Riuferrer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
le Riuferrer
Illustration
Caractéristiques
Longueur 17,7 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur Tech
Débit moyen ?
Nombre de Strahler 4
Organisme gestionnaire Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech[2]
Régime pluvial méridional
Cours
Source entre le Puig del Roc Negre (2714 m) et le Puig dels tres Vents (2731 m)
· Localisation Corsavy
· Altitude 2 310 m
· Coordonnées 42° 29′ 38″ N, 2° 28′ 37″ E
Confluence Tech
· Localisation Arles-sur-Tech
· Altitude 295 m
· Coordonnées 42° 27′ 12″ N, 2° 37′ 49″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche 3 ruisseaux dont la Freixe
· Rive droite 1 ruisseau
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Pyrénées-Orientales
Régions traversées Occitanie
Principales localités Arles-sur-Tech

Sources : SANDRE:« Y0230560 », Géoportail

Le Riuferrer est une rivière française du département Pyrénées-Orientales de la région Occitanie et un affluent gauche du Tech.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 17,7 kilomètres de longueur[1], le Riuferrer prend sa source sur la commune de Corsavy à 2 310 mètres d'altitude, entre le Puig del Roc Negre (2 714 m) et le Puig dels tres Vents (2 731 m)[3].

Il coule globalement du nord-ouest vers le sud-est[4].

Il conflue sur la commune d'Arles-sur-Tech en rive gauche du Tech, à 295 mètres d'altitude, après le lieu-dit la Barri d'Amunt, et le stade[5].

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Dans le seul département des Pyrénées-Orientales, le Riuferrer traverse deux communes[1] Corsavy (source) puis Arles-sur-Tech (confluence avec le Tech).

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le Riuferrer traverse une seule zone hydrographique Le Tech de la rivière de Saint Laurent au Riuferrer inclus (Y023) de 321 km2 de superficie.

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Communes adhérant au Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech.

La gestion et l'aménagement du Tech est géré depuis 1994 par le Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech, une structure EPCI regroupant trente-cinq communes du bassin versant[2].

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Riuferrer a quatre affluents référencés[1] :

  • le ruisseau de Cortal Triado (rd) 3 km, sur la seule commune de Corsavy.
  • la rivière la Riverette (rg) 3,9 km, sur la seule commune de Corsavy avec un affluent :
    • le correc dels Cabrés (rd) 1,4 km, sur la seule commune de Corsavy.
  • le correc dels Forquets (rg) 2,7 km, sur la seule commune de Corsavy.
  • la rivière del Freixe ou ruisseau de la Descarga ou Correc del Collet de Pey (rg) 5,9 km, sur les deux communes de Corsavy et Arles-sur-Tech avec un affluent :
    • le correc del Bac (rg) 1,9 km, sur la seule commune de Corsavy avec un affluent :
      • le Correc dels Mouchais (rd) 1,5 km, sur la seule commune de Corsavy.

Le rang de Strahler est de quatre.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Riuferrer (prononcé « riouferé ») est un toponyme catalan qui a pour étymologie le latin Rivum Ferrarius, qui évoque une rivière et le minerai de fer[6], dont le sous-sol de la région est riche.

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

La vallée du Tech et son embouchure sont deux sites classés Natura 2000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Sandre, « Fiche cours d'eau - le Riuferrer (Y0230560) » (consulté le 23 mars 2013)
  2. a et b « vallée du Tech-EPCI », sur http://www.vallee-du-tech.com, Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement du Tech (consulté le 23 mars 2013)
  3. Source du Riuferrer sur Géoportail (consulté le 23 mars 2013).
  4. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 12 juillet 2010)
  5. Confluence du Riuferrer en rive gauche du Tech sur Géoportail (consulté le 23 mars 2013).
  6. Lluís Basseda, Toponymie historique de Catalunya Nord, t. 1, Prades, Revista Terra Nostra, , 796 p.