Robert Blanc (les Arcs)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec le footballeur homonyme
Robert Blanc
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Robert Blanc, né en 1933 et mort accidentellement le en Savoie, est un berger, guide de haute montagne, cofondateur de la station de ski des Arcs avec Roger Godino.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Blanc né en 1933 est berger avec les membres de sa famille dans les alpages du village d'Hauteville-Gondon, situé au-dessus de Bourg-Saint-Maurice[1].

Comme beaucoup d'habitant de la vallée, il est saisonnier paysan et travaillant dans les différents métiers du ski (guide, pisteur, moniteur) dans les stations de Tarentaise (Val d'Isère, Courchevel)[1]. À partir de 1961, à la suite d'une rencontre avec Roger Godino, alors jeune manager en développement, une nouvelle station de ski voit le jour au-dessus de Bourg-Saint-Maurice et le village d'Hauteville-Gondon[1]. Les deux associés et les quatre autres frères Blanc se lancent dans l'aménagement de la futur station de sports d'hiver des Arcs[1]. En 1964, la Société des Montagnes de l'Arc qui est à l'origine du projet voit le jour[1]. L'édification des Arcs passe par une répartition des rôles, si Roger Godino prend la direction, Robert Blanc gère l'École du ski français de la station[2]

Robert Blanc meurt emporté par une avalanche le alors qu'il portait secours à des skieurs égarés sur le domaine de la station[1],[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Robert Blanc, guide de haute montagne » sur le site parcoursinventaire.rhonealpes.fr (consulté le 21 juillet 2015).
  2. Marie Wozniak, L'architecture dans l'aventure des sports d'hiver : Station de Tarentaise 1945-2000, Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, coll. « Mémoires & Documents », , 239 p. (ISBN 2-85092-004-5), p. 88.
  3. Philippe Révil et Raphaël Helle, Les pionniers de l'or blanc, Glénat, , 199 p. (ISBN 978-2-7234-4566-5), p. 29.