Richard Mudge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Richard Mudge

Naissance
Bideford, Royaume de Grande-Bretagne
Décès
Bedworth, Royaume de Grande-Bretagne
Activité principale Compositeur
Style baroque
Activités annexes Clerc

Œuvres principales

Six concertos in seven parts

Richard Mudge, né en 1718 à Bideford et mort en à Bedworth, est un clerc et compositeur britannique baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Mudge fut d'abord vicaire au service privé de Lord Aylesford, avant d'entrer en 1741 au service des paroisses des villages de Great Packington et Little Packington. De 1745 à 1757, il fut recteur à Little Packington, en même temps que prêtre à Saint Barthélémy et Saint Martin à Birmingham. Lord Guernsey lui permit à partir de 1756 de mener une vie indépendante à Bedworth où il vécut jusqu'à sa mort en 1763.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Richard Mudge est l'auteur d'un ensemble de six concertos pour cordes qui furent créés à Londres en 1749. Cinq d'entre eux sont écrits pour deux violons soli et orchestre à cordes. Le premier concerto inclut également une trompette dans l'ensemble. Les concertos pour cordes sont tous écrits selon un schéma d'enchaînement de mouvements lent-rapide-lent-rapide. Dans l'ensemble de l'œuvre, on retrouve l'influence de Georg Friedrich Händel et Francesco Geminiani. On retrouve d'ailleurs dans les concertos de Mudge le Nun Nobis Domine de ce dernier[1].

C'est seulement dans les années 1990 que furent découverts deux classeurs contenant des manuscrits de Mudge.

La première de ses œuvres à être enregistrée fut son concerto pour trompette, interprété par Maurice André en 1957, alors que Gerald Finzi avait déjà prévu l'enregistrement d'une partie des concertos (1, 4 et 6). Un extrait du fac-similé de tous les concertos est paru en 1993 dans la revue King's Music.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]