Rizaucourt-Buchey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rizaucourt-Buchey
Maisons du village.
Maisons du village.
Blason de Rizaucourt-Buchey
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Chaumont
Canton Châteauvillain
Intercommunalité Communauté de communes du Pays chaumontais
Maire
Mandat
Christine Henry
2014-2020
Code postal 52330
Code commune 52426
Démographie
Gentilé Rizaucourtois, Rizaucourtoises
Population
municipale
121 hab. (2014)
Densité 8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 46″ nord, 4° 51′ 59″ est
Altitude 254 m
Superficie 15,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Rizaucourt-Buchey

Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Rizaucourt-Buchey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rizaucourt-Buchey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rizaucourt-Buchey

Rizaucourt-Buchey est une commune française, située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Village mentionné dès le début du XIIIe siècle.

Les deux communes de Rizaucourt et de Buchey ont fusionné en 1972.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Michel Berthelmot RPR puis UMP Conseiller général
mars 2008   Christine Henry    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 121 habitants, en augmentation de 2,54 % par rapport à 2009 (Haute-Marne : -2,51 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
254 318 293 283 329 356 388 396 390
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
353 359 351 331 300 271 247 255 235
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
215 198 186 166 164 157 128 148 133
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
119 106 107 126 125 132 127 118 121
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Rizaucourt-Buchey

Les armes de se blasonnent ainsi : « écartelé : au 1) et au 4) d’azur aux trois glands d’or, au 2) et 3) d’or semé de trèfles d’azur au lion de sable brochant sur le tout, au chef de gueules chargé de trois croissant du champ. »

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Assomption de la Vierge de Rizaucourt.
  • Église Sainte-Colombe à Buchey.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jean-Batispte Mazzolay : Ce maître verrier vénitien a établi au début du XVIIe siècle une cristallerie de renom à l'époque dans la commune de Rizaucourt. C'est en 1666 que Jean-Baptiste Mazzolay, à la suite de litiges avec les châtelains de Rizaucourt, a été contraint de transférer ses ateliers à Bayel, dans l'Aube, et qu'il s'est placé sous l'égide des religieux de Clairvaux, alors propriétaires des lieux. Cette cristallerie, fondée à l'origine dans ce petit village bucolique, est encore en fonction aujourd'hui et reconnue de par le monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]