Rivalité Messi-Ronaldo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cristiano Ronaldo et Lionel Messi avant un match amical entre l'équipe du Portugal et l'équipe d'Argentine de football à Genève, Suisse, en février 2011.

La rivalité entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo est une rivalité de football entre les fans de l'attaquant argentin Lionel Messi et de l'attaquant portugais Cristiano Ronaldo et, selon certaines personnes, entre les joueurs eux-mêmes. Ayant remporté au total douze prix Ballon d'or / FIFA Ballon d'or (sept le dernier en 2021 pour Messi et cinq le dernier en 2017 pour Ronaldo) et dix prix du Soulier d'Or européen (six pour Messi et quatre pour Ronaldo), les deux sont largement considérés non seulement comme les deux meilleurs joueurs de leur génération mais aussi, par la majorité des experts du sport dont des joueurs et des journalistes sportifs, comme les deux plus grands joueurs de tous les temps. Ils sont deux des footballeurs les plus décorés de l'histoire, ayant remporté jusqu'à présent 72 trophées combinés (40 pour Messi et 32 pour Ronaldo) au cours de leur carrière senior, et ont régulièrement franchi la barre des 50 buts en une seule saison. Ils font partie des 51 joueurs de l'histoire du sport à avoir marqué plus de 500 buts en carrière, les deux ayant même marqué plus de 700 buts chacun dans leur carrière pour leur club et leur pays. Cristiano Ronaldo détient actuellement le record du monde du plus grand nombre de buts officiels en carrière.

Les journalistes et les experts discutent régulièrement des mérites individuels des deux joueurs pour tenter d'établir qui, selon eux, est le meilleur joueur du football moderne. Quelle que soit la préférence, les critiques de football conviennent à l'unanimité que les deux sont les meilleurs joueurs de leur génération, surpassant leurs pairs par une marge significative[1],[2],[3],[4],[5]. Cette rivalité sportive est aussi comparée à d'autres ayant eu lieu dans différents sports comme celle de Muhammad Ali et Joe Frazier en boxe, celle de Roger Federer et Rafael Nadal et celle de rivalité Björn Borg et John McEnroe en tennis, ou encore celle d'Alain Prost et Ayrton Senna en Formule 1[6],[7],[8]. Certains commentateurs choisissent d'analyser les différents physiques et styles de jeu des deux[9], tandis qu'une partie du débat tourne autour des personnalités contrastées des deux joueurs : Ronaldo est parfois décrit comme quelqu'un de caractère capricieux tandis que Messi est décrit comme ayant un caractère plus réservé[10],[11],[12],[13].

Au niveau des clubs, Messi et Ronaldo ont été les joueurs phares des clubs rivaux du FC Barcelone et du Real Madrid pendant près d'une décennie. Les deux joueurs se sont affrontés au moins deux fois par saison dans le match de club de saison régulière le plus populaire au monde, El Clásico, depuis l'arrivée de Ronaldo au Real en 2009 jusqu'à son transfert au club italien de la Juventus FC en 2018[14],[15]. En dehors du terrain, ils sont aussi le visage de deux fabricants de vêtements de sport rivaux, Adidas pour Messi et Nike pour Ronaldo, qui sont aussi les fournisseurs de kits de leurs équipes nationales[16],[17]. Messi et Ronaldo, sont parmi les stars du football et du sport en général les mieux payées au monde en termes de revenus combinés provenant des salaires, des primes et des revenus hors terrain. En 2018, Messi devance Ronaldo sur la liste Forbes des sportifs les mieux payés, gagnant 111 millions de dollars par an, et Ronaldo suivant à 108 millions de dollars[18]. Ils ont aussi parmi les sportifs les plus suivis sur les réseaux sociaux au monde avec plus de 253 millions de fans combinés sur Facebook en 2021. Ronaldo est par ailleurs la personne la plus suivie sur Facebook, avec plus de 150 millions de followers, et sur Instagram avec plus de 370 millions d'abonnés. Messi est respectivement le cinquième et septième plus suivi sur ces plateformes.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2007, Ronaldo et Messi terminent derrière le joueur de l'AC Milan Kaká au Ballon d'or, une récompense décernée au joueur élu meilleur au monde par un panel international de journalistes sportif. Dans une interview cette année-là, Messi déclare que "Cristiano Ronaldo est un joueur extraordinaire et ce serait génial d'être dans la même équipe que lui"[19],[20].

Ils disputent leur premier match l'un contre l'autre lorsque Manchester United, équipe de Cristiano Ronaldo, affronte le FC Barcelone, équipe de Lionel Messi, en demi-finale de la Ligue des champions 2007-2008 et sont immédiatement été considérés comme des rivaux majeurs[21],[22],[23]. À la fin de l'année, Ronaldo reçoit le Ballon d'or et jure qu'il remporterait à nouveau le prix[24],[25].

La finale de la Ligue des champions 2009 est disputée entre Manchester United et Barcelone le au Stadio Olimpico de Rome, en Italie. Le match, décrit comme un « clash de rêve »[26], est présenté comme une nouvelle bataille entre les deux, cette fois pour déterminer qui est le meilleur joueur du monde[27],[28]. Ronaldo affirme qu'il est le meilleur des deux [29] tandis que le coéquipier de Messi, Xavi, se range plutôt de son côté[30]. Le manager de Manchester United, Alex Ferguson, est plus diplomate, louant les deux joueurs comme faisant partie des talents d'élite[31],[32]. Messi, jouant dans un rôle central auquel il n'était pas habitué afin d'éviter une bataille directe avec l'arrière gauche de Manchester United Patrice Evra[33], marque le deuxième but de Barcelone lors d'une victoire 2-0 avec une tête à la 70e minute[34]. Ronaldo est quant à lui maîtrisé pendant une grande partie du match malgré quelques premières chances de marquer et se montrera frustré[35],[36].

De 2009 à 2018, les deux se sont affrontés au moins deux fois par saison lors des matches du Clásico, mais se sont aussi rencontré de nombreuses autres fois des compétitions telles que la coupe d'Espagne, la supercoupe d'Espagne et, en 2011, lors d'une demi-finale de la Ligue des champions. Messi remporte quatre Ballon d'or consécutifs (2009 à 2012) avec un cinquième en 2015, tandis que Ronaldo égale le total de cinq de Messi avec des victoires en 2013, 2014, 2016 et 2017. En 2019, Messi reprend la tête en remportant son sixième Ballon d'or, terminant à seulement sept points d'avance sur Virgil van Dijk, deuxième, et Ronaldo terminant troisième. Au total, Messi et Ronaldo sont montés sur le podium à douze reprises chacun.

Messi remporte deux Ligue des champions tandis que Ronaldo avec le Real Madrid remporte quatre titres sur cinq entre 2014 et 2018. Messi au cours de cette période reçoit cinq trophées Pichichi et prix du Soulier d'or européen (2010, 2012, 2013, 2017 et 2018), tandis que Ronaldo remporte ces prix trois fois chacun (2011, 2014 et 2015). De 2009 à 2018, Ronaldo est le meilleur buteur de la Ligue des champions à six reprises, Messi réalisant cet exploit à quatre reprises (y compris en 2015 lorsque la paire a terminé à égalité).

Relation entre Messi et Ronaldo[modifier | modifier le code]

Dans une interview de 2015, Cristiano Ronaldo commente la rivalité en disant : « Je pense que nous nous poussons parfois l'un l'autre comme une la compétition, c'est pourquoi le niveau est si élevé[37] », tandis que le manager de Ronaldo pendant son séjour à Manchester United, Alex Ferguson, estime que « je ne pense pas que la rivalité de l'un contre l'autre les dérange. Je pense qu'ils ont leur propre fierté personnelle de vouloir être les meilleurs[38] ». Lionel Messi nie toute rivalité, et accuse les médias de l'avoir créée : « seulement les médias, la presse, qui veut que nous soyons à couteaux tirés mais je ne me suis jamais battu avec Cristiano[39] ».

Cependant, il est largement argumenté et documenté qu'il existe une atmosphère de tension entre le duo, Guillem Balagué affirmant dans son livre biographique Ronaldo qu'il qualifie son homologue argentin de « fils de pute » derrière son dos[40],[41], et Luca Caioli dit dans son livre Ronaldo: The Obsession for Perfection que, selon ses sources, Cristiano Ronaldo s'énerve lorsqu'il voit Lionel Messi jouer[42]. En réponse aux affirmations selon lesquelles lui et Messi ne s'entendent pas bien sur le plan personnel, Ronaldo commente : "Nous n'avons pas de relation en dehors du monde du football, tout comme nous n'en avons pas avec beaucoup d'autres joueurs", avant d'ajouté que dans les années à venir, il espère qu'ils pourront en rire ensemble, déclarant: "Nous devons regarder cette rivalité avec un esprit positif, car c'est une bonne chose". Le , Ronaldo menace de poursuivre en justice Guillem Balagué à la suite de ses propos tenus[43]. Après le départ de Ronaldo du Real Madrid pour la Juventus, Messi admet qu'il lui manque, déclarant : « Cristiano me manque. Même s'il était un peu difficile de le voir remporter des trophées, il a donné du prestige à la Liga[44] ». Lors d'une interview conjointe lors de la cérémonie du joueur de l'année de l'UEFA en 2019, Cristiano Ronaldo déclare qu'il aimerait qu'ils puissent « dîner ensemble à l'avenir », ce à quoi Lionel Messi aurait plus tard répondu : « Si je reçois une invitation, pourquoi pas[45] ».

Récompenses et records[modifier | modifier le code]

Le Ballon d'or, dont Lionel Messi est lauréat sept fois et Cristiano Ronaldo cinq fois.

Tout au long de l'existence de la rivalité, la paire a dominé les cérémonies de remise des prix et a battu une multitude de records de buts pour le club et le pays, des exploits qui ont été décrits comme "incroyables", "insensés" et "remarquables"[46],[47],[48]. La rivalité elle-même a été décrite comme une rivalité sur les records et la réputation des joueurs, plutôt que comme une rivalité basée sur le dégoût[49],[50].

Messi est le meilleur buteur et meilleur passeur décisif de tous les temps de la Liga, avec Ronaldo est en deuxième position pour les buts marqués et en troisième pour les passes décisives fournies[51]. Ronaldo est quant à lui meilleur buteur et passeur de la Ligue des champions, Messi étant lui deuxième pour les buts marqués et les passes décisives dans l'histoire de la compétition. Ils sont les deux premiers joueurs à dépasser les 100 buts dans l'histoire de la Ligue des champions[52].

Ils ont dominé les prix Ballon d'or / Meilleur footballeur de l'année FIFA depuis 2008, et le Prix UEFA du joueur de l'année depuis 2014. En 2018, leur triomphe d'environ dix ans prend fin lorsque Luka Modrić reçoit le Ballon d'or, ce qui est considéré comme la « fin d'une époque »[53],[54],[55]. Cependant, Modrić déclare dans une interview pour France Football que « l'histoire dira qu'un joueur croate, représentant son petit pays, a remporté le Ballon d'or après Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, qui sont des joueurs d'un autre niveau. Personne n'a le droit de se comparer à eux ». Depuis 2008, Messi a remporté sept Ballons d'or contre les cinq de Ronaldo[56], et six Souliers d'Or européens contre les quatre de Ronaldo[57].

Collectivement, Ronaldo a remporté 32 trophées majeurs, dont sept titres de champion national et cinq Ligues des champions, et a guidé l'équipe du Portugal vers ses premiers trophées à l'Euro 2016 et à la Ligue des nations 2019. Il a également remporté quatre coupes nationales, deux coupes de la ligue, six super coupes nationales, deux supercoupes de l'UEFA et quatre coupes du monde des clubs de la FIFA.

Messi a remporté un nombre record dans son club de 35 trophées majeurs en tant que joueur de Barcelone, dont dix titres de champion, quatre Ligues des champions, sept titres de la coupe d'Espagne, sept supercoupes d'Espagne, trois supercoupes d'Europe et trois coupes du monde des clubs de la FIFA. En ce qui concerne les compétitions de jeunes, Messi a remporté une médaille d'or aux Jeux olympiques de 2008 en Chine, et il avait déjà remporté la Coupe du monde des moins de 20 ans de la FIFA en 2005, étant élu meilleur joueur et meilleur buteur du tournoi. De plus, Messi a été finaliste de trois Copa Américas et de la Coupe du monde 2014, où il a été nommé joueur du tournoi. Messi a remporté la Copa América 2021 avec l'Argentine lors de la finale contre le Brésil de son coéquipier Néymar.

Statistiques comparées[modifier | modifier le code]

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Lionel Messi
Club Saison Ligue Coupe Europe Autres Total
Apps Buts Apps Buts Apps Buts Apps Buts Apps Buts
———————————————————————————————————
———————————————————————————————————
FC Barcelone
2004–05 7 1 1 0 1 0 0 0 9 1
2005–06 17 6 2 1 6 1 0 0 25 8
2006–07 26 14 2 2 5 1 3 0 36 17
2007–08 28 10 3 0 9 6 0 0 40 16
2008–09 31 23 8 6 12 9 0 0 51 38
2009–10 35 34 3 1 11 8 4 4 53 47
2010–11 33 31 7 7 13 12 2 3 55 53
2011–12 37 50 7 3 11 14 5 6 60 73
2012–13 32 46 5 4 11 8 2 2 50 60
2013–14 31 28 6 5 7 8 2 0 46 41
2014–15 38 43 6 5 13 10 0 0 57 58
2015–16 33 26 5 5 7 6 4 4 49 41
2016–17 34 37 7 5 9 11 2 1 52 54
2017–18 36 34 6 4 10 6 2 1 54 45
2018–19 34 36 5 3 10 12 1 0 50 51
2019–20 33 25 2 2 8 3 1 1 44 31
2020–21 35 30 5 3 6 5 1 0 47 38
Total 520[a] 474 80 56 149 120 29 22 778[a] 672
Cristiano Ronaldo
Club Saison Ligue Coupe Europe Autres Total
Apps Buts Apps Buts Apps Buts Apps Buts Apps Buts
Sporting CP
2002–03 25 3 3 2 3 0 0 0 31 5
Manchester
United
2003–04 29 4 6 2 5 0 0 0 40 6
2004–05 33 5 9 4 8 0 0 0 50 9
2005–06 33 9 6 2 8 1 0 0 47 7
2006–07 34 17 8 3 11 3 0 0 53 23
2007–08 34 31 3 3 11 8 1 0 49 42
2008–09 33 18 6 3 12 4 2 1 53 26
Real Madrid
2009–10 29 26 0 0 6 7 0 0 35 33
2010–11 34 40 8 7 12 6 0 0 54 53
2011–12 38 46 5 3 10 10 2 1 55 60
2012–13 34 34 7 7 12 12 2 2 55 55
2013–14 30 31 6 3 11 17 0 0 47 51
2014–15 35 48 2 1 12 10 5 2 54 61
2015–16 36 35 0 0 12 16 0 0 48 51
2016–17 29 25 2 1 13 12 2 4 46 42
2017–18 27 26 0 0 13 15 4 3 44 44
Juventus
2018–19 31 21 2 0 9 6 1 1 43 28
2019–20 33 31 4 2 8 4 1 0 46 37
2020–21 33 29 4 2 6 4 1 1 44 36
Total 610[b] 479 81 45 182 135 21 15 894[b] 674

Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Lionel Messi[58]
Équipe nationale Année Compétition Amical Total
Apps Buts Apps Buts Apps Buts
—————————————————
—————————————————
Argentine 2005 3 0 2 0 5 0
2006 3 1 4 1 7 2
2007 10 4 4 2 14 6
2008 6 1 2 1 8 2
2009 8 1 2 2 10 3
2010 5 0 5 2 10 2
2011 8 2 5 2 13 4
2012 5 5 4 7 9 12
2013 5 3 2 3 7 6
2014 7 4 7 4 14 8
2015 6 1 2 3 8 4
2016 10 8 1 0 11 8
2017 5 4 2 0 7 4
2018 4 1 1 3 5 4
2019 6 1 4 4 10 5
2020 4 1 0 0 4 1
2021 3 2 0 0 3 2
Total 98 39 47 34 145 73[59]
Cristiano Ronaldo[60]
Équipe nationale Année Compétition Amical Total
Apps Buts Apps Buts Apps Buts
Portugal 2003 0 0 2 0 2 0
2004 11 7 5 0 16 7
2005 7 2 4 0 11 2
2006 10 4 4 2 14 6
2007 9 5 1 0 10 5
2008 5 1 3 0 8 1
2009 5 0 2 1 7 1
2010 6 3 5 0 11 3
2011 6 5 2 2 8 7
2012 9 4 4 1 13 5
2013 6 7 3 3 9 10
2014 5 3 4 2 9 5
2015 4 3 1 0 5 3
2016 10 10 3 3 13 13
2017 10 10 1 1 11 11
2018 4 4 3 2 7 6
2019 10 14 0 0 10 14
2020 4 2 2 1 6 3
2021 4 3 2 1 5 2
Total 125 87 51 19 176 106[61]

Coups du chapeau[modifier | modifier le code]

Les coups du chapeau (en anglais : hat-trick), c'est-à-dire marquer trois buts dans un même match, sont souvent comparés entre les deux joueurs[62],[63],[64]. Dans le tableau suivant, lorsque plus de trois buts sont marqués dans un même match, le nombre total est mis en exposant à côté de l'adversaire.

Lionel Messi
Pour Contre Résultat Compétition Date
1 FC Barcelone Real Madrid 3–3 (D) Championnat d'Espagne de football 2006-2007
2 Atlético de Madrid 3–1 (E) Coupe d'Espagne de football 2008-2009
3 CD Tenerife 5–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2009-2010
4 Valence CF 3–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2009-2010
5 Real Saragosse 4–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2009-2010
6 Arsenal FC 4 4–1 (D) Ligue des champions 2009-2010
7 Séville FC 4–0 (D) Supercoupe d'Espagne de football 2010
8 UD Almería 8–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
9 Real Betis 5–0 (D) Coupe d'Espagne de football 2010-2011
10 Atlético de Madrid 3–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
11 CA Osasuna 8–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
12 Atlético de Madrid 5–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
13 RCD Majorque 5–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
14 FC Viktoria Plzeň 4–0 (E) Ligue des champions 2011-2012
15 Málaga CF 4–1 (E) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
16 Valence CF 4 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
17 Argentine Suisse 3–1 (E) Match amical
18 FC Barcelone Bayer 04 Leverkusen 5 7–1 (D) Ligue des champions 2011-2012
19 RCD Espanyol 4 4–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
20 Grenade CF 5–3 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
21 Málaga CF 4–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
22 Argentine Brésil 4–3 (N) Match amical
23 FC Barcelone Deportivo La Corogne 5–4 (E) Championnat d'Espagne de football 2012-2013
24 CA Osasuna 4 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2012-2013
25 Argentine Guatemala 4–0 (E) Match amical
26 FC Barcelone Valence CF 3–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2013-2014
27 AFC Ajax 4–0 (D) Ligue des champions 2013-2014
28 CA Osasuna 7–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2013-2014
29 Real Madrid 4–3 (E) Championnat d'Espagne de football 2013-2014
30 Séville FC 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
31 APOEL Nicosie 4–0 (D) Ligue des champions 2014-2015
32 RCD Espanyol 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
33 Deportivo La Corogne 4–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
34 Levante UD 5–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
35 Rayo Vallecano 6–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
36 Grenade CF 4–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2015-2016
37 Valence CF 7–0 (D) Coupe d'Espagne de football 2015-2016
38 Rayo Vallecano 5–1 (E) Championnat d'Espagne de football 2015-2016
39 Argentine Panama 5–0 (N) Copa América Centenario
40 FC Barcelone Celtic FC 7–0 (D) Ligue des champions 2016-2017
41 Manchester City 4–0 (D) Ligue des champions 2016-2017
42 RCD Espanyol 5–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2017-2018
43 SD Eibar 4 6–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2017-2018
44 Argentine Équateur 3–1 (E) Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018
45 FC Barcelone CD Leganés 3–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2017-2018
46 Deportivo La Corogne 4–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2017-2018
47 Argentine Haiti 4–0 (D) Match amical
48 FC Barcelone PSV Eindhoven 4–0 (D) Ligue des champions 2018-2019
49 Levante UD 5–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2018-2019
50 Séville FC 4–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2018-2019
51 Real Betis 4–1 (E) Championnat d'Espagne de football 2018-2019
52 Celta de Vigo 4–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2019-2020
53 RCD Majorque 5–2 (D) Championnat d'Espagne de football 2019-2020
54 SD Eibar 4 5–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2019-2020
Cristiano Ronaldo
Pour Contre Résultat Compétition Date
1 Manchester United Newcastle United 6–0 (D) Championnat d'Angleterre de football 2007-2008
2 Real Madrid RCD Majorque 4–1 (E) Championnat d'Espagne de football 2009-2010
3 Racing Santander 4 6–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
4 Athletic Bilbao 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
5 Levante UD 8–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
6 Villarreal CF 4–2 (D) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
7 Málaga CF 7–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
8 Séville FC 4 6–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
9 Getafe CF 4–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2010-2011
10 Real Saragosse 6–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
11 Rayo Vallecano 4 6–2 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
12 Málaga CF 4–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
13 CA Osasuna 7–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
14 Séville FC 6–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
15 Levante UD 4–2 (D) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
16 Atlético de Madrid 4–1 (E) Championnat d'Espagne de football 2011-2012
17 Deportivo La Corogne 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2012-2013
18 AFC Ajax 4–1 (E) Ligue des champions 2012-2013
19 Celta de Vigo 4–0 (D) Coupe d'Espagne de football 2012-2013
20 Getafe CF 4–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2012-2013
21 Séville FC 4–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2012-2013
22 Portugal Irlande du Nord 4–2 (E) Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
23 Real Madrid Galatasaray SK 6–1 (E) Ligue des champions 2013-2014
24 Séville FC 7–3 (D) Championnat d'Espagne de football 2013-2014
25 Real Sociedad 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2013-2014
26 Portugal Suède 3–2 (E) Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2014
27 Real Madrid Deportivo La Corogne 8–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
28 Elche CF 4 5–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
29 Athletic Bilbao 5–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
30 Celta de Vigo 3–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
31 Grenade CF 5 9–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
32 Séville FC 3–2 (E) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
33 RCD Espanyol 3–1 (E) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
34 Getafe CF 7–3 (D) Championnat d'Espagne de football 2014-2015
35 Portugal Arménie 3–2 (E) Éliminatoires du Championnat d'Europe de football 2016
36 Real Madrid RCD Espanyol 5 6–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2015-2016
37 Shakhtar Donetsk 4–0 (D) Ligue des champions 2015-2016
38 Malmö FF 4 8–0 (D) Ligue des champions 2015-2016
39 RCD Espanyol 6–0 (D) Championnat d'Espagne de football 2015-2016
40 Celta de Vigo 4 7–1 (D) Championnat d'Espagne de football 2015-2016
41 VfL Wolfsburg 3–0 (D) Ligue des champions 2015-2016
42 Portugal Andorre 4 6–0 (D) Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018
43 Real Madrid Alavés 4–1 (E) Championnat d'Espagne de football 2016-2017
44 Atlético de Madrid 3–0 (E) Championnat d'Espagne de football 2016-2017
45 Kashima Antlers 4–2 (N) Coupe du monde des clubs de la FIFA 2016
46 Bayern Munich 4–2 (D) Ligue des champions 2016-2017
47 Atlético de Madrid 3–0 (D) Ligue des champions 2016-2017
48 Portugal Îles Féroé 5–1 (D) Éliminatoires de la Coupe du monde de football 2018
49 Real Madrid Real Sociedad 5–2 (D) Championnat d'Espagne de football 2017-2018
50 Girona 4 6–3 (D) Championnat d'Espagne de football 2017-2018
51 Portugal Espagne 3–3 (N) Coupe du monde des clubs de la FIFA 2018
52 Juventus Atlético de Madrid 3–0 (D) Ligue des champions 2018-2019
53 Portugal Suisse 3–1 (D) Phase finale de la Ligue des nations de l'UEFA 2018-2019
54 Lituanie 4 5–1 (E) Éliminatoires du Championnat d'Europe de football 2020
55 Lituanie 6–0 (D) Éliminatoires du Championnat d'Europe de football 2020
56 Juventus Cagliari 4–0 (D) Championnat d'Italie de football 2019-2020
57 Cagliari 3–1 (E) Championnat d'Italie de football 2020-2021
58 Manchester United Tottenham 3–2 (D) Championnat d'Angleterre de football 2021-2022
59 Norwich 3–2 (D) Championnat d'Angleterre de football 2021-2022

Confrontations directes[modifier | modifier le code]

Au cours des années 2010, il a été dit que la rivalité entre le Real Madrid et Barcelone, notamment dans le cadre des Clásico, a été « encapsulée » par la rivalité individuelle entre Messi Ronaldo[65].

Légende
Finale
Demi-finale
Date Compétition Équipe domicile Équipe extérieur Score Buts marqués par le duo
1 Ligue des champions Barcelone Manchester United 0–0
2 Ligue des champions Manchester United Barcelone 1–0
3 Ligue des champions Barcelone Manchester United 2–0 Messi (But inscrit après 70 minutes 70e)
4 La Liga Barcelone Real Madrid 1–0
5 La Liga Real Madrid Barcelone 0–2 Messi (But inscrit après 33 minutes 33e)
6 La Liga Barcelone Real Madrid 5–0
7 Match amical international Argentina Portugal 2–1 Ronaldo (But inscrit après 21 minutes 21e), Messi (But inscrit après 90 minutes 90e (pén.))
8 La Liga Real Madrid Barcelone 1–1 Messi (But inscrit après 51 minutes 51e (pén.)), Ronaldo (But inscrit après 81 minutes 81e (pén.))
9 Coupe d'Espagne Real Madrid Barcelone 1–0 (ap. p.) Ronaldo (But inscrit après 103 minutes 103e)
10 Ligue des champions Real Madrid Barcelone 0–2 Messi (But inscrit après 76 minutes 76e But inscrit après 87 minutes 87e)
11 Ligue des champions Barcelone Real Madrid 1–1
12 Supercopa de España Real Madrid Barcelone 2–2 Messi (But inscrit après 45+1 minutes 45+1e)
13 Supercopa de España Barcelone Real Madrid 3–2 Ronaldo (But inscrit après 20 minutes 20e), Messi (But inscrit après 53 minutes 53e But inscrit après 88 minutes 88e)
14 La Liga Real Madrid Barcelone 1–3
15 Coupe d'Espagne Real Madrid Barcelone 1–2 Ronaldo (But inscrit après 11 minutes 11e)
16 Coupe d'Espagne Barcelone Real Madrid 2–2 Ronaldo (But inscrit après 68 minutes 68e)
17 La Liga Barcelone Real Madrid 1–2 Ronaldo (But inscrit après 73 minutes 73e)
18 Supercopa de España Barcelone Real Madrid 3–2 Ronaldo (But inscrit après 55 minutes 55e), Messi (But inscrit après 70 minutes 70e (pén.))
19 Supercopa de España Real Madrid Barcelone 2–1 Ronaldo (But inscrit après 19 minutes 19e), Messi (But inscrit après 45 minutes 45e)
20 La Liga Barcelone Real Madrid 2–2 Ronaldo (But inscrit après 23 minutes 23e But inscrit après 66 minutes 66e), Messi (But inscrit après 31 minutes 31e But inscrit après 61 minutes 61e)
21 Coupe d'Espagne Real Madrid Barcelone 1–1
22 Coupe d'Espagne Barcelone Real Madrid 1–3 Ronaldo (But inscrit après 12 minutes 12e (pén.) But inscrit après 57 minutes 57e)
23 La Liga Real Madrid Barcelone 2–1 Messi (But inscrit après 18 minutes 18e)
24 La Liga Barcelone Real Madrid 2–1
25 La Liga Real Madrid Barcelone 3–4 Messi (But inscrit après 42 minutes 42e But inscrit après 65 minutes 65e (pén.) But inscrit après 84 minutes 84e (pén.)), Ronaldo (But inscrit après 55 minutes 55e (pén.))
26 La Liga Real Madrid Barcelone 3–1 Ronaldo (But inscrit après 35 minutes 35e (pén.))
27 Match amical international Argentina Portugal 0–1
28 La Liga Barcelone Real Madrid 2–1 Ronaldo (But inscrit après 31 minutes 31e)
29 La Liga Real Madrid Barcelone 0–4
30 La Liga Barcelone Real Madrid 1–2 Ronaldo (But inscrit après 85 minutes 85e)
31 La Liga Barcelone Real Madrid 1–1
32 La Liga Real Madrid Barcelone 2–3 Messi (But inscrit après 33 minutes 33e But inscrit après 90+2 minutes 90+2e)
33 Supercopa de España Barcelone Real Madrid 1–3 Messi (But inscrit après 77 minutes 77e (pén.)), Ronaldo (But inscrit après 80 minutes 80e)
34 La Liga Real Madrid Barcelone 0–3 Messi (But inscrit après 64 minutes 64e (pén.))
35 La Liga Barcelone Real Madrid 2–2 Ronaldo (But inscrit après 14 minutes 14e), Messi (But inscrit après 52 minutes 52e)
36 Ligue des champions Barcelone Juventus 0–3 Ronaldo (But inscrit après 13 minutes 13e (pén.) But inscrit après 52 minutes 52e (pén.))

Résumé des confrontations[modifier | modifier le code]

Compétition Parties jouées Messi gagne Ronaldo gagne Match nul Buts de Messi Buts de Ronaldo
La Liga 18 10 4 4 12 9
Ligue des champions 6 2 2 2 3 2
Coupe d'Espagne 5 1 2 2 0 5
Supercoupe d'Espagne 5 2 2 1 6 4
Match amical 2 1 1 0 1 1
Total 36 16 11 9 22 21

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ne comptant pas les matchs de seconde et troisième division (Barcelona B et C, 2003–05).
  2. a et b Ne comptant pas les matchs de seconde division (Sporting CP B, 2002–03).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Barcelona's Messi v Real Madrid's Ronaldo », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Lionel Messi v Cristiano Ronaldo – world's greatest players locked in new battle », The Independant,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. « Cristiano Ronaldo's personal duel with Lionel Messi is affecting his performances for Portugal », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Messi and Ronaldo: 2 Stars in Their Own Universe », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « The Phenomenon of Messi and Ronaldo », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « The game's best rivalry », ESPN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Messi v Ronaldo » [archive du ], Sky Sports,
  8. « The Special Two », The Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Ronaldo May Look Like the Best, but There Is Someone Better », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Cristiano Ronaldo versus Lionel Messi pits showman against shy man », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Cristiano Ronaldo: he's got a god-given talent – and he knows it », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « Crunch time for Lionel Messi and Cristiano Ronaldo », The Independant,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Ronaldo: The world's best? », Sky Sports,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. Kurt Badenhausen, « Lionel Messi Reaches $50 Million-A-Year Deal With Barcelona », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. « Cristiano Ronaldo: Juventus sign Real Madrid forward for £99.2m », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Nike vs Adidas Adds Faces to World Cup Sports Marketing Rivalry », NBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. Aaron Ricadela, « Ronaldo World Cup Ad Goes Global as Web Starts to Trump TV », Bloomberg,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « Forbes' top 10 highest-paid athletes », USA Today,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. Lucas Brown, « Messi full of praise for Ronaldo », Sky Sports,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. « Messi keen to team up with Ronaldo », World Soccer,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. Kevin Garside, « Ronaldo v Messi: Gifted duo who share a path », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. « Is Cristiano Ronaldo a better player than Lionel Messi? », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. Jeffrey Marcus, « Ronaldo, Messi and 20 Other Guys », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  24. Gregg Roughley, « Ronaldo beats off Messi and Torres to scoop Ballon d'Or », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. Mike Norrish, « Manchester United's Cristiano Ronaldo wins Ballon d'Or and says best is yet to come », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  26. John Ley, « Manchester United v Barcelona: Cristiano Ronaldo versus Lionel Messi in dream clash », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  27. James Lawton, « Stage is set for Ronaldo v Messi, the sparkling final Europe deserves », The Independant,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. Jeré Longman, « Champions League Final May Settle Ronaldo-Messi Debate », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. « Ronaldo – I'm still No.1 », Sky Sports,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. Sid Lowe, « Cristiano Ronaldo is not in the same league as Lionel Messi, says Xavi », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. « Fergie: Ronaldo and Messi top class », Manchester Revening News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  32. Mark Ogden, « Sir Alex Ferguson cannot separate Cristiano Ronaldo and Lionel Messi », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. Giles Mole, « Manchester United v Barcelona: Lionel Messi centre of attention in Rome », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  34. Paul Hayward, « As gladiators clash, Messi is the champion », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. Richard Williams, « Cristiano Ronaldo in a mess as Lionel Messi takes lead role on grand stage », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  36. « Manchester United v Barcelona: Cristiano Ronaldo clockwatch », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. James Montague, « Cristiano Ronaldo: I'm better than Messi », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  38. Kevin Palmer, « Fergie: Ronaldo and Messi are equals », ESPNFC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. « Barcelona's Lionel Messi blames media for inventing rivalry with Real Madrid's Cristiano Ronaldo », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  40. Haisley, « Book: Ronaldo Refers To Messi As "Motherfucker" Behind His Back » [archive du ], Deadspin, (consulté le )
  41. Guillem Balagué, « Revealed: Cristiano Ronaldo's obscene nickname for Lionel Messi in the Real Madrid dressing room », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. Caioli, « Messi is like Kryptonite to Cristiano Ronaldo's Superman: The story behind football's greatest modern rivalry » [archive du ], Goal (consulté le ) : « Real Madrid insiders say that seeing Cristiano Ronaldo in front of the TV watching Messi play is priceless. When his agent Jorge Mendes is watching with him, he tries to calm him down by saying that people don’t understand anything about football, that the Barça No. 10 doesn’t deserve to be the best in the world. »
  43. Lezra, « Could Cristiano Ronaldo Win a Libel Suit Against Guillem Balague? » [archive du ], Managing Madrid, (consulté le )
  44. « Messi:I miss having Ronaldo in La Liga », Goal.com, (consulté le )
  45. « Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, and Eric Cantona light up UEFA awards », BBC, (consulté le )
  46. Mike Adamson, « Lionel Messi's incredible recordbreaking year in numbers », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  47. Marina Hyde, « Cristiano Ronaldo and Lionel Messi: tit-for-tat miracles getting ridiculous », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  48. Nick Harland, « Cristiano Ronaldo's remarkable Real Madrid goalscoring record in full », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le )
  49. Jim Smith, « Cristiano Ronaldo versus Lionel Messi is a rivalry to write history rather than a bitter personal feud », The Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  50. « As another record falls, Ronaldo and Messi continue to drive each other to greater heights », The National,‎ (lire en ligne, consulté le )
  51. « All-time La Liga assists », Sportskeeda (consulté le )
  52. « Lionel Messi and Cristiano Ronaldo goal for goal » [archive du ], UEFA, (consulté le )
  53. « Ballon d'Or: Luka Modric ends dominance of Lionel Messi and Cristiano Ronaldo », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  54. Andrew Das, « Luka Modric Wins Ballon d'Or, Ending Decade of Ronaldo and Messi Triumphs », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  55. Matt Hughes, « Luka Modric ends Ballon d'Or era of Lionel Messi and Cristiano Ronaldo », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  56. « Ballons d'Or winners list », The Telegraph,‎ (lire en ligne)
  57. Arotaritei, Di Maggio et Stokkermans, « Golden Boot (Soulier d'Or) Awards », Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation (consulté le )
  58. Roberto Mamrud, « Lionel Andrés Messi », Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation,‎ (lire en ligne)
  59. « Lionel Andrés Messi - Century of International Appearances », RSSSF (consulté le )
  60. Roberto Mamrud, « Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro », Rec.Sport.Soccer Statistics Foundation,‎ (lire en ligne[archive])
  61. « Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro - Century of International Appearances », RSSSF (consulté le )
  62. UEFA, « Messi-Ronaldo, qui est le roi des triplés ? », sur UEFA.com, (consulté le )
  63. « Messi, Ronaldo et ces joueurs qui ont marqué des hat-tricks en Ligue des Champions », sur www.goal.com (consulté le )
  64. (en-GB) « The 50 players with the most hat-tricks in the 21st century », sur GiveMeSport, (consulté le )
  65. Sid Lowe, « Barcelona vs. Real Madrid, Messi vs. Ronaldo always more than just a game », ESPN,‎ (lire en ligne, consulté le )