Rita Renoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une actrice image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une actrice française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Rita Renoir
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Rita Renoir.

Nom de naissance Monique Bride-Etivant[1]
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 82 ans)
Profession Actrice
Films notables Les Compagnes de la nuit
Dragées au poivre
Le Désert rouge
Fantômas contre Scotland Yard
Sois belle et tais-toi

Rita Renoir, née Monique Bride-Etivant le à Paris et morte le 4 mai 2016[2], est une comédienne française. Vedette du Crazy Horse Saloon, elle fut, dans les années 1950-1960, l'une des plus célèbres strip-teaseuses françaises.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommée dans les années 1950 la « tragédienne du strip-tease », Rita Renoir devient ensuite comédienne et interprète des textes d'Obaldia, d'Euripide ou encore de Bourgeade. Elle crée la pièce d'Obaldia Du vent dans les branches de sassafras, "une sorte de western plein de fantaisie", avec Michel Simon.[3]. En 1964, elle participe aux happenings de l'American Center.

Au cinéma elle joue dans les Dragées au poivre et elle est la partenaire de Monica Vitti dans Le Désert rouge de Michelangelo Antonioni.

En 1968, elle travaille également comme chorégraphe sur Le Pacha, un film de Georges Lautner.

Rita Renoir meurt le 4 mai 2016[4]. C'est au cimetière Caucade de Nice qu'elle sera inhumée, le 25 mai, à 14h30.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frank Horvat (photographies) et Patrick Lindermohr (texte), J'aime le strip-tease, Éditions Rencontres, 1962.
  • Le portrait de Rita Renoir, réalisé par Bernard Buffet, fait la couverture d'un luxueux programme numéroté, vendu à 1 000 exemplaires, pour la soirée La nuit du cinéma du 11 octobre 1963 au Théâtre des Champs-Élysées présenté par l'Entr'aide du cinéma 1963
  • « Entretien avec Rita Renoir », dans Plexus, la revue qui décomplexe, n° 3, Paris, août-septembre 1966
  • (es) Julio Cortazar, Homenaje a una joven bruja, in Territorios, Mexico-Madrid-Buenos Aires, Siglo Veintiuno, 1978
  • Jean-Pierre George, Le Diable et la Licorne : métaphysique du strip-tease, Paris, La Table ronde, 2004, 153 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mort de Rita Renoir sur ouest-france.fr
  2. « Rita Renoir, une personnalité à part », sur Le grand théâtre du monde (consulté le 23 mai 2016)
  3. J.-M. Palmier, « Rita Renoir : Les Voyeurs attrapés par la queue », in Politique Hebdo.
  4. https://www.landrucimetieres.fr/spip/spip.php?article4564
  5. Voir fiche du spectacle sur le site Les Archives du spectacle.
  6. La date de 1973 est signalée par Rita Renoir elle-même dans Pour Julio mon corps sans hasard, texte paru dans la revue Tango n° 3 (juillet 1984), en préambule à la traduction inédite d'Hommage à une jeune sorcière de Julio Cortazar (le texte écrit en hommage à Rita Renoir, Homenaje a una joven bruja, était paru en espagnol dans le livre Territorios en 1978.

Liens externes[modifier | modifier le code]