Roézé-sur-Sarthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roézé-sur-Sarthe
Roézé-sur-Sarthe
Blason de Roézé-sur-Sarthe
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement La Flèche
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Sarthe
(siège)
Maire
Mandat
Catherine Taureau
2020-2026
Code postal 72210
Code commune 72253
Démographie
Gentilé Roizéen ou Roëzéen
Population
municipale
2 620 hab. (2018 en diminution de 3,21 % par rapport à 2013)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 53′ 41″ nord, 0° 04′ 04″ est
Altitude Min. 33 m
Max. 74 m
Superficie 26,46 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine La Suze-sur-Sarthe
(banlieue)
Aire d'attraction Le Mans
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de La Suze-sur-Sarthe
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Roézé-sur-Sarthe
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Roézé-sur-Sarthe
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roézé-sur-Sarthe
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roézé-sur-Sarthe

Roézé-sur-Sarthe est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 2 620 habitants[1] (les Roizéens).

La commune fait partie de la province historique du Maine, et se situe dans le Haut-Maine (Maine blanc).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Roézé-sur-Sarthe est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de La Suze-sur-Sarthe, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[5] et 7 089 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction du Mans dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 144 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[8],[9].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (82,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (85,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (39,2 %), terres arables (32,9 %), zones agricoles hétérogènes (10,3 %), forêts (9,6 %), zones urbanisées (4,7 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,7 %), mines, décharges et chantiers (1,1 %), eaux continentales[Note 3] (0,5 %)[10].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[11].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1925 1956
(décès)
Auguste François Gallas   Instituteur, révoqué par le gouvernement de Vichy en 1941[12]
1956 mars 1983 Albert Fouet CIR puis PS Ancien sous-préfet, député de la 3e circonscription de la Sarthe (1962 → 1968), conseiller général du canton de La Suze-sur-Sarthe (1952 → 1982)
mars 1983 juillet 2004[13]
(démission)
Bernard Dabiel   Président de la CC du Val de Sarthe (1994 → 2004)
juillet 2004[14] mars 2014 Michel Bonhommet DVD Retraité agricole
mars 2014[15] En cours Catherine Taureau[16] DVD Fonctionnaire au conseil général de la Sarthe

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[18].

En 2018, la commune comptait 2 620 habitants[Note 4], en diminution de 3,21 % par rapport à 2013 (Sarthe : −0,54 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0591 2171 2131 3801 4421 3881 4401 5001 471
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4781 4391 4101 3571 3551 3001 3131 3071 335
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2711 3001 2971 2041 1551 0581 0831 0631 109
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 1321 2521 6161 8661 9032 3272 5722 6752 639
2018 - - - - - - - -
2 620--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • SD production.
  • EPC Européenne de plats cuisinés, groupe LDC.
  • Smurfit Kappa Maine emballages.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église romane Saint-Pierre-et-Saint-Paul, des XIe, XIIIe et XIXe siècles[21]. Elle renferme une statue de la Vierge à l'Enfant, du XVe siècle[22], ainsi que deux statues en céramique du XVIIe siècle, de sainte Barbe et sainte Marthe[23], classées aux monuments historiques au titre d'objets.
  • La chapelle Saint-Martin, des XIIe et XIXe siècles[24]
  • Le manoir de la Beunêche, du XVIe siècle, classé au titre des monuments historiques en 1950[25].
  • Le prieuré, détruit début 1900 car en très mauvais état, qui datait environ 800 ans. Il ne reste qu'un petit bâtiment.
  • Vestiges du château de la Foulière, dont souterrains, où les tours étaient hautes de plus de vingt mètres avec un fossé de trois mètres de profondeur[réf. nécessaire].
  • L'hospice Sainte-Anne, construit en 1857 et réaménagé en 1900.
  • Fontaine située dans la rue du Moulin, du XVIe siècle.
  • Château de Coulon (XVIIIe siècle) qui appartenait à la seigneurie de la Suze dont Michel Chamillart ancien ministre de Louis XIV

, qui appartient désormais à la famille Ménard de La Groye.

  • Château de Saint-Fraimbault.
  • Vauguyon, ancien fief.
  • Moulin de la Beunèche (vestiges).
  • Maison bourgeoise, du milieu du XIXe siècle, située route de Fillé.
  • Ancienne forteresse de la Plesse.
  • L'Aunay-Morin, ancienne forteresse.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Chaque année depuis 2008, le village organise les Trophées de Roézé-sur-Sarthe, une compétition de course à pied ouverte à tous, coureurs débutants comme confirmés. Les distances vont de 1,5 km (course des familles) à 10 km (trophée 10 km)[26].

Clubs sportifs[modifier | modifier le code]

  • Union sportive Roézé, club de football depuis les années 1960.
  • Basket club roizéen.
  • Club de tennis.
  • Club de babington.
  • Club de tennis de table.
  • R-Zumba.
  • Club de self-défense.
  • Club de pétanque.

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Roézé-sur-Sarthe Blason
Tiercé en fasce: au 1er d'argent à trois roses de gueules boutonnées d'or rangées en fasce, au 2e d'azur au lion léopardé cousu de gueules, au 3e de sinople à deux fleurs de lis d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[27].
  1. Population municipale 2018.
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de La Suze-sur-Sarthe », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Le Mans », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  11. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6460212q/f14.image.r=CONSTANTIN
  13. « Le maire Bernard Dabiel a démissionné », Ouest-France,‎ .
  14. « Le conseil forme sa nouvelle équipe municipale », Ouest-France,‎
    « Michel Bonhommet a été élu premier magistrat au premier tour, par dix voix et neuf bulletins blancs. ».
  15. « De nouveaux maires et adjoints élus dès ce vendredi soir », Le Maine libre, (consulté le ).
  16. Réélection 2020 : « Municipales à Roézé-sur-Sarthe. Catherine Taureau entame son deuxième mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  21. « Église Saint-Pierre et Saint-Martin », sur Observatoire du patrimoine religieux (consulté le ).
  22. « Statue : Vierge à l'Enfant », notice no PM72000765, base Palissy, ministère français de la Culture.
  23. « Statues : Sainte Barbe et Sainte Marthe », notice no PM72000764, base Palissy, ministère français de la Culture.
  24. « Chapelle Saint-Martin », sur Observatoire du patrimoine religieux (consulté le ).
  25. « Manoir de la Beunêche », notice no PA00109919, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. « Programme des 5e trophées de Roézé-sur-Sarthe » (consulté le ).
  27. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :