Richard Tomlinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant une personnalité britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Richard Tomlinson (né en 1963) est un ancien espion du MI6 célèbre pour avoir écrit l'histoire de sa vie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le MI6 tenta d'empêcher la publication de son autobiographie, mais le livre a finalement été édité en Russie et distribué dans plusieurs pays. Il est par ailleurs disponible gratuitement en ligne ici.

Tomlinson habite en France dans la région de Cannes depuis quelques années.

Théories[modifier | modifier le code]

Serbie[modifier | modifier le code]

Tomlinson a révélé des donations de Radovan Karadžić au Parti Conservateur du Royaume-Uni[1]. À l'époque où il l'apprit et en informa ses supérieurs du Mi6, il fut tout de suite après posté en mission en Bosnie-Herzégovine, en période de guerre, par son employeur.

Diana Spencer[modifier | modifier le code]

Il évoqua la possibilité que le MI6 puisse avoir des liens avec la mort de la princesse Diana Spencer en expliquant qu'Henri Paul avait des liens avec cette organisation[2]. En 1998, il écrivit une lettre à Mohamed Al-Fayed pour lui signaler l'information mais il ne l'a jamais reçu, il l'apprit par la suite par la presse et prit contact par le biais de ses avocats[2]. Il indique que la nuit de l'"accident" de Diana, Henri Paul reçut probablement la visite de son contact au MI6 pour recevoir sa solde, ce qui expliquerait l'importante somme d'argent qui fut trouvée sur lui[3]. D'autre part, le MI6 planifia l’assassinat de Slobodan Milosevic en utilisant un pistolet-flash contre son chauffeur durant un voyage en voiture dans un tunnel, afin de minimiser le nombre de témoins[4], un scénario qui se rapproche de celui du meurtre de la princesse. Il révéla l'existence d'un autre service secret à l'intérieur du MI6, l'UKN[5], qui employait des journalistes et des paparazzis[3], ce qui fut plus tard mis en relation avec le journaliste Jean-Paul « James » Andanson, parfois soupçonné d'être le conducteur de la Fiat Uno blanche qui se trouvait sur le tunnel du Pont de l'Alma en même temps que la voiture de la princesse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Tomlinson, The Big Breach: From Top Secret to Maximum Security, version disponible sur la page internet http://cryptome.org/tomlinson-mi6.htm, p. 104
  2. a et b Richard Tomlinson, The Big Breach: From Top Secret to Maximum Security, version disponible sur la page internet http://cryptome.org/tomlinson-mi6.htm, p. 201
  3. a et b Richard Tomlinson, The Big Breach: From Top Secret to Maximum Security, version disponible sur la page internet http://cryptome.org/tomlinson-mi6.htm, p. 217
  4. Richard Tomlinson, The Big Breach: From Top Secret to Maximum Security, version disponible sur la page internet http://cryptome.org/tomlinson-mi6.htm, p. 98
  5. Richard Tomlinson, The Big Breach: From Top Secret to Maximum Security, version disponible sur la page internet http://cryptome.org/tomlinson-mi6.htm, p. 51-52

Liens externes[modifier | modifier le code]