Rivière Manicouagan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manicouagan.

Rivière Manicouagan
Illustration
La rivière Manicouagan, vue du barrage Daniel-Johnson.
Carte.
Caractéristiques
Longueur 221 km
Bassin ?
Bassin collecteur Fleuve Saint-Laurent
Débit moyen 1 000 m3/s (Baie-Comeau)
Cours
Source Réservoir Manicouagan
· Localisation Rivière-aux-Outardes
· Coordonnées 50° 38′ 23″ N, 68° 43′ 37″ O
Embouchure Estuaire du Saint-Laurent
· Localisation Baie-Comeau
· Altitude m
· Coordonnées 49° 10′ 34″ N, 68° 11′ 40″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Côte-Nord
MRC Manicouagan

Sources : CTQ[1]

La rivière Manicouagan (innu-aimun : Manikuakanishtiku) est une rivière de la Côte-Nord du Québec qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 221 km du réservoir du barrage Daniel-Johnson à son embouchure à l'ouest de la ville de Baie-Comeau, son débit à l'embouchure est d'environ 1 000 m3/s. Cela en fait le troisième affluent en importance du fleuve Saint-Laurent, après la rivière des Outaouais et la rivière Saguenay. Son débit est régulé par les nombreux ouvrages hydroélectriques qui y ont été construits, dont quatre barrages dans le cadre du projet Manic-Outardes d'Hydro-Québec.

Ouvrages hydroélectriques de la Manicouagan[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Albert Peter Low, Report on explorations in the Labrador peninsula along the East Main, Koksoak, Hamilton, Manicuagan and portions of other rivers in 1892-93-94-95, Ottawa, Queen's Printer, , 387 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rivière Manicouagan », sur Commission de toponymie du Québec (consulté le 27 février 2018)
  2. Sources: Ministère des Ressources naturelles du Québec et Hydro-Québec