Rittershoffen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Bas-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Bas-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Rittershoffen
Image illustrative de l'article Rittershoffen
Blason de Rittershoffen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Canton Wissembourg
Intercommunalité C.C. de l'Outre-Forêt
Maire
Mandat
Daniel Pflug
2014-2020
Code postal 67690
Code commune 67404
Démographie
Gentilé Rittershoffenois, Rittershoffenoises
Population
municipale
904 hab. (2014)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 15″ nord, 7° 57′ 08″ est
Altitude Min. 120 m – Max. 179 m
Superficie 12,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Rittershoffen

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Rittershoffen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rittershoffen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rittershoffen

Rittershoffen est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

La localité fait partie de la région naturelle Outre-Forêt[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Rittershoffen, ou plutôt « Rottershoven », est cité pour la première fois en 1227. Son nom vient de « reutern » qui signifie « défricher ». En 1227, l’abbaye de Surbourg possède à Rittershoffen un Dinghof autour duquel vont se rassembler trois autres villages : Osterndorf, Reutershofen et celui du Kirchtal. Les raisons de ce regroupement sont : l’interdiction de défricher, la guerre de Trente Ans et la peste. L’histoire du village est liée à celle du Hattgau partagé entre les Lichtenberg et les Fleckenstein, jusqu’à l’achat de l’ensemble des droits en 1480 par les Hanau-Lichtenberg.

Adélaïde de Bourgogne a donné le bois de Rittershoffen au village en échange de la protection des villageois lors de ses allées et venues de Seltz à Surbourg.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Rittershoffen

Les armes de Rittershoffen se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier de sinople aux trois fasces d'argent, au second d'or au lion de sable, lampassé de gueules. »[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2008 Manfred Rott    
mars 2008 en cours Daniel Pflug    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 904 habitants, en augmentation de 0,11 % par rapport à 2009 (Bas-Rhin : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
943 980 1 080 1 245 1 260 1 297 1 325 1 363 1 282
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 106 1 114 1 059 1 090 1 022 1 005 991 933 878
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
832 851 857 884 884 829 829 519 749
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
827 854 834 817 825 897 917 903 904
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006 [6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Une centrale géothermique est implantée sur la commune depuis 2016[7]. La puissance de 24 MW thermiques alimente l'amidonnerie de Beinheim[7].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Comme sa voisine Hatten, la commune de Rittershoffen a énormément souffert des combats liés à l'opération Nordwind, en janvier 1945, qui vit s'affronter troupes allemandes et américaines. Le village, presque entièrement détruit, n'a gardé qu'un pan de mur antérieur à ces évènements. Sur celui-ci, un écriteau « Vestige de la bataille de janvier 1945 », qui explique la présence de multiples impacts sur le grès rose des moellons.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Outre-Forêt », in Alsace, Gallimard, Paris, 2007, p. 206
  2. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. a et b Florence Roussel, « Géothermie profonde : inauguration de la première centrale thermique », sur actu-environnement.com,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  8. Christophe Kern - site officiel - Coureur cycliste professionnel

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :