Richard Price (scénariste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richard Price (homonymie) et Price.
Richard Price
Nom de naissance Richard Jay Price
Alias
Harry Brandt
Naissance (68 ans)
Bronx, New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Richard Price, né le dans le Bronx, à New York (États-Unis), est un écrivain, scénariste, acteur et producteur de cinéma américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Se décrivant comme « un Juif de la classe moyenne[1] », il naît dans le Bronx et grandit dans un logement social du Nord-Est.

Il fait des études supérieures à l'Université Cornell. Il décroche ensuite une maîtrise en création littéraire à l'Université Columbia. Il a ultérieurement enseigné l'écriture aux universités Yale, de New York et Columbia.

À partir de 1978, il devient scénariste à Hollywood et signe les scripts de plusieurs films, dont La Couleur de l'argent (The Color of Money) réalisé par Martin Scorsese en 1986.

En littérature, il est l'auteur de plusieurs romans, dont deux sont « consacrés au Bronx, son quartier natale, Les Seigneurs (The Wanderers, 1974), qui décrit l'univers des gangs, et Frères de sang (Bloodbrothers, 1976), l'âpre chronique d'une famille italienne »[2]. Le premier roman est adapté au cinéma par Philip Kaufman sous le titre Les Seigneurs (The Wanderers) en 1979 et Richard Price y joue le petit rôle d'un des caissiers du bowling.

En 1992, il publie Clockers, un roman traitant du racisme, dont il signe le scénario du film éponyme avec le réalisateur Spike Lee en 1995. Il adapte également son roman Ville noire, ville blanche (Freedomland, 1998), qui traite aussi du racisme, pour le film La Couleur du crime (Freedomland), réalisé par Joe Roth en 2006, avec Julianne Moore et Samuel L. Jackson.

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Wanderers (1974)
    Publié en français sous le titre Les Seigneurs, Paris, Presses de la Cité, 2005 (ISBN 2-258-06726-X)
  • Bloodbrothers (1976)
    Publié en français sous le titre Frères de sang, Paris, Presses de la Cité, 2010 (ISBN 978-2-258-08552-7) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine policier » no 4479, 2011 (ISBN 978-2-264-05414-2)
  • Ladies' Man (1978)
  • The Breaks (1983)
  • Clockers (1992)
    Publié en français sous le titre Clockers, Paris, Presses de la Cité, 1993 (ISBN 2-258-03621-6) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine policier » no 4583, 2012 (ISBN 978-2-264-05412-8)
  • Freedomland (1998)
    Publié en français sous le titre Ville noire, ville blanche, Paris, Presses de la Cité, 1998 (ISBN 2-258-05056-1) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine étranger » no 3435, 2012 (ISBN 2-264-03160-3) ; réédition sous le titre La Couleur du crime, Paris, Presses de la Cité, 2006 (ISBN 2-258-07112-7)
  • Samaritan (2003)
    Publié en français sous le titre Le Samaritain, Paris, Presses de la Cité, 2004 (ISBN 2-258-06216-0) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine étranger » no 3774, 2005 (ISBN 2-264-04106-4)
  • Lush Life (2008)
    Publié en français sous le titre Souvenez-vous de moi, Paris, Presses de la Cité, 2009 (ISBN 978-2-258-07737-9) ; réédition, Paris, 10/18, coll. « Domaine policier » no 4373, 2010 (ISBN 978-2-264-05102-8)
  • The Whites (2015), signé du pseudonyme Harry Brandt
    Publié en français sous le titre The Whites, Paris, Presses de la Cité, 2016 (ISBN 978-2-258-11799-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]