Rivière Châteauguay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châteauguay (homonymie).
Rivière Châteauguay
Rivière Châteauguay, vers 1910
Rivière Châteauguay, vers 1910
Caractéristiques
Longueur 121 km [1]
Bassin 2 543,4 km2 [2][1]
Bassin collecteur Fleuve Saint-Laurent
Débit moyen 33 m3/s [1]
Régime Pluvial
Cours
Source Upper Chateauguay Lake, État de New-York
· Localisation État de New-York, États-Unis
Embouchure Lac Saint-Louis
· Localisation Châteauguay
· Coordonnées 45° 24′ 04″ N 73° 45′ 11″ O / 45.40111, -73.75305 (Embouchure - Rivière Châteauguay)  
Géographie
Pays traversés Drapeau des États-Unis États-Unis, Drapeau du Canada Canada
États américains / Province Modèle:État de New-York,Drapeau : Québec Québec
Région administrative Montérégie

La rivière Châteauguay est un tributaire de la rive-sud du fleuve Saint-Laurent. Cette rivière prend sa source dans le Upper Chateauguay Lake, dans les monts Adirondack, dans l'État de New York, aux États-Unis. Elle coule vers le nord jusqu'à la frontière Canada-États-Unis. Puis la rivière coule dans le sud-ouest du Québec, au Canada.

Géographie[modifier | modifier le code]

En territoire américain, la rivière Chateauguay coule d'abord du sud au nord sur 65 km. La rivière fait un coude près de Huntingdon, à la limite sud du Québec. Puis, la rivière poursuit sa course sur 35 km vers le nord-est. En fin de cours, cette rivière se déverse sur la rive sud du lac Saint-Louis, à Châteauguay, au sud-ouest de Montréal. Ce lac constitue un élargissement du fleuve Saint-Laurent, à la hauteur de Châteauguay.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Elle s'appelait autrefois « rivière au Loup ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Rivière Châteauguay, lieu de la bataille

La rivière fut le théâtre de la Bataille de la Châteauguay, une bataille militaire qui se déroula le durant la Guerre de 1812 entre la colonie qui allait devenir le Canada et les États-Unis. Ce jour-là, 300 miliciens, Voltigeurs canadiens- et Amérindiens appuyés de 1 500 soldats et miliciens sédentaires ont repoussé une force américaine de 3 000 hommes. Les troupes de Hampton, près de 4000 hommes, sont arrêtées dans leur avancée vers Montréal par quelque 1500 soldats canadiens dirigés par Charles-Michel de Salaberry (Lieutenant français du Bas-Canada). Seuls 300 hommes des troupes du lieutenant-colonel de Salaberry prennent part à la bataille. Mais grâce à des stratagèmes ingénieux et des tactiques fondées sur la peur, notamment faire sonner le clairon dans les bois et crier pour faire croire qu’il y a plus de défenseurs qu’en réalité, les troupes de Salaberry, les Voltigeurs canadiens, les Canadian Fencibles et leurs alliés autochtones sont en mesure de dérouter les Américains qui redoublent de prudence et choisissent finalement de se replier. Quelque 160 hommes des troupes du lieutenant-colonel de Salaberry attendent près d’un gué de la Châteauguay, à l’est des troupes menées par de Salaberry, et empêchent les troupes de flancs-gardes de Hampton(Lieutenant Britannique)de franchir la rivière[3].Le lieu historique national du Canada de la Bataille-de-la-Châteauguay est situé à Howick. 45° 09′ 31″ N 73° 55′ 43″ O / 45.158593, -73.928595

Article détaillé : Bataille de la Châteauguay.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Esquisse de la rivière Châteauguay depuis La Fourche jusqu'à l'embouchure de la rivière aux Outardes, 1814, Joshua Jebb