Rinaldo Alessandrini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rinaldo Alessandrini
Alessandrini02.JPG
Rinaldo Alessandrini en 2009.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instruments
Clavecin, orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rinaldo Alessandrini (né à Rome le ) est un claveciniste, organiste, pianofortiste, chef de chœur et chef d'orchestre italien, fondateur de l'ensemble vocal et instrumental Concerto Italiano.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alessandrini est spécialiste des répertoires des XVIIe et XVIIIe siècles. Ses enregistrements, notamment de Monteverdi ou Vivaldi sont d'incontestables références.

Rinaldo ne commence l'étude du piano que vers l'âge de 14 ans. Parallèlement, il participe à un ensemble choral. À 18 ans, il découvre le clavecin qui sera la source de sa vocation dans la musique ancienne. Il prend des cours chez Ton Koopman et donne son premier concert[1].

En 1984 il fonde l'ensemble Concerto Italiano avec le violoniste Fabio Biondi, donnant un premier concert à Rome[1]. Il se consacre dans un premier temps à l'opéra et à la musique religieuse baroque, principalement du répertoire italien, avant d'étendre son répertoire à la musique instrumentale. Par la suite, il mène une carrière de chef invité dans les grandes maisons d'opéra où il est sollicité pour des productions d'opéras de Monteverdi, Haendel, Vivaldi, Mozart, entre autres[1].

Rinaldo Alessandrini reçoit des prix prestigieux comme le Gramophone Award décerné par le magazine Gramophone (trois fois), le Grand prix du Disque (deux fois), le prix Midem de Cannes (quatre fois) et le Premio Abbiata, prix de la critique italienne. Il est également nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres[1] en 2003 et écrit un essai sur Monteverdi, paru en français chez Actes Sud en 2004 : Monteverdi (traduit en français par Béatrice Arnal).

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Grand prix du disque pour son album Frescobaldi[1]
  • 1993 : prix Caecilia[1]
  • 2003 : chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres[1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Entretien avec Rinaldo Alessandrini », Goldberg, no 17,‎ , p. 40–55 (ISSN 1138-1531). 

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g « Rinaldo Alessandrini : biographie, actualités et musique à écouter », sur France Musique (consulté le 2 mai 2020).
  2. Bureau347 & Snowcap, « Piano concertos K.415, 175, 503 | Outhere Music », sur outhere-music.com (consulté le 31 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]