Robert Biedroń

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Robert Biedroń
Image illustrative de l'article Robert Biedroń
Fonctions
Maire de Słupsk
En fonction depuis le
(2 ans, 8 mois et 17 jours)
Élection 2014
Prédécesseur Maciej Kobyliński
Député de la République de Pologne

(3 ans, 1 mois et 29 jours)
Biographie
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Rymanów
Nationalité Drapeau de la Pologne Pologne
Parti politique Twój Ruch
Conjoint Krzysztof Śmiszek
Diplômé de Varmie et Mazurie d'Olsztyn
Site web http://robertbiedron.pl/

Robert Biedroń, né le à Rymanów est un homme politique polonais militant des droits LGBT. De 2011 à 2014, il est député de la Diète de la République de Pologne et maire de Słupsk depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Biedroń est né dans la Voïvodie des Basses-Carpates, à Rymanów; mais il grandit dans la ville de Krosno. Diplômé de nombreuses universités, il a étudié à Ustrzyki Dolne, obtenu une licence de science politique à l'université de Varmie et Mazurie d'Olsztyn. Il a également suivi des cours à l'École des droits de l'homme organisé par le Comité Helsinki.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

À l'occasion des Élections législatives polonaises de 2005, Robert Biedroń se porte candidat sous l'étiquette de l'Alliance de la gauche démocratique, mais il n'obtient que 1 686 votes (0,22 % du total) dans la circonscription de Varsovie I, no 19[1].

En 2006, il est élu membre de l'Assemblée régionale de la Voïvodie de Varmie-Mazurie.

En 2011 il rejoint le mouvement Palikot et se porte à nouveau candidat à l'élection pour le renouvellement de la Diète de la République de Pologne dans la circonscription de Gdynia, no 26. Le , il remporte les élections législatives de 2011 avec 16 919 voix[2], terminant 8e alors que 14 sièges étaient à pourvoir. Il devient le premier homosexuel élu à la Sejm de Pologne.

En 2014, il se présente aux élections municipales dans la ville de Słupsk, une ville de plus de 95 000 habitants en voïvodie de Poméranie. À l'issue du premier tour, il termine à la 2e place avec 5 972 voix (20,34 %), derrière Zbigniew Konwiński, le candidat de Plate-forme civique (8 541 voix ; 29,09 %), mais devant le candidat de Droit et justice (PiS), Robert Kujawski qui obtint 5 475 suffrages (18,65 %)[3]. Le , à l'issue du second tour, il est élu maire de Słupsk avec 15 308 voix (57,08 %) contre son adversaire Zbigniew Konwiński (PO: 11 511 voix ; 42,92 %)[4]. Il devient le premier maire homosexuel de Pologne[5].

Il est officiellement investi maire de Słupsk le [6] et démissionne de la Diète de la République de Pologne le .

Biedroń est décoré le 20 juillet 2016 avec l'Ordre national du Mérite[réf. nécessaire].

Militant des droits LGBT[modifier | modifier le code]

Robert Biedroń à la Gay pride de Varsovie de 2009.
Robert Biedroń et Anna Grodzka lors d'une manifestation de soutien aux homosexuels russes en 2013.
Robert Biedroń.

Ouvertement homosexuel, Robert Biedroń est en couple avec Krzysztof Śmiszek[7].

En 2011, il devient le premier parlementaire ouvertement homosexuel de Pologne[8]. Étant - avec Anna Grodzka - le premier LGBT à siéger dans le Parlement polonais, la presse salue ces élections comme des « premières historiques »[9].

Robert Biedroń milite au sein des associations LGBT, en 2001, il est le co-fondateur de la Campagne contre l'homophobie en Pologne (Kampania Przeciw Homofobii).

Distingué pour ses actions en faveur des droits des homosexuels, il reçoit en 2003 les lauriers de l'arc-en-ciel et en 2004 le titre d'homme rainbow[10].

Fidèle aux idées de Twój Ruch, et sous la forme d'un libéralisme social, d'une laïcité occidentale, et d'une vision europhile de l'Union européenne; il milite pour une forte séparation de l'Église et de l'État dans les faits et non seulement dans les textes, la suppression du catéchisme dans l'enseignement public, soutient le féminisme, notamment le droit à l'avortement pour toutes les femmes, l'abaissement à 16 ans du droit de vote, la légalisation du cannabis, le mariage homosexuel en Pologne, l'accès gratuit aux préservatifs ou encore le remboursement intégral de la pilule contraceptive[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Wybory 2005 », sur www.wybory2005.pkw.gov.pl (consulté le 9 mai 2016).
  2. (pl) « Wybory 2011 », sur wybory2011.pkw.gov.pl (consulté le 9 mai 2016).
  3. (pl) « Wybory 2014. Robert Biedroń będzie prezydentem Słupska. Pokonał kandydata PO », sur gazetapl, (consulté le 9 mai 2016).
  4. (pl) « Biedroń porządzi Słupskiem. "Będę skromnym prezydentem, zamienię limuzynę na rower" », sur TVN24.pl, (consulté le 9 mai 2016).
  5. (de) « Revolution in Polens Provinz: Schwuler erobert Rathaus von Slupsk », sur spiegel.de, (consulté le 9 mai 2016).
  6. « Un député homosexuel investi maire en Pologne », sur RTL.fr, (consulté le 9 mai 2016).
  7. (pl) « Robert Biedroń sylwester spędził w Australii wraz z Krzysztofem Śmiszkiem », sur ruchlgbt.pl, (consulté le 9 mai 2016).
  8. (en) « Poland elects first openly gay MP », sur .thenews.pl, (consulté le 9 mai 2016).
  9. (en) « Anna Grodzka, Transgender Woman, And Robert Biedron, Gay Man, Make De… », sur archive.is, (consulté le 9 mai 2016).
  10. (pl) « Wiadomości - Finał Wyborów Człowieka Tęczy », sur neww.org.pl, (consulté le 9 mai 2016).
  11. « Le mouvement Palikot crée la surprise | La surprise des législatives … », sur arte.tv, (consulté le 9 mai 2016).

Sur les autres projets Wikimedia :