Robert Barbault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbault.

Robert Barbault, né le à Paris et mort dans cette ville le (à 70 ans)[1], est un biologiste, spécialiste de la biologie des populations et de l'écologie, en particulier sur la dynamique des populations de vertébrés et l'organisation des peuplements. C'est un des pionniers en France de l'approche systémique de la biodiversité, avec une volonté d'application en matière de Biologie de la conservation.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Spécialiste reconnu de la biodiversité, il fut professeur à l'Université Paris VI et a dirigé l'Institut fédératif d'écologie fondamentale et appliquée, qui fédère huit équipes de recherche de l'Université et du Muséum national d'histoire naturelle. Membre du Comité Écologie et Gestion du patrimoine Naturel du Ministère de l'Écologie, il fut aussi membre de l'UPMC et du CNRS, et directeur du Département Écologie et Gestion de la Biodiversité du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN) de Paris. Il a été membre du Conseil Supérieur du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité (CSPNB) à partir de 2005 et membre du Conseil Scientifique de CDC Biodiversité à partir de 2008.

Il a également été directeur de l'École Doctorale Diversité du Vivant et correspondant et président du Comité Français du Programme Man and Biosphere (MAB) ou l'Homme et la Biosphère de l'UNESCO. Il a présidé le Conseil Scientifique du Cemagref après avoir été Directeur scientifique adjoint du Département des Sciences de la Vie du CNRS et le Conseil Scientifique de Parcs nationaux de France.

Publications récentes[modifier | modifier le code]

En 2012, Robert Barbault publie une préface et un prolongement sur la biodiversité intitulé Pour que Nature vive qui sont intégrés à la réédition de l'ouvrage de Jean Dorst Avant que Nature meure datant de 1965.

Distinctions honorifiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouvelle du site lefigaro.fr du 12 décembre 2013
  2. Société Française d'Écologie, Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, « Remise du grand prix de la Société française d’écologie : deux grands scientifiques de la biodiversité à l’honneur », (consulté le 22 février 2011)
  3. Alexandre Pinedjian, « Robert Barbault, grand Prix de la société française d'écologie », Université Pierre et Marie Curie, (consulté le 22 février 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]