Rives du Gave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rives du Gave
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Ville Pau
Géographie
Coordonnées 43° 17′ 19″ nord, 0° 21′ 38″ ouest
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rives du Gave

Les Rives du Gave sont un projet de renouvellement urbain à Pau, visant à la création d'un nouveau quartier destiné à transformer les anciennes friches industrielles de la ville basse.

Ce projet d'urbanisme s'inscrit dans le cadre d'un développement durable, avec la création d'un lac artificiel et d'une étendue verte de 350 hectares, au pied de la ville. Ce quartier aura également une vocation sportive, puisque l’école supérieure du commerce du sport (CNPC sport) s’y est installé dans des locaux flambants neufs[1],[2].

De plus, le quartier fera la part belle à la glisse urbaine dans l'ancienne Halle Sernam, aux activités nautiques au stade d’eaux-vives, et une nouvelle piste de BMX sera créée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Belle Époque[modifier | modifier le code]

À la Belle Époque, Pau est une destination en vue du tourisme thermal, et de nombreux hivernants affluent. C'est au début des années 1880 que le premier projet de transformer l'ancienne ville basse industrielle (rives du gave de Pau et quartier du Hédas) en station balnéaire voit le jour[3]. Ainsi, selon Dominique Dussol, le premier projet de lac remonte à 1876[4]. Des projets fous voient le jour, dans la foulée de l'inauguration du Palais d'Hiver et du funiculaire. Un de ces projets consistait à créer un barrage sur le gave de Pau afin de créer un lac artificiel[5].

Le développement de l'aviation à Pau conduit à une réflexion quant à la possibilité de créer une piste à hydravion[6].

Entre-deux-guerres : Pau-plage[modifier | modifier le code]

En 1922, le projet de lac artificiel avec plage sur la rive gauche du gave est de nouveau évoqué[7].

Pau - La gare du Midi et le pic du Midi d'Ossau.

Léon Jaussely est mandaté en 1928 pour la création d'un plan d'urbanisme de Pau. Ce plan vise notamment à prolonger la rue Carnot afin de créer un nouvel axe vecteur de développement d'une ville verte. Le plan inclue également de raser la gare du Midi et la remplacer par trois grandes piscines bains douches[8].

L'idée d'une voie prolongeant la rue Carnot vers la forêt de Bastard est maintenue. Ce nouvel axe prend la forme de la coulée verte qui distribue l'ensemble de la zone Dufau-Tourasse puis toute la partie septentrionale de la ville jusqu'à la rocade nord construite à partir de 1968.

Enfin en 1933, l’architecte Gassan imagine de gigantesques toboggans descendant depuis le boulevard des Pyrénées vers une plage de sable fin. Dans le cadre de ce projet, le gave de Pau aurait été creusé sur trois mètres de profondeur afin de pouvoir accueillir des voiliers et des canoës. Le projet comporte également la création d'une piscine sur pilotis de 50 mètres de long sur 15 mètres de large[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Première rentrée pour l’école de commerce du sport CNPC à Pau », sur www.larepubliquedespyrenees.fr (consulté le 23 février 2021)
  2. « Les Rives du Gave - CNPC Sport | » (consulté le 23 février 2021).
  3. « Lac de Pau », sur Gallica, Journal des Eaux-Bonnes, Eaux-Chaudes, St-Christau, (consulté le 23 février 2021)
  4. Dominique, ... Dussol et Impr. Laplante), Pau, Art déco : arts, histoire et société, 1919-1939, Le Festin, dl 2011 (ISBN 978-2-36062-042-5 et 2-36062-042-8, OCLC 779707356, lire en ligne)
  5. Henri Dupuch, À l'ombre du Palmarium: Chronique paloise, FeniXX réédition numérique, (ISBN 978-2-307-09938-3, lire en ligne).
  6. « Lac de Pau », sur Gallica, La Gazette des eaux : revue générale des établissements de l'Europe, (consulté le 23 février 2021).
  7. « Le saviez-vous ? Des toboggans gigantesques sur le boulevard des Pyrénées », sur www.pau.fr (consulté le 23 février 2021).
  8. « Pau : bien avant la télécabine, le projet de toboggan entre le boulevard et le Gave », sur SudOuest.fr (consulté le 23 février 2021).
  9. « L'Indépendant des Basses-Pyrénées : paraissant les lundi, mercredi et vendredi ["puis" paraissant tous les jours excepté le dimanche "puis" journal républicain quotidien "puis" le mieux informé des journaux de la région] », sur Gallica, (consulté le 23 février 2021).