Richard Monod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monod.
Richard Monod
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Nationalité
Activité

Richard Monod est un universitaire français, professeur d'études théâtrales, né à Paris le et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la famille Monod, Richard Monod est le fils du graphiste et typographe Maximilien Vox, le frère de l'angliciste et universitaire Sylvère Monod et le neveu du naturaliste, humaniste et explorateur Théodore Monod.

Richard Monod manifeste très tôt un intérêt pour le cinéma et les arts du spectacle, au point de consigner ses notes et réflexions sur les films et spectacles auxquels il assiste dans des cahiers soigneusement tenus. Ses études le mènent à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et à l'agrégation de lettres classiques. Il est pendant quelques années professeur dans l'enseignement secondaire, à Caen d'abord, puis à Nice, au lycée, puis dans le Collège littéraire universitaire, prémices de l'université niçoise où il devient plus tard enseignant. Il fonde en 1964 le Théâtre universitaire de Nice[réf. nécessaire].

En 1970, il devient enseignant à l'Institut d'études théâtrales de Paris III[réf. nécessaire]. Il y exercera plusieurs mandats de directeur[réf. nécessaire]. Avec Miguel Demuynck, du CEMEA, il anime, à partir de 1978 le groupe de recherche[réf. nécessaire] Jeu dramatique et pédagogie. Il participe dans cet institut à la naissance de troupes[réf. nécessaire] et mène de multiples expériences pédagogiques[réf. nécessaire] sur le terrain de l'école primaire, participant activement au mouvement du théâtre de l'opprimé et des techniques de Théâtre forum d'Augusto Boal[réf. nécessaire].

Il meurt le , à Paris.

Bibliographie très succincte[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Tragédie de King Lure (pièce de théâtre), co-auteur avec Guillaume Hochepoire, "à la manière de Shakespeare", éd. Grosso et Trione, Turin, 1964, 39 pages.
  • Les Textes de théâtre, coll. Textes et non textes, Paris, éd. Cedig 1977.
  • Jeux dramatiques et pédagogie, Edilig 1983.

Liens externes[modifier | modifier le code]