Rimeize (Lozère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rimeize.

Rimeize
Rimeize (Lozère)
Blason de Rimeize
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Mende
Canton Saint-Chély-d'Apcher
Intercommunalité CC des Terres d'Apcher-Margeride-Aubrac
Maire
Mandat
Alain Farges
2014-2020
Code postal 48200
Code commune 48128
Démographie
Population
municipale
581 hab. (2016 en diminution de 2,52 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 45′ 57″ nord, 3° 19′ 28″ est
Altitude Min. 890 m
Max. 1 125 m
Superficie 32,30 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte administrative de la Lozère
City locator 14.svg
Rimeize

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte topographique de la Lozère
City locator 14.svg
Rimeize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rimeize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rimeize

Rimeize est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Rimeiziens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située entre Saint-Chély-d'Apcher au nord et Aumont-Aubrac au sud.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rimeize[1]
Saint-Chély-d'Apcher Prunières Saint-Alban-sur-Limagnole
Les Bessons Rimeize Fontans
Peyre en Aubrac

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village est traversé par trois rivières : la Rimeize, la Limagnole et la Truyère.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune comporte également une curiosité géologique, le chaos du Rouchat, amoncellement d'énormes blocs de granite.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Rimeize

Le blasonnement est : tranché : au premier d'or au château donjonné de gueules, le donjon accosté de deux haches d'armes adossées d'azur, au second d'argent à l'aigle de sable ; à la bande ondée de sinople brochant sur la partition ; au pont en dos d'âne de trois arches de gueules maçonné de sable brochant en abîme sur le tout, l'arche centrale de la largeur de la bande.

On retrouve parmi ces armes celles d'Apcher (le château dojonné de gueules accosté des haches d'azur sur fond d'or) et de Peyre (l'aigle de sable sur fond d'argent). Rimeize est en fait à la frontière de ces deux anciennes baronnies.

Blason créé en 2002 par Bestion Loïc (dessin), Alaux Amélie et Kwietniak Benoît (recherches historiques).

Langue[modifier | modifier le code]

Le dialecte parlé dans le village est traditionnellement languedocien, la toponymie dialectale ne recèle pas d'éléments auvergnats comme on peut en trouver un peu plus au nord.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Rimeize[2]
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1792 Joseph Gras    
1792 1792 Jean Pinhol    
1792 1796 Jean Étienne Brun    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 581 habitants[Note 1], en diminution de 2,52 % par rapport à 2011 (Lozère : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0277291 0989079671 0391 0591 0201 116
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9969709019469621 0499751 0901 118
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0711 092971810796795761663659
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
619585532446458514590601587
2016 - - - - - - - -
581--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Personnage célèbre[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Pezon (1827—1897), fondateur de la dynastie Pezon et de la ménagerie du même nom.

Tourisme & Culture[modifier | modifier le code]

  • Monts du Midi Tourisme est un Office de Tourisme intercommunal, basé à Saint-Chély-d'Apcher en Lozère, qui œuvre au développement touristique de la destination Haute Lozère ; en valorisant la pratique des sports nature sur l'Aubrac et la Margeride ; en développant l'image et la communication de la Haute Lozère ; en proposant tout au long de l'année un programme d'animations, d'expositions et d'événements variés.
  • Le Ciné-Théâtre de Saint-Chély-d'Apcher est un lieu culturel proposant à la fois une programmation cinématographique et de spectacles vivants pour tous les publics. Entre 3 et 5 films sont proposés chaque semaine, ainsi qu'entre 15 et 20 spectacles par saison culturelle (théâtre, humour, musique, danse, marionnettes, chanson).
  • L'église de Rimeize a été dotée d'une troisième cloche en 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :