Rivière Gentilly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rivière Gentilly
Illustration
Chutes Thibodeau dans le parc de la Rivière-Gentilly.
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.[1]
Caractéristiques
Longueur 55,9 kmVoir et modifier les données sur Wikidata
Bassin 318,7 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Bassin collecteur Estuaire fluviale
du Saint-Laurent
Débit moyen 3,6 m3/s (1,3 km en amont du pont de la route 132)
Cours
Source Tourbière à Lemieux
· Localisation Lemieux
· Altitude 110 m
· Coordonnées 46° 18′ 59″ N, 71° 58′ 51″ O
Confluence Fleuve Saint-Laurent
· Localisation Bécancour
· Altitude m
· Coordonnées 46° 23′ 55″ N, 72° 20′ 38″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) cours d'eau Rheault, rivière Gentilly Sud-Ouest, ruisseau Lapierre, ruisseau Le Bras, ruisseau Ricard, rivière Sauvage, ruisseau Larivière, ruisseau Lainesse, ruisseau Sévigny, ruisseau Arel
· Rive droite (à partir de l'embouchure) ruisseau Lemarier, rivière Beaudet, ruisseau Goudreau-Martel, ruisseau Martel, ruisseau Côté, ruisseau Arpin, ruisseau Jutras, ruisseau Grenier
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Centre-du-Québec
MRC Bécancour

La rivière Gentilly est un affluent de la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Cette rivière coule dans les municipalités de Saint-Louis-de-Blandford (MRC d'Arthabaska), Manseau, Lemieux, Sainte-Marie-de-Blandford et Bécancour (MRC de Bécancour), dans la région administrative du Centre-du-Québec, au Québec, au Canada.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La rivière est connue à l'origine sous le nom de « Petite rivière puante » au XVIIe siècle. L'usage se perdure au cours de la première moitié du XVIIIe siècle. L'adjectif « petite » fait référence à la rivière Bécancour, qui était à l'origine désigné la « rivière Puante ». Dans son Histoire et description générale de la Nouvelle-France, Pierre-François-Xavier de Charlevoix donne trois hypothèses pour l'origine du nom de la rivière. La première fait simplement allusion à l'odeur de l'eau. La seconde serait la grande présence de rats musqués dont les Amérindiens ne supportent pas l'odeur. Quand à la troisième, il pourrait faire allusion à une bataille entre les Algonquins et les Iroquois à proximité de la rivière, dont les corps en putréfaction serait resté longtemps sur place[2].

Quand à « Gentilly », il est apparu sur un avis de dénombrement de 1734. Le nom se généralise sur les cartes à partir de 1763. Le nom fait référence à la seigneurie de Gentilly, concédé à Michel Pelletier de La Prade en 1676[2]. Le toponyme "rivière Gentilly" a été officialisé le à la Commission de toponymie du Québec[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière Gentilly prend sa source dans une zone marécageuse à Lemieux du côté nord de l'autoroute 30. Elle traverse ensuite le lac Soulard et prend ensuite une direction nord-ouest pour se jeter dans le fleuve Saint-Laurent à Bécancour, à huit kilomètres à l'ouest de Gentilly[2]. Sur son parcours, la rivière ne rencontre qu'un obstacle, les chutes Thibodeau, hautes de deux mètres[4]. Son principal affluent est la rivière Gentilly Sud-Ouest, qui a elle même une longueur de 31,7 km[5].

Sa longueur totale est de 55,9 km et son bassin versant fait 318,7 km2[5].

Le débit de la rivière a été calculé à partir d'une station hydrologique active de 1972 à 1978. Cette dernière donne à la rivière un débit moyen de 3,6 m3/s avec une crue maximale de 91,2 m3/s et un étiage à 0,3 m3/s[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Groupe de concertation des bassins versants de la zone Bécancour, Plan directeur de l'eau de la Zone Bécancour. : Portrait du secteur Fleuve, Groupe de concertation des bassins versants de la zone Bécancour, , 254 p. (lire en ligne).