Rivière-les-Fosses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rivière-les-Fosses
Rivière-les-Fosses
Église Saint-Mammès.
Blason de Rivière-les-Fosses
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Langres
Intercommunalité Communauté de communes d'Auberive Vingeanne et Montsaugeonnais
Maire
Mandat
Henri Toussaint
2020-2026
Code postal 52190
Code commune 52425
Démographie
Gentilé Rivièrois, Rivièroises
Population
municipale
197 hab. (2018 en diminution de 10,45 % par rapport à 2013)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 35″ nord, 5° 14′ 02″ est
Superficie 17,94 km2
Élections
Départementales Canton de Villegusien-le-Lac
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Rivière-les-Fosses
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
Rivière-les-Fosses
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rivière-les-Fosses
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rivière-les-Fosses

Rivière-les-Fosses est une commune française située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Rivière-les-Fosses se situe à 322 m d'altitude moyenne, sur l'une des dernières côtes sises au pied du plateau de Langres, et est limitrophe du département de la Côte-d'Or et de la région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune se compose du village de Rivière et du hameau de Pressant, au sud-est.

Elle est bordée par de nombreux bois et cernée par les communes du Val-d'Esnoms, de Vaux-sous-Aubigny et de Boussenois.

Les villes les plus proches sont Selongey (9 km), Is-sur-Tille (21 km), Langres (sous-préfecture de la Haute-Marne, 29 km), Dijon (préfecture de la région Bourgogne-Franche-Comté, 42 km), et Chaumont (préfecture de la région Champagne-Ardenne, 65 km).

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Rivière-les-Fosses est traversée par la Coulange et le ruisseau Prés de Fond.

Géologie[modifier | modifier le code]

Les sols de Rivière-les-Fosses sont principalement calcaires.

Climat[modifier | modifier le code]

Avec une exposition au sud, Rivière-les-Fosses jouit d'un climat de type océanique avec étés tempérés.

Transports[modifier | modifier le code]

Rivière-les-Fosses est traversée par les routes D 140A (Boussenois-Le Val-d'Esnoms), D 300 (Rivière-Choilley), et D 301 (Rivière-Dardenay), et desservie par l'A31 (Sortie 5 Til-Châtel, Selongey, Is-sur-Tille) à 17 km.

Les haltes ferroviaires les plus proches sont celles de Vaux-sous-Aubigny (4,5 km), Prauthoy (5 km), Selongey (9,5 km), Longeau (13,7 km) et Échevannes (15,5 km).

L'aéroport le plus proche est celui de Dijon Bourgogne-Longvic, à 48 km.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les fouilles archéologiques du XIXe siècle ont mis au jour plusieurs anneaux de bras et de jambes, bracelets, boucles de ceintures, chaînes, ainsi qu'un pendeloque et une épingle, aujourd'hui conservés au musée d'archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, attestant de l'occupation de l'espace rivèrois dès l'âge de fer[1].
Au Moyen Âge, Rivière-les-Fosses fait partie des trente-neuf seigneuries du bailliage viticole de Montsaugeon, comté placé sous l'autorité des évêques de Langres, jusqu'à la Révolution.
En 1209, Robert de Châtillon, évêque de Langres, fait don de l'église[2].
En 1594, les ligueurs sèment la terreur dans la région et massacrent les femmes et les enfants rivèrois[3].
À partir de 1793, le village dépend du canton de Courcelle et du district de Langres, puis, à partir de 1801, du canton de Prauthoy et de l'arrondissement de Langres[4].
En 1851, la nef de l'église est reconstruite, ainsi que son clocher, en 1880[2].
Au début du XXe siècle, le phylloxéra ravage les vignes rivèroises et sont remplacées par des cultures de houblon, jusque dans les années 1960[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1988 ? Albert Vérillotte    
mars 1989 mars 2001 Julien Mielle    
mars 2001 mars 2014 Jean-François Roger    
mars 2014 En cours Rémi Leclerc    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2018, la commune comptait 197 habitants[Note 1], en diminution de 10,45 % par rapport à 2013 (Haute-Marne : −3,57 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 000822921834800755755760780
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
724712732643646618590550518
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
472460451408383324304306279
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
261246220225203214228218200
2018 - - - - - - - -
197--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Rivière-les-Fosses

Les armes de Rivière-les-Fosses se blasonnent ainsi : De gueules à une fasce d'argent chargé de trois écussons d'azur. Elles appartiennent à la famille de Cussigny, seigneurs de Rivière-les-Fosses au XVIIe siècle.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Comte Antoine-Jacques-Marie de Simony (1833-1917), officier de la guerre de Crimée, propriétaire et résidant du château de Rivière.
  • Comtesse Chantal de Simony (1922-), fille aînée du précédent, épouse Roland de La Taille de Tretinville (1910-1996), chef de bataillon; propriétaire et résidente actuelle du château de Rivière[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eléments archéologiques, sur la Base Joconde du ministère de la Culture
  2. a b et c Inventaire du patrimoine du département de la Haute-Marne
  3. Histoire du Montsaugeonnais, sur le site de la commune de Montsaugeon
  4. Rivière-les-Fosses sur la Base Cassini de l'EHESS
  5. a et b COLLIAT Antoine, "Françoise Lhermite fait revivre le houblon", in La Croix Hebdo, 19 août 2005.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  10. « Croix de cimetière », notice no PA00079200, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Maison-forte », notice no PA00079201, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. FÉVRIER Serge, "Sondage sur une nécropole mérovingienne à Rivière-les-Fosses (Haute-Marne)", in Bulletin de la Société Historique et Archéologique de Langres, T. XXV/ N° 365, (ISSN 1148-859X), pp.319-326.
  13. Inger Marianne Borchgrevink Simony Nikolajsen, L'Histoire de la famille Simony (en ligne)