Robert Costanza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Costanza.jpg

Robert Costanza (né le 14 septembre 1950 à Pittsburgh) est un des fondateurs de l'Économie écologique[1]. Il est actuellement professeur d'économie publique à la 'Crawford School of Public Policy (en)' à l'Université nationale australienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Costanza est né en 1950 à Pittsburgh en Pennsylvanie. Après des études supérieures en architecture et en urbanisme à l'Université de Floride, il obtient son doctorat en 1979 en écologie systémique à l'Université de Floride. Il a commencé sa carrière universitaire en 1984, dans l'Université de Louisiane, comme assistant dans un Centre de recherche maritime et côtière[2], là où il a publié ses premiers travaux d'économie dans le domaine environnemental. Puis après sa nomination en 1988 à l'Université du Maryland, il a été successivement professeur, directeur de son institut d'économie écologique (The University of Maryland Institute for Ecological Economics) puis, à partir d'août 2002, professeur d'économie écologique à l'Université du Vermont et directeur de son Institut Gund pour l'économie écologique. De 2010 à 2012, il est devenu ensuite professeur d'économie à l'Université d'État de Portland dans l'Oregon. Depuis 2013, il a rejoint l’École de Politique publique de Crawford à l'Université Nationale d'Australie.

Travaux[modifier | modifier le code]

Publications importantes[modifier | modifier le code]

Robert Costanza est l'auteur et le co-auteur de 22 livres et de plus de 400 publications scientifiques[3].

Une sélection de livres importants[modifier | modifier le code]

  • 1991, Ecological economics: The science and management of sustainability, Columbia University Press, New York, 525 pp.
  • 1992, avec Bryan Norton et Ben Haskell, Ecosystem health: new goals for environmental management.
  • 1996, avec Olman Segura et Juan Martinez-Alier, Getting down to earth: practical applications of ecological economics
  • 1997, avec John Cumberland, Herman Daly, Robert Goodland et Richard Norgaard, An Introduction to Ecological Economics
  • 2000, avec Tom Prugh et Herman Daly, The local politics of global sustainability.
  • 2007, avec Lisa Graumlich et Will Steffen, Sustainability or Collapse? An Integrated History and Future of People on Earth.
  • 2011, direction avec G. Alperovitz, H. Daly, J. Farley, C. Franco, T. Jackson, I, Kubiszewski, J. Schor, et P. Victor, Vivement 2050 ! - Programme pour une économie soutenable et désirable, Trad. fr. par l'Institut Veblen, Les Petits Matins, Paris.

Un choix d'articles importants[modifier | modifier le code]

  • 1996, Costanza R., "Ecological economics: reintegrating the study of humans and nature", Ecological Applications 6:978-990 (1996);
  • 1997, Costanza R. et al., "The value of the world's ecosystem services and natural capital", Nature 387:253-260 (1997)
  • 1998, Costanza R. et al., "Principles for sustainable governance of the oceans", Science 281:198-199 (1998)
  • 2008, Costanza R., Une excellent synthèse en 6 pages de l'économie écologique, Current History.
  • 2010, Costanza R. et al., The perfect spill: solutions for averting the next Deepwater Horizon, Solutions.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le terme exact est 'Ecological economics', discipline née aux USA et qui peut être rapprochée de son équivalent européen l'économie écologique.
  2. Précisément dans le 'Coastal Ecology Laboratory and Department of Marine Science' à Baton Rouge.
  3. Cf. l'article du Wikipedia anglophone sur Robert Costanza. Voir aussi pour plus de détails la liste très complète de ses articles dans le lien indiqué en source.