Richard Werly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Richard Werly
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Activité

Richard Werly, né en 1966 à Neuilly-sur-Seine, est un journaliste franco-suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Richard Werly naît en 1966 à Neuilly-sur-Seine, d'un père suisse et d'une mère française[1],[2].

Il suit sa scolarité dans la Nièvre, en Bourgogne-Franche-Comté, puis étudie l'histoire et les sciences politiques à Sciences Po Paris et à la Sorbonne[1],[3].

Il est marié et père d'un fils[2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Il obtient son premier poste de journaliste à la fin de ses études au quotidien La Croix[2].

En 1990, il s'installe en Thaïlande, où il travaille comme pigiste pour Swissinfo, la RTS et le Journal de Genève. Revenu à Paris en 1996, il est reporter à l'hebdomadaire La Vie puis à Libération. Il rejoint Le Temps à la fin des années 1990 et couvre notamment des conflits armés au Cambodge et en Birmanie[1],[2],[3].

En 2000, il est nommé correspondant permanent de Libération et du Temps au Japon, à Tokyo. Il revient à Genève en 2003. Il couvre alors pour le Temps la guerre d'Irak et le tsunami de 2004 en particulier. Il est ensuite nommé chef de la rubrique international du journal suisse. En 2006, il en devient le correspondant à Bruxelles, chargé de couvrir l'actualité européenne, puis correspondant à Paris à partir de 2014[1],[2],[3].

Il est par ailleurs un invité régulier de l'émission audio à la demande Le Nouvel Esprit public, présenté par Philippe Meyer[réf. nécessaire], intervient régulièrement sur Arte et tient des chroniques sur la chaîne parlementaire LCP[1].

En 2022, il lance sur le site du Temps le service audio à la demande « Comment va la France ? »[4],[5].

Il reçoit le Prix Jean-Dumur en 2020[3]. Le , il est décoré chevalier des Arts et des Lettres par Roselyne Bachelot[4].

Il est le cofondateur et directeur de la collection « L'âme des peuples » aux éditions Nevicata[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Richard Werly, Iqbal : enfant esclave, éditions Fayard, 1995, 250 p.
  • Richard Werly, Dans les soutes du miracle asiatique, éditions Stock, 1998, 292 p. (ISBN 9782234050525)
  • Richard Werly, Tsunami : la vérité humanitaire, éditions Jubilé, 2005, 272 p.
  • Richard Werly et André Gattolin, Europe : rallumer les étoiles, éditions Nevicata, coll. « L'âme des peuples », , 126 p. (ISBN 978-2875231420, lire en ligne).
  • La France contre elle même, GRASSET, 2022, 234 p. (ISBN 9782246829799)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Olivier Bot, « Une prestigieuse distinction – Le journaliste Richard Werly est lauréat du Prix Dumur 2020 », sur Tribune de Genève, (consulté le )
  2. a b c d et e Émilie Ridard, « Richard Werly: «La Suisse romande a tout à gagner à ce que la France soit forte» », sur swissinfo.ch, (consulté le )
  3. a b c et d Chams Iaz, « Le Prix Jean Dumur 2020 distingue Richard Werly, journaliste du «Temps» », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  4. a et b Madeleine von Holzen, « Richard Werly, chevalier des Arts et des Lettres », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  5. « Comment va la France ? », sur letemps.ch (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]