Rivière Couchepaganiche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rivière Couchepaganiche
Illustration
Tracé du cours d'eau et de ses principaux affluents.[1]
Caractéristiques
Longueur 23,8 km
Bassin collecteur Lac Saint-Jean
Régime Pluvial
Cours
Source Les Trois Lacs
· Localisation Métabetchouan–Lac-à-la-Croix
· Altitude 352 m
· Coordonnées 48° 18′ 01″ N, 71° 52′ 25″ O
Embouchure Lac Saint-Jean
· Localisation Métabetchouan–Lac-à-la-Croix
· Altitude 101 m
· Coordonnées 48° 25′ 57″ N, 71° 52′ 05″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Décharge du lac Skein,
· Rive droite (à partir de l'embouchure) Rivière Couchepaganiche Est, décharge du lac Basile
Pays traversés Canada (Québec)
Province Drapeau : Québec Québec
Région Saguenay–Lac-Saint-Jean
MRC Lac-Saint-Jean-Est

La rivière Couchepaganiche est un affluent du lac Saint-Jean, coulant dans la municipalité de Métabetchouan–Lac-à-la-Croix, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Lac-Saint-Jean-Est, dans la région administrative de Saguenay–Lac-Saint-Jean, dans la province de Québec, au Canada. Le cours de la rivière Couchepaganiche traverse le canton de Caron.

La partie inférieure de la vallée de la rivière Couchepaganiche est desservie par la route 169 qui longe la rive sud-est du lac Saint-Jean. Cette vallée est aussi desservie par quelques routes forestières secondaires, surtout pour les besoins la foresterie et des activités récréotouristiques.

La foresterie et l'agriculture constituent les principales activités économiques de cette vallée ; les activités récréotouristiques, en second.

La surface de la rivière Couchepaganiche est habituellement gelée du début de décembre à la fin mars, toutefois la circulation sécuritaire sur la glace se fait généralement de la mi-décembre à la mi-mars.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les principaux bassins versants voisins de la rivière Couchepaganiche sont :

La rivière Couchepaganiche prend sa source du plan d'eau du sud de Les Trois Lacs (longueur : 0,4 km ; altitude : 352 m) en zone forestière, situé au sud-est de la Montagne des Trois Pics Ronds. Cette source est située à :

  • 12,8 km au sud-est de la route 169 ;
  • 7,8 km à l’ouest du lac de la Belle Rivière ;
  • 14,8 km au sud-est du centre du village de Métabetchouan ;
  • 14,9 km au sud-est de la confluence de la rivière Couchepaganiche et du lac Saint-Jean ;
  • 31,9 km au sud-ouest du centre-ville d’Alma[2].

À partir de sa source, la rivière Couchepaganiche coule sur 23,8 km avec une dénivellation de 251 m entièrement en zone forestière et agricole, selon les segments suivants :

  • 7,8 km vers le nord-ouest, jusqu’à un coude de rivière près du croissement du chemin du Petit rang et de la route Saint-André ;
  • 3,6 km vers le nord, courbant vers le nord-ouest en fin de segment, jusqu’à la décharge (venant du nord-ouest) du lac Skein ;
  • 5,6 km vers le nord-est en serpentant en entrant en territoire agricole et en passant au nord d’une montagne, jusqu'à la confluence de la rivière Couchepaganiche Est (venant du sud) ;
  • 6,8 km vers le nord-ouest en serpentant dans une plaine agricole, en coupant le chemin du 2e rang Ouest, la route 169 et le chemin de fer du Canadien National en fin de segment, jusqu'à son embouchure[2].

La rivière Couchepaganiche se déverse sur la rive sud-est du lac Saint-Jean au village de Métabetchouan. Cette confluence est située à :

  • 7,3 km au nord-est de la confluence de la rivière Métabetchouane et du lac Saint-Jean ;
  • 14,8 km à l'ouest du centre du village de Hébertville ;
  • 17,0 km au sud de l'embouchure du lac Saint-Jean (via la Petite Décharge) ;
  • 20,6 km au sud-ouest du centre-ville d'Alma ;
  • 59,3 km au sud-ouest du centre-ville de Chicoutimi (secteur de Saguenay)[2].

À partir de l’embouchure de la rivière Couchepaganiche, situé sur la rive sud-est du lac Saint-Jean, le courant traverse ce lac vers le nord sur 17,6 km, puis emprunte le cours de la rivière Saguenay via la Petite Décharge sur 172,3 km jusqu’à Tadoussac où il conflue avec l’estuaire du Saint-Laurent[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Joseph-Laurent Normandin note dans son « Journal de voyage »... de 1732 le nom « Guspajganichiche » pour désigner cette rivière. Dans sa déposition de 1823, l'explorateur François Verreault affirme que cette petite rivière se nomme « Koushpygish », terme innu signifiant « où l'eau monte un peu ». Cependant, le « Petit dictionnaire des noms géographiques du Saguenay », paru en 1944, note que « Koushpaiganish » est un mot innu signifiant « petite rivière de l'embarquement », sens que lui attribue également l'explorateur Normandin[3].

Le toponyme « rivière Couchepaganiche » a été officialisé le à la Banque des noms de lieux de la Commission de toponymie du Québec[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Relation OpenStreetMap
  2. a b c et d « Atlas du Canada du Ministère des ressources naturelles du Canada » (consulté le 10 février 2019)
  3. Source: Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
  4. Commission de toponymie du Québec - Rivière Couchepaganiche

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]