Rivière Nicolet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolet (homonymie).
Rivière Nicolet
Image illustrative de l'article Rivière Nicolet
Caractéristiques
Longueur 137 km [1]
Bassin 3 380 km2 [1]
Bassin collecteur Fleuve Saint-Laurent
Débit moyen 74 m3/s (Embouchure) [2]
Cours
Source Lac Nicolet
· Localisation Saints-Martyrs-Canadiens (Québec)
· Altitude 350 m
· Coordonnées 45° 49′ 15″ N, 71° 35′ 27″ O
Embouchure Lac Saint-Pierre
· Localisation Nicolet (Québec)
· Altitude 5 m
· Coordonnées 46° 15′ 18″ N, 72° 39′ 09″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rivière Nicolet Sud-Ouest
· Rive droite Rivière Bulstrode
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Principales localités Nicolet, Victoriaville

La rivière Nicolet est un affluent du fleuve Saint-Laurent au Québec sur sa rive sud. Elle se jette plus précisément au lac Saint-Pierre. Elle est nommée en l'honneur du pionnier Jean Nicolet.

Elle a plusieurs confluents dont la rivière Bulstrode et la rivière Nicolet Sud-Ouest. Son bassin hydrographique passe principalement dans la région Centre-du-Québec quoique la rivière Nicolet Sud-Ouest prend sa source en Estrie. La ville de Nicolet est située près de son embouchure dans le Lac Saint-Pierre lequel est traversé vers le nord-ouest par le fleuve Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La rivière fut initialement baptisée rivière Du Pont par Samuel de Champlain en 1609 pour honoré son ami François Gravé, sieur du Pont[3]. Elle a aussi porté le nom de rivière du Gast, en l'honneur de Pierre Dugua de Mons (général de la Nouvelle-France) et rivière Monet, en l'honneur de Pierre Monet, sieur de Moras[3]. Quant à son nom actuel, elle le doit à l'explorateur Jean Nicolet[3]. Elles porta aussi le nom des premier seigneurs de Nicolet, soit Laubia et Cressé[3]. Les Abénaquis la nomme Pithiganitekw, ce qui signifie « rivière de l'entrée », au fait qu'elle se jette près de l'émissaire du lac Saint-Pierre[3].

Le toponyme "rivière Nicolet" a été officialisé le 5 décembre 1968 à la Commission de toponymie du Québec[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La rivière Nicolet Sud-Ouest, l'un des affluent de la Nicolet à Kingsey Falls

La rivière Nicolet commence son cours de 137 km à une altitude d'environ 350 m dans le lac Nicolet, à Saints-Martyrs-Canadiens[1]. Elle coule ensuite en direction nord-ouest jusqu'à Nicolet où elle se jette dans le lac Saint-Pierre[1].

Son bassin hydrographique a une superficie de 3 380 km2[1]. Son module est de 79 m3/s[2]. Ses principaux affluents sont, d'amont à l'aval, les rivières des Vases, des Pins, des Rosiers, Bulstrode et Nicolet Sud-Ouest[2]. Cette dernière, qui rejoint la Nicolet à 5 km, draine la moitié du bassin[1]. Le bassin comprend 40 lacs[2], dont les plus importants sont le lac Nicolet (401 ha), les Trois Lacs (225 ha) et le réservoir Beaudet (88 ha)[1].

Géologie[modifier | modifier le code]

Rivière Nicolet à Sainte-Monique

La partie en amont de Saint-Léonard-d'Aston fait partie des Appalaches. Le sous-sol est composé de roches sédimentaires plissées et métamorphosées (schiste, ardoise et grès), de roches volcaniques (basalte) et de roches ultramafiques (Serpentine et amiante)[5]. Quant à la section en aval de Saint-Léonard-d'Aston elle est composée de roches sédimentaires (schiste, dolomie, calcaire, grès) en strates horizontales de la Basses-terres du Saint-Laurent[5].

Les dépôts meubles du Quaternaire des basses-terres du Saint-Laurent sont composées d'argile, de sable et de gravier provenant du retrait de la mer de Champlain et de tourbières[5]. Le secteur des Appalaches est composé de tills provenant du retrait des glaciers et de dépôts fluvioglaciaire composées de sable et de gravier[5].

Population[modifier | modifier le code]

Le bassin était habité par 96 665 habitants en 2003[6]. Le territoire est compris dans 37 municipalités. Les principales villes du bassin sont Victoriaville (39 799 habitants), Nicolet (7 963 habitants) et Asbestos (6 627 habitants)[6].

Écologie[modifier | modifier le code]

Environ 43 % du territoire du bassin versant est recouvert de forêt[7]. Celle-ci est composée de 65 % de forêt de feuillus, 27 % de forêt mixte et de 8 % de forêt de conifères[7]. 45,4 % du territoire est dominé par l'agriculture.

Les principales espèces de poissons d'intérêt pour la pêche sportive sont, dans sa partie amont, l'omble de fontaine (Salvelinus fontinalis), la truite brune (Salmo trutta) et la truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss)[8]. Alors que dans sa partie aval, on retrouve principalement l'achigan[9].

En 1875, la rivière Nicolet était reconnue comme l'un des cours d'eau les plus notés pour le saumon [10], où il pesait en moyenne de 18 à 24 livres.

Qualité d'eau[modifier | modifier le code]

La partie aval de la rivière présente une eau de qualité douteuse[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Ghazal, Dumoulin et Lussier 2006, p. 20
  2. a, b, c et d « COPERNIC - Son bassin versant », sur Corporation pour la promotion de l’environnement de la rivière Nicolet (consulté le 3 mars 2011)
  3. a, b, c, d et e Gouvernement du Québec, « Rivière Nicolet », Banque de noms de lieux du Québec, sur Commission de toponymie (consulté le 2 mars 2011)
  4. Commission de toponymie du Québec - Banque des noms de lieux - Toponyme: "Rivière Nicolet"
  5. a, b, c et d Ghazal, Dumoulin et Lussier 2006, p. 24
  6. a et b Ghazal, Dumoulin et Lussier 2006, p. 74–77
  7. a et b Ghazal, Dumoulin et Lussier 2006, p. 122–124
  8. « Les Poissons de la rivière Nicolet », sur Corporation de gestion des rivières des Bois-Francs (consulté le 5 mars 2011)
  9. a et b « État de l’écosystème aquatique — Bassin versant de la rivière Nicolet »
  10. Claude Bellavance, Yvan Rousseau et Jean Roy, Histoire du Centre-du-Québec, Les Presses de l'Université Laval (coll. «Les régions du Québec»), , p. 1023 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carline Ghazal, Sonia Dumoulin et Marie-Christine Lussier, Portrait de l'environnement du bassin versant de la rivière Nicolet, Corporation de gestion des rivières des Bois-Francs, , 173 p. (ISBN 978-2-9809436-0-7, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]