Rivière Jean-Venne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rivière Jean-Venne
(Rivière Lafontaine)
Illustration
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.[1]
Caractéristiques
Longueur 20,9 km
Bassin collecteur Rivière L'Assomption
Régime Nivo-pluvial
Cours
Source Lac des Îles
· Localisation Entrelacs
· Altitude 363 m
· Coordonnées 46° 06′ 42″ N, 74° 01′ 21″ O
Confluence Rivière Ouareau
· Localisation Chertsey
· Altitude 206 m
· Coordonnées 46° 06′ 08″ N, 73° 51′ 27″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de la confluence) Décharge du Petit lac John, décharge du lac Pauzé, Rivière Kenny
· Rive droite (à partir de la confluence) Décharge du lac Brabant, décharge du lac Chantelle, décharge du lac Delorme, décharge du lac des Sœurs.
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
MRC Matawinie

La Rivière Jean-Venne est un affluent de la rivière Ouareau, coulant dans les municipalités de Entrelacs et de Chertsey, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Matawinie, dans la région administrative de Lanaudière, au Québec, au Canada.

Le cours de la rivière passe dans le village de Entrelacs. Son cours traverse les Lac Patrick, Drummond, LaFontaine, Racette et Jasper.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Rivière Jean-Venne prend sa source à l'embouchure du lac des Îles (longueur : 3,7 km ; altitude : 363 m), comportant 16 îles dont la plus importante est « La Grande Île ». Ce lac de la municipalité d’Entrelacs comporte plusieurs baies dont la baie du Village et la Baie des Anglais.

L'embouchure de ce lac est situé au nord-est du lac, soit à 16,3 km au sud-est du lac Ouareau, à 22,6 km au nord du centre du village de Rawdon, à 12,2 km à l'est de la rivière Ouareau.

À partir de l'embouchure du lac des Îles, la Rivière Jean-Venne coule sur 20,9 km, selon les segments suivants :

  • 1,7 km vers l'est dans Entrelacs, jusqu'au pont du Chemin d’Entrelacs lequel coupe le lac au village d’Entrelacs, que le courant traverse sur sa pleine longueur ;
  • 1,9 km vers le sud-est en traversant sur 0,5 km la partie sud-est du lac, puis poursuivant jusqu'à la rive ouest du lac Patrick ;
  • 0,9 km le nord-ouest, en traversant le lac Patrick (longueur : 2,2 km ; altitude : 343 m) ;
  • 4,4 km vers le nord, vers l’est, puis vers le nord-est, en traversant successivement les lacs Drummond (longueur : 0,5 km ; altitude : 340 m), LaFontaine (longueur : 1,1 km ; altitude : 327 m) et Racette (longueur : 0,5 km ; altitude : 323 m), jusqu'à la décharge du lac Pauzé (venant du nord-ouest) ;
  • 0,8 km vers l’est, jusqu’à la limite de Chertsey ;
  • 1,1 km vers l'est dans Chertsey, puis le nord, en coupant la route 125 et en recueillant la décharge du lac Delorme, jusqu'à la confluence de la rivière Kenny (venant du nord-ouest) ;
  • 4,9 km vers le sud-est, en traversant le lac Jasper (longueur : 0,3 km ; altitude : 288 m) jusqu'au pont du chemin Michel ;
  • 2,5 km vers l'est, jusqu'au pont du chemin de l’Église ;
  • 1,7 km vers le sud-est, jusqu'à la confluence de la rivière[2].

La rivière Jean-Venne se déverse sur la rive nord de la rivière Ouareau laquelle descend vers le sud-est jusqu'à la rive nord de la rivière L'Assomption. Cette confluence est située à :

  • 2,0 km au sud de la confluence de la rivière Trudel ;
  • 2,0 km à l'ouest du sommet de la montagne à Miron ;
  • 12,0 km au nord-ouest du centre du village de Rawdon ;
  • 4,0 km au nord-est du centre du village de Chertsey.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme rivière Jean-Venne a été officialisé le à la Commission de toponymie du Québec[3] mais le nom est d'origine inconnue. L'Abbé Lanoue dans Fragments d'histoire[4] penche pour une origine amérindienne. Marcel Fournier dans « Répertoire des noms géographiques du canton de Chertsey »[5] donne cette explication : « Rivière Jean-Venne pour un indien du nom de Vaine et en souvenir de M. Jean-Baptiste Venne qui demeurait dans le rang 4 »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Relation OpenStreetMap
  2. Segments de la rivière mesurés à partir de l'Atlas du Canada (publié sur Internet) du Ministère des ressources naturelles du Canada.
  3. Commission de toponymie du Québec - Rivière Jean-Venne
  4. François Lanoue, Fragments d'Histoire, Société d'Histoire de Joliette
  5. Marcel Fournier, Répertoire des noms géographiques du canton de Chertsey
  6. « Jean Venne un amérindien ? », Chroniques de Chertsey,‎ (lire en ligne, consulté le 12 février 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]