Riyad Bank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant saoudien
Cet article est une ébauche concernant une entreprise saoudienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Riyad Bank

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Drapeau de l'Arabie saoudite King Abdul Aziz Road Riyad (Arabie saoudite)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.riyadbank.comVoir et modifier les données sur Wikidata

La Riyad Bank ou Banque de Riyad est une compagnie de services financiers en forte croissance qui gère des opérations bancaires de détail et d'affaires en Arabie saoudite. Parmi l'une des plus grandes institutions financières du Moyen-Orient, la Riyad Bank est classée 838e dans le Forbes Global 2000 avec $8,9 milliards de capitalisation boursière en mai 2016[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Riyad Bank est fondée le 23 novembre 1957 à Riyad[1]. Elle fut la première banque au capital par actions du pays[2].

En 1998, Riyad Bank obtient une autorisation d'exercice délivrée par la banque centrale du Congo sous la dénomination Riyad Bank de la République démocratique du Congo et est inscrite à la liste des banques agréées du pays. Cependant, des papiers se perdent inexplicablement dans les bureaux des ministères et, en 15 ans, Riyad Bank n'a jamais été capable de lancer ses activités sur le territoire congolais. En janvier 2014, Riyad Bank réclame une réparation de $10 milliards (USD) à l'État congolais[3].

En septembre 2013, Riyad Bank signe avec Western Union pour devenir un agent de transfert[4].

Évolutions techniques[modifier | modifier le code]

En juin 2010, la page d'accueil du site de la banque est hackée par des pirates informatiques demandant le renvoi du maire de la province de Médine[5].

En juillet 2103, Riyad Bank choisit Calypso pour la gestion de la globalité de ses flux de trésorerie[6].

En septembre 2015, Riyad Bank choisit Gemalto pour assurer la fourniture des cartes de paiement sans contact[7],[8], première banque à lancer ce nouveau type de carte dans le pays[9].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

En octobre 2016, Talal al-Qudaibi devient président du groupe bancaire, et est remplacé par Abdul Majeed Abdullah al-Mobarak à son poste de DG[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « #838 Riyad Bank », sur Forbes.com,‎
  2. (en) « Saudi Arabia economy », sur The-saudi.net
  3. « Le Climat Des Affaires En Péril, Riyad Bank Exige 10 Milliards USD De Réparation À La RDC », sur Lecongolais.cd,‎
  4. (en) « Riyad Bank signs deal with Western Union for money transfer », sur Arabnews.com,‎
  5. (en) « Update: Riyad Bank Website Gets Hacked », sur Arabcrunch.com,‎
  6. (en) Elliott Holley, « Saudi Riyad Bank rebuilds treasury tech with Calypso », sur Bankingtech.com,‎
  7. (en) Mike Clark, « Riyad Bank goes contactless with Gemalto », sur Nfcworld.com,‎
  8. (en) « Riyad Bank adopting contactless-payment EMV cards », sur Gulfnewsjournal.com,‎
  9. Jean-Baptiste André, « Gemalto : Riyad Bank lance la première carte bancaire EMV sans contact d'Arabie saoudite », sur Boursier.com,‎
  10. (en) Reuters, « Riyad Bank CEO to retire, deputy to take over role », sur Gulfbusiness.com,‎
  11. (en) « RIYAD BANK (1010) », sur Zonebourse.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]