-aquateinte, Paris, Gauthier-Villars et fils, (réimpr. 1987)
  • Robert Demachy et Constant Puyo, Les Procédés d'art en photographie, Photo-club de Paris,
  • Bill Jay, Robert Demachy, Photographs and Essays, (ISBN 0856701858)
  • Yann Le Pichon, Robert Demachy, photographe, Paris, Contrejour, (ISBN 2-85949-030-2)
  • Robert Demachy (préf. Michel Poivert), Robert Demachy, Paris, Nathan, coll. « Photo Poche »,
  • Thibaut Saint-James, « Robert Demachy, l'art pour l'Art », dans Réponses Photo (ISSN 1167-864X), no 84, mars 1999.
  • Paul Jay, Robert Demachy, catalogue d'exposition, musée Nicéphore-Niépce, 11 février-14 mars 1977, Chalon-sur-Saône, Société française de photographie, 1997.
  • Société française de photographie, Robert Demachy, photographe, catalogue d'exposition, septembre-octobre 1980, Éditions Contrejour, 1990.
  • Julien Faure-Conorton, Caractérisation, contextualisation et réception de la production photographique de Robert Demachy (1859-1936) (thèse de doctorat), École des hautes études en sciences sociales,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article en ligne sur le site Gallica de la BnF.
  2. Le musée de la photo, Phaidon, , 520 p. (ISBN 0714893439), p. 115 : « Attaqué par les puristes, il abandonne la photographie en 1914. »

Liens externes[modifier | modifier le code]