Robbie Bina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Robbie Bina
Description de cette image, également commentée ci-après
Bina avec Wolfsburg en 2016
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance ,
Grand Forks (États-Unis)
Joueur
Position Défenseur
Tire de la droite
Équipe DEL EHC Wolfsburg Grizzly Adams
A joué pour LAH
Falcons de Springfield
Rampage de San Antonio
ECHL
Thunder de Stockton
Wranglers de Las Vegas
GET-ligaen
Stavanger Oilers
Carrière pro. Depuis 2008

Robbie Bina (né le à Grand Forks, dans l'état du Dakota du Nord aux États-Unis) est un joueur professionnel américain de hockey sur glace qui évolue en position de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robbie Bina commence sa carrière en 2001 avec les Bobcats de Bismark de l'America West Hockey League avant de rejoindre les Stars de Lincoln de la United States Hockey League la saison suivante[1]. Premiers de la saison régulière, les Stars remportent ensuite la coupe Clark de champion des séries éliminatoires[2]. À partir de 2003-2004, il joue pour les Fighting Sioux du Dakota du Nord dans le championnat universitaire américain, la National Collegiate Athletic Association. En 2005, au cours de la demi-finale de la Western Collegiate Hockey Association contre les Pioneers de Denver, Bina est gravement blessé. Alors qu'il s'approche du palet pour arrêter le jeu suivant un appel différé de pénalité à l'encontre de son équipe, il est chargé dans le dos par Geoff Paukovich et est projeté dans les bandes, se cassant le cou. Il subit une intervention chirurgicale pour une vertèbre brisé, l'éloignant de la compétition pour le reste de la saison[3]. Suivant une année sans jouer[4], il retourne dans l'effectif des Fighting Sioux en 2006-2007 et aide son équipe à atteindre pour la troisième année consécutive le tournoi final de la NCAA, le Frozen Four[5]. Il est nommé au sein de l'équipe All-Academic de l'association[6]. Il joue une dernière saison avec les Fighting Sioux, participant de nouveau aux finales nationales et recevant une seconde mention All-Academic[5],[6].

Durant l'été 2008, il signe son premier contrat professionnel avec l'organisation des Oilers d'Edmonton, un contrat d'un an à deux volets l'assignant aux deux clubs-école de l'équipe, les Falcons de Springfield de la Ligue américaine de hockey (LAH) et le Thunder de Stockton de l'ECHL[7]. Il partage son temps entre ces deux équipes, enregistrant huit avec chacune d'elles[1], et retrouve Paukovich dans l'effectif du Thunder avec lequel il devient ami[8]. Un agent libre, il rejoint les Wranglers de Las Vegas de l'ECHL avant la saison 2009-2010. Placé dans un rôle plus offensif, il améliore ses statistiques, avec 18 points en 17 parties au début du calendrier[9]. Il est alors mis à l'essai par le Rampage de San Antonio de la LAH, mais après seulement deux rencontres disputées, il est libéré de son engagement[10]. De retour en ECHL, il est retenu dans l'alignement de départ de l'équipe de l'Association Nationale pour le Match des étoiles de la ligue[11]. Il n'y participe finalement pas, quittant pour l'Europe où il signe avec les Stavanger Oilers de la GET-ligaen, l'élite du hockey en Norvège[12],[13].

Suivant la fin de la saison régulière à l'issue de laquelle les Oilers terminent troisièmes, Bina réalise 4 buts et 16 passes pour 20 points durant les séries, le classant deuxième marqueur de ligue à une longueur de son coéquipier Martin Strandfeldt. Stavanger élimine Lørenskog IK puis les Sparta Warriors avant de venir à bout en finale de Vålerenga en six parties et s'adjuger son premier titre de champion. Bina est désigné meilleur joueur des séries et est également dans l'équipe d'étoiles de la saison[14]. Bien que les Oilers lui aient proposé de prolonger son contrat, il décide de signer avec les Wolfsburg Grizzly Adams de la Deutsch Eishockey Liga, le championnat d'Allemagne[15].

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

  • 2002-2003 : champion de la coupe Clark avec les Stars de Lincoln
  • 2006-2007 : équipe All-Academic de la WCHA
  • 2007-2008 : équipe All-Academic de la WCHA
  • 2009-2010 :
    • champion de Norvège avec les Stavanger Oilers
    • meilleur joueur des séries de la GET-ligaen
    • équipes d'étoiles de la GET-ligaen

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[4]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun +/- PJ  B   A  Pts Pun +/-
2001-2002 Bobcats de Bismark AWHL 54 7 14 21 27
2002-2003 Stars de Lincoln USHL 34 4 9 13 29 +7 10 0 6 6 6 1
2003-2004 Fighting Sioux du Dakota du Nord NCAA 31 1 7 8 6
2004-2005 Fighting Sioux du Dakota du Nord NCAA 32 0 9 9 8
2006-2007 Fighting Sioux du Dakota du Nord NCAA 43 10 22 32 46 +6
2007-2008 Fighting Sioux du Dakota du Nord NCAA 43 2 23 25 42 +13
2008-2009 Falcons de Springfield LAH 32 1 7 8 30 -18
2008-2009 Thunder de Stockton ECHL 28 1 7 8 26 -2 14 2 4 6 8
2009-2010 Wranglers de Las Vegas ECHL 27 5 17 22 26 +4
2009-2010 Rampage de San Antonio LAH 2 0 1 1 0 0
2009-2010 Stavanger Oilers GET-ligaen 10 2 3 5 4 +2 18 4 16 20 4 6
2010-2011 EHC Wolfsburg Grizzly Adams DEL 52 2 18 20 48 +1 9 0 2 2 4 +4
2011-2012 EHC Wolfsburg Grizzly Adams DEL 52 4 19 23 22 +25 4 0 0 0 2 0
2012-2013 EHC Wolfsburg Grizzly Adams DEL 52 6 14 20 28 -2 12 1 2 3 0 3
2013-2014 EHC Wolfsburg Grizzly Adams DEL 51 3 15 18 57 +9 11 1 2 3 6 +3
2014-2015 EHC Wolfsburg Grizzly Adams DEL 46 11 12 23 40 -9 4 0 2 2 2 +2
2015-2016 Grizzlys Wolfsburg DEL 51 11 9 20 30 +9 13 1 2 3 10 +3
2016-2017 Grizzlys Wolfsburg DEL 24 6 5 11 18 +3 15 1 4 5 6 0
2017-2018 Grizzlys Wolfsburg DEL 36 3 11 14 8 -5 4 1 0 1 0 -1

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Robbie Bina hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 20 janvier 2014)
  2. (en) « 2002-03 United States Hockey League Standings », sur The Internet Hockey Database (consulté le 20 janvier 2014)
  3. (en) Patrick C. Miller, « Injured Bina Inspires Sioux », sur www.uscho.com, (consulté le 20 janvier 2014)
  4. a et b (en) « Robbie Bina », sur Eliteprospects.com (consulté le 26 juillet 2017)
  5. a et b (en) « NCAA Division 1 Tournament », sur College Hockey Historical Archives (consulté le 20 janvier 2014)
  6. a et b Jayson Hajdu (dir.), North Dakota Men's Hockey Media Guide 2013–14, Grand Forks, ND, University of North Dakota, (lire en ligne), p. 131
  7. (en) «  Robbie Bina signs with Edmonton Oilers affiliate », sur www.undsports.com (consulté le 20 janvier 2014)
  8. (en) Scott Linesburgh, « Awkward hit, awkward moment, awesome friendship », sur www.recordnet.com, (consulté le 20 janvier 2014)
  9. (en) Lindsay Kramer, « Bina's perseverance show more grit than glitz », sur www.nhl.com, (consulté le 20 janvier 2014)
  10. (en) « Rampage Release Bina From PTO », sur www.oursportscentral.com, (consulté le 20 janvier 2014)
  11. (en) Anthony Fenech, « Robbie Bina makes ECHL All-Star roster », sur www.lasvegassun.com, (consulté le 20 janvier 2014)
  12. (en) Anthony Fenech, « Robbie Bina leaves Las Vegas Wranglers », sur www.lasvegassun.com, (consulté le 20 janvier 2014)
  13. (no) Tore Espedal, « Oilers signerte back fra USA », sur www.rogalandsavis.no, (consulté le 20 janvier 2014)
  14. Marc Branchu, « Championnat de Norvège 2009/10 », sur www.passionhockey.com (consulté le 20 janvier 2014)
  15. (no) Camilla Klovning, « Bina klar for Wolfsburg », sur www.aftenbladet.no, (consulté le 20 janvier 2014)