Rilhac-Lastours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lastours (homonymie).

Rilhac-Lastours
Rilhac-Lastours
Le village de Lastours avec les ruines du château et la mairie.
Blason de Rilhac-Lastours
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Limoges
Canton Saint-Yrieix-la-Perche
Intercommunalité Communauté de communes Pays de Nexon-Monts de Châlus
Maire
Mandat
Jacques Barry
2014-2020
Code postal 87800
Code commune 87124
Démographie
Population
municipale
371 hab. (2015 en augmentation de 5,1 % par rapport à 2010)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 55″ nord, 1° 07′ 13″ est
Altitude Min. 315 m
Max. 557 m
Superficie 16,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Rilhac-Lastours

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Rilhac-Lastours

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rilhac-Lastours

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rilhac-Lastours
Liens
Site web www.rilhac-lastours.fr

Rilhac-Lastours est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne, en région Nouvelle-Aquitaine.

La commune fait partie du parc naturel régional Périgord-Limousin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Rilhac-Lastours en Haute-Vienne.

Lors du renouvellement de sa charte, le parc naturel régional Périgord-Limousin a intégré la commune de Rilhac-Lastours, par décret no 2011-998 du 24 août 2011[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rilhac-Lastours est limitrophe de cinq autres communes. Au sud, Ladignac-le-Long est très proche de Rilhac-Lastours, séparée par un corridor d'une vingtaine de mètres joignant deux zones de Bussière-Galant. Au nord, Flavignac est limitrophe sur seulement 500 mètres.

Communes limitrophes de Rilhac-Lastours
Les Cars Flavignac Nexon
Rilhac-Lastours Saint-Hilaire-les-Places
Bussière-Galant

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Rilhac-Chaumière[2].

En occitan, le nom de la commune est Rilhac las Tors.

Histoire[modifier | modifier le code]

De l'outillage lithique du mésolithique, des fragments de poteries du chalcolithique et du bronze moyen attestent de la présence humaine à ces périodes de la préhistoire et protohistoire[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 mars 2008 Jacques Fissot    
mars 2008 mars 2014 Jean-Claude Goby PS  
mars 2014 en cours Jacques Barry    

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 371 habitants[Note 1], en augmentation de 5,1 % par rapport à 2010 (Haute-Vienne : -0,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
745950602644680671690668858
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
682679745735731728822887851
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
828840753694687647578543535
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
497416356321302313335338370
2015 - - - - - - - -
371--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Lastours, inscrit au titre des monuments historiques depuis 1956[8], construit du XIIe au XVIe siècle, aujourd'hui en ruines, est l'ancien siège des seigneurs puis barons de Lastours. Il conserve plusieurs tours d'angle et la base de son donjon, remaniée au XVIe siècle. C'est une association de bénévoles qui, depuis plusieurs décennies, restaure ce haut lieu de l'histoire limousine.
  • Église Saint-Pierre-ès-Liens, inscrite au titre des monuments historiques depuis 1982[9].
  • Église (ou chapelle) Sainte-Marguerite de Lastours, construite sur une ancienne motte castrale, endroit où était édifié un premier château en bois, avant l'érection en pierre du château de Lastours[10].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Rilhac-Lastours (Haute-Vienne).svg

Les armoiries de Rilhac-Lastours se blasonnent ainsi :

D'azur à trois tours d'argent ordonnées 2 et 1, accompagnées de six fleurs de lis d'or ordonnées 3, 2 et 1.

La commune a relevé le blason des Barons de Lastours.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 2011-998 du 24 août 2011 sur Legifrance, consulté le 27 août 2011.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Informations archéologiques. Circonscriptions des Antiquités préhistoriques, Limousin, D. Vuillat, Gallia préhistoire, Année 1985, Volume 28, Numéro 28-2, p.305 », sur Persée, revues scientifiques, (consulté le 18 mars 2012)
  4. « Les maires de la commune » (consulté le 27 avril 2011)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Ruines du château de Lastours », notice no PA00100425, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 9 juin 2016.
  9. « Église Saint-Pierre-ès-Liens », notice no PA00100426, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le=9 juin 2016.
  10. Panneau « Église Sainte-Marguerite de Lastours », à l'intérieur de la nef, vu le 5 juin 2016.