Rivière Sainte-Anne (Beaupré)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rivière Sainte-Anne-du-Nord)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rivière Sainte-Anne.
Rivière Sainte-Anne
(Sainte-Anne-du-Nord)
Rivière Sainte-Anne
Rivière Sainte-Anne
Caractéristiques
Longueur 97 km
Bassin 1 077 km2
Débit moyen 26 m3/s
Cours
Source lac Sainte-Anne-du-Nord
· Altitude 914 m
· Coordonnées 47° 41′ 08″ N, 70° 44′ 11″ O
Confluence Estuaire du Saint-Laurent
· Altitude 914 m
· Coordonnées 47° 02′ 24″ N, 70° 53′ 00″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Québec Québec
Régions traversées Capitale-Nationale

La rivière Sainte-Anne est une rivière du Québec, au Canada. Elle passe dans le Canyon Sainte-Anne avant de se jeter dans le fleuve Saint-Laurent à Beaupré.

Description[modifier | modifier le code]

La rivière Rivière Sainte-Anne est une rivière de la région de la Capitale-Nationale. Elle a une longueur de 97 km, couvre un bassin de 1 077 km2 et a un débit moyen de 26 m3/s. La rivière trouve sa source au lac Sainte-Anne-du-Nord. De là, elle coule en direction sud et aboutit à Beaupré, en face de l'île d'Orléans, à 35 km au nord-est de la ville de Québec dans le fleuve Saint-Laurent[1].

À Saint-Ferréol-les-Neiges se trouvent les Sept Chutes, des chutes qui ont dans plusieurs cas une hauteur de 128 m[2]. Ensuite la rivière traverse le Canyon Sainte-Anne, une gorge d'une longueur de 10 km. À sa fin, à Saint-Joachim se trouve la chute Sainte-Anne d'une hauteur de 74 m.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme "Rivière Sainte-Anne" a été officialisé le 4 avril 1982 à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[3].

Centrale hydroélectrique des Sept-Chutes[modifier | modifier le code]

La centrale des Sept-Chutes, une centrale hydroélectrique au fil de l'eau appartenant à Hydro-Québec se trouve sur la rivière Sainte-Anne. Elle a été construite en 1916 et a été modernisée en 1999. Elle possède 4 turbines pour un rendement total de 22 MW. Le potentiel hydraulique s'élève 124,97 m. La centrale peut être visitée[4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]