Robert Clément

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Robert Clément
Fonctions
Président du
Conseil général de la Seine-Saint-Denis

(10 ans, 4 mois et 23 jours)
Prédécesseur Georges Valbon
Successeur Hervé Bramy
Conseiller général de la Seine-Saint-Denis

(18 ans)
Circonscription Canton de Romainville
Prédécesseur Léon Mérino
Successeur Corinne Valls
Maire de Romainville

(18 ans, 2 mois et 4 jours)
Prédécesseur Gérard Machelart
Successeur Corinne Valls
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Aide chimiste

Robert Clément, né le [1], est un homme politique français. Membre du Parti communiste français, il a été conseiller général du canton de Romainville, président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis et maire de Romainville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Clément s'engage tôt dans l'action syndicale en participant à la fondation de l'Union nationale des comités d'action lycéens (UNCAL)[2].

Il adhère ensuite à la Jeunesse communiste et devient membre du secrétariat national de cette organisation. Membre du PCF, il entre au Comité central - puis national - du parti. Il est aussi secrétaire général, puis président (de 1985 à 1996) de l'Association nationale des élus communistes et républicains[2].

Robert Clément est élu au conseil municipal de Romainville en 1971. Le , il devient premier adjoint du maire[1], Gérard Machelart, auquel il succède à la démission de celui-ci en 1980. Il occupe cette fonction jusqu'en 1998.

Il exerce également le mandat de conseiller général du canton de Romainville de 1985 à 2004, date à laquelle il ne se représente pas[3], et est président du conseil général de 1993 à 2004.

Distinction[modifier | modifier le code]

En 1997, Robert Clement est élevé au grade de chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur. Cette décoration lui est remise par Georges Valbon, son prédécesseur à la présidence du conseil général[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « M. Cément (P.C.) est élu maire », sur lemonde.fr (consulté le 6 janvier 2018).
  2. a b et c « Robert Clément chevalier de la Légion d'honneur », sur humanite.fr, (consulté le 5 janvier 2018).
  3. L'Humanité, 19 septembre 2006, http://www.humanite.presse.fr/journal/2003-09-19/2003-09-19-379099

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]