Robert Ceneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Robert Cénalis)

Robert Ceneau
Biographie
Naissance
Paris
Décès
Paris
Évêque de l’Église catholique
Évêque d'Avranches
Évêque de Riez
Évêque de Vence
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
Rare vestige de l'église Saint-Paul à Paris qui abritait le tombeau de l'évêque Robert Ceneau.

Robert Ceneau, ou Cénalis, né en 1483 à Paris et mort le à Paris, est un prélat français du XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Ceneau étudie la théologie à l'université de Paris et enseigne au collège de Montaigu, où il a comme collègues Jean Standonck, Noël Béda et John Mair. C'est un protégé de Louise de Savoie et il est nommé son aumônier et chanoine à Soissons. Il est successivement chanoine à Bayeux, évêque de Vence, trésorier de la Sainte-Chapelle, évêque de Riez et enfin d'Avranches en 1533. C'est un des plus savants hommes de son temps, aussi bien dans la théologie que dans l'histoire sacrée et profane.

Robert Ceneau meurt le et est inhumé dans le chœur de l'église Saint-Paul à Paris, où son tombeau de marbre noir est alors élevé avec une statue de cuivre qui le représentait en évêque[1]. La paroisse Saint-Paul fut supprimée en 1793. De son église, saisie comme bien national, vendue en 1796 pour la récupération de matériaux et entièrement démolie jusqu'en 1799, subsiste une partie d'un pan de mur adossé au mur pignon d'une maison située à l'angle des rues Saint-Paul et Neuve-Saint-Pierre dans l'actuel 4ème arrondissement de Paris[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il écrit un grand nombre d'ouvrages, notamment sur l'histoire de la France et de la Normandie. Il préconise notamment l'unification des mesures françaises dans De liquidorum leguminumque mensuris, et il polémique contre le réformateur Bucer dans Defensio ... adversus ... criminationem...R.P. Roberti episcopi Abrincensis.

Ses autres ouvrages sont : Nomina insigniorum Galliœ locorum, Chronographia Galliœ, Hierarchia Galliœ, De cœli solique, Gallici ralione, Anthropologia Gallici principatus, Hierarchia Neustriœ, Hierarchia Arboretana et Constitutiones synodales Abrincensis diœcesis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Aymar Piganiol de La Force : Description de Paris, de Versailles, de Marly …, Paris, chez Charles-Nicolas Poirion, 1742, t. 4 , pp. 1-173 (voir en ligne).
  2. Jacques Hillairet : Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Éditions de Minuit, 1963, t. 2, (ISBN 2-7073-0092-6), pp. 477-479.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'ancienne église de France. Province ecclésiastique de Rouen, 1866.
  • Contempories of Erasmus, 1985.