Rivière des Trois Pistoles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trois-Pistoles (homonymie).

Rivière des Trois Pistoles
Illustration
La rivière des Trois Pistoles près de Sainte-Rita
Caractéristiques
Longueur 43,2 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur Fleuve Saint-Laurent
Débit moyen ?
Régime Pluvio-nival
Cours
Source Lac des Trois Pistoles
· Localisation Sainte-Rita
· Altitude 277 m
· Coordonnées 47° 55′ 04″ N, 68° 56′ 57″ O
Embouchure Estuaire du Saint-Laurent
· Localisation Notre-Dame-des-Neiges
· Altitude m
· Coordonnées 48° 05′ 46″ N, 69° 12′ 55″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) rivière de la Gamelle, rivière Plainasse, ruisseau Doré, rivière Mariakèche, ruisseau Ferré, rivière Sénescoupé, rivière Plate, décharge des Sept Lacs
· Rive droite (à partir de l'embouchure) cours d'eau de la Plaine, rivière de la Sauvagesse, rivière Boisbouscache, ruisseau de l'Est
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
MRC Basques et Rivière-du-Loup

Sources : [1]

La rivière des Trois Pistoles est un affluent du littoral sud-est du fleuve Saint-Laurent qui se déverse dans la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges, dans la municipalité régionale de comté (MRC) des Basques, dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent, au Québec, au Canada[1].

La "rivière des Trois Pistoles" traverse successivement les municipalités de Sainte-Rita, de Saint-Cyprien (MRC de Rivière-du-Loup), Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Clément, Saint-Éloi, Sainte-Françoise et Notre-Dame-des-Neiges.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cours[modifier | modifier le code]

La rivière des Trois Pistoles prend sa source dans le "lac des Trois Pistoles" (longueur: 0,9 km; altitude: 277 m), lequel est situé à 3,2 km au sud-ouest du centre du village de Sainte-Rita, dans les Monts Notre-Dame. L'embouchure du lac est situé à 27,8 km au sud-est du littoral sud-est de l'estuaire du Saint-Laurent, à 12,2 km au nord-ouest du lac Témiscouata et à 5,3 km à l'est du centre du village de Saint-Cyprien (Rivière-du-Loup). Le "lac Trois Pistoles" reçoit du côté nord-est un ruisseau drainant la zone au sud-ouest du village de Sainte-Rita.

La rivière se dirige d'abord vers le sud-ouest en suivant les plis appalachiens. Le cours de la rivière suit ensuite un axe nord-ouest sur une distance d'environ 33 km à travers le massif des Appalaches. À partir du "lac des Trois Pistoles", la rivière coule sur:

Cours supérieur de la rivière (segment de 22,8 km)

  • 2,1 km vers le sud-ouest en zone forestière et en passant au nord-ouest d'une montagne, jusqu'à la limite entre Sainte-Rita et Saint-Cyprien (Rivière-du-Loup);
  • 2,1 km dans Saint-Cyprien (Rivière-du-Loup) jusqu'au lac Rond (altitude: 192 m), soit le premier lac de la série "Les Sept Lacs"; les six autres lacs de cette série se déversent vers l'est et constituent la tête de la rivière Ashberish laquelle coule vers le sud pour aller se déverser sur la rive nord du lac Témiscouata;
  • 3,8 km vers l'ouest, en traversant le lac, jusqu'au pont routier du chemin Taché-Est, que la rivière coupe à 1,5 km au nord-est de la route 293 laquelle traverse le village de Saint-Cyprien (Rivière-du-Loup); à la toute fin de ce segment, la rivière recueille les eaux de son affluent la rivière Toupiké (venant du sud);
  • 3,1 km vers le nord-ouest, jusqu'à la limite entre Saint-Cyprien (Rivière-du-Loup) et Saint-Clément;
  • 1,0 km vers l'ouest, en délimitant ces deux dernières municipalités, jusqu'à la limite de la municipalité de Saint-Jean-de-Dieu;
  • 2,3 km vers le nord-ouest, en serpentant et en délimitant les municipalités de Saint-Jean-de-Dieu et Saint-Clément;
  • 1,2 km vers le nord-ouest, dans Saint-Clément, jusqu'au pont Beaulieu (chemin de la Grande Ligne ou route 293);
  • 1,0 km vers l'ouest, en traversant sous le pont "Grande Ligne", jusqu'à la confluence de la rivière Sénescoupé (venant du sud);
  • 0,4 km vers le nord-ouest, en recueillant les eaux du ruisseau Ferré (venant du sud-ouest), du cours d'eau Rouleau (venant de l'est) et du cours d'eau Bélanger (venant de l'est), jusqu'au pont de la rue Principale Est;
  • 5,8 km vers le nord-ouest, jusqu'à la confluence de la rivière Mariakèche (venant du sud-ouest), soit à la limite de Saint-Éloi.

Cours inférieur de la rivière (segment de 20,4 km)

À partir de la confluence de la rivière Mariakèche, la "rivière des Trois Pistoles" coule sur:

La "rivière des Trois Pistoles" se déverse sur la batture de Tobin, sur le littoral sud-est du fleuve Saint-Laurent dans la localité de Rivière-Trois-Pistoles, à quatre kilomètres à l'ouest du centre du village de Trois-Pistoles[1]. Cette confluence est située face au Rocher Basile (situé à 1,0 km au nord-ouest) et face à l'île aux Basques située à 5,0 km au large. À marée basse, le "Trou du Basque" (largeur d'environ 200 mètres) sépare la batture de Tobin et le "banc de l'Île aux Basques".

Toponymie[modifier | modifier le code]

La plus ancienne attestation de l'appellation « R. de 3 : Pistolets » date de 1631 pour désigner ce cours d'eau; elle a été utilisée par le cartographe dieppois Jean Guérard (ou Guerard), soit à l'époque où Samuel de Champlain vivait encore. Lors de son voyage exploratoire de 1632, Samuel de Champlain a identifié ce cours d'eau "Rivière des Sauvages" ou "Rivière de l'île Verte". La désignation "Rivière des Pistoles" est connue dès le début du XVIIIe siècle. La désignation «Pistole or Spey R.» parait en 1755.

L'origine du toponyme "rivière des Trois Pistoles" reste énigmatique. Plusieurs historiens ont essayé de découvrir l'origine de ce toponyme inusité. Fondamentalement, le terme "pistole" fait référence à un nom donné en France aux écus d'Espagne; ces derniers étant plus petits que les écus émis par la France. Avec le temps, le terme "pistole" a été substitué dans l'usage populaire au Canada français par le terme "pistolet". Mettons en perspectives qu'au XVIe siècle – et possiblement un certain temps au début du XVIIe siècle –, le terme "pistolet" désignait surtout un poignard, et par extension une arme à feu que l'on tient à la main comme un poignard. Encore aujourd'hui, il n'est point possible de conclure entre les thèses associant l'appellation du cours d'eau à la monnaie ou à l'arme.

Le village de "Rivière-Trois-Pistoles" est établi à l'embouchure de la rivière; un peu plus de 200 personnes y habitent. Au début de la colonisation de ce secteur, une desserte a été établie à l'emplacement de ce village. Puis une paroisse a été érigée le 29 août 1906 sous le patronage de Saint-Jean-Baptiste. Le vocable de la paroisse évoque le jésuite Jean-Baptiste de La Brosse (1724-1782), ancien missionnaire de la paroisse de Trois-Pistoles de 1770 à 1782. L'appellation de Tobin ou Village-de-Tobin, qui sert aussi à désigner Rivière-Trois-Pistoles, évoque l'œuvre de vie d'Edmund William Tobin (1865-1938), industriel et homme politique né à Brompton, en Estrie. Ce dernier a été propriétaire du domaine seigneurial de 1900 à 1910, et de la "Trois-Pistoles Pulp and Lumber Company" qui a exploité des moulins de la "rivière des Trois Pistoles" de 1903 à 1917. Au cours de cette période, le nom de ce personnage a été attribué à la rivière en la dénommant "Grande rivière Tobin"[2].

Le toponyme "Rivière des Trois Pistoles" a été officialisé le 5 décembre 1968 à la Commission de toponymie du Québec[3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Municipalités et MRC

Principaux affluents et sous-affluents

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Rivière des Trois Pistoles », Banque de noms de lieux du Québec, sur Commission de Toponymie (consulté le 28 mars 2013)
  2. Source: "Noms et lieux du Québec", ouvrage de la Commission de toponymie du Québec, paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
  3. Commission de toponymie du Québec - Banque des noms de lieux - Toponyme: "rivière des Trois Pistoles".