Richard Mille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Richard Mille
logo de Richard Mille

Création 1999
Fondateurs Richard Mille
Dominique Guenat
Personnages clés Richard Mille
Dominique Guenat
Lucien Tissot
Forme juridique Société anonyme
Siège social 11 rue du Jura
2345 Les Breuleux
Drapeau de Suisse Suisse
Direction Richard Mille (Directeur associé)
Dominique Guenat (Directeur associé)
Yves Mathys (Membre du conseil d'administration, Directeur)
Lucien Tissot (Membre du conseil d'administration)
Timothée Marie Patrice Olivier Malachard (Directeur)
Cécile Guenat (Directrice)
Marie-France Aubry-Baume (Directrice)
Actionnaires Richard Mille
Dominique Guenat
Activité Horlogerie de luxe
Produits Montres
Société mère Horométrie SA
Filiales ProArt, VMDH
Effectif 150
Site web www.richardmille.com

Chiffre d’affaires 225 millions de francs suisse (2016)[1]
+ 20 %

Richard Mille est une marque de montres de luxe suisse[2] fondée en 1999 par Dominique Guenat et Richard Mille, et basée aux Breuleux en Suisse.

Présentation[modifier | modifier le code]

Richard Mille et Dominique Guenat - Fondateurs de Richard Mille SA

À la suite d'un désaccord sur la stratégie commerciale de Mauboussin dont il est actionnaire, Richard Mille quitte son poste de directeur général de la division horlogerie chez le joaillier de la Place Vendôme et décide de lancer sa propre ligne de montres. En 1999, il propose son projet à son ami Dominique Guenat, propriétaire des "Montres Valgine"[3], qu'il a rencontré en 1988 lorsqu'il travaillait à Besançon pour la Compagnie Générale Horlogère (CGH), et avec qui il a participé à la réalisation de montres pour Mauboussin. En 2001, ils s'associent à parts égales pour créer Horométrie SA, leur société d'exploitation de la nouvelle marque Richard Mille.

Dominique Guenat et Richard Mille fondent la société d'horlogerie Richard Mille SA, en collaboration avec Lucien Tissot, et en collaboration avec la manufacture d'horlogerie Suisse Audemars Piguet[4], qui est ensuite entrée au capital de Richard Mille en 2007. En 2001, Richard Mille lance son premier tourbillon, la RM 001.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Présentation du projet et fondation des bases de la marque Richard Mille associée à Montres Valgine et APR&P (Audemars Piguet, Renaud et Papi).
  • 2000 : Lancement du concept de la marque, conception et tests de fiabilité et de précision des futures montres Richard Mille.
  • 2001 : Création de Horométrie SA (commerce de gros d'articles d'horlogerie et de bijouterie) et de la marque de montres Richard Mille, avec le lancement de la première création Richard Mille, la RM 001.
  • 2002 : Puis la RM 002, première dans l'histoire de l'horlogerie à avoir une base de mouvement en titane.
  • En 2002, Richard Mille présente la RM 003, un Tourbillon à double fuseau horaire, puis en 2003 la collection du chronographe à rattrapante RM 004. Après les deux premières années difficiles, Richard Mille se fait un nom dans le domaine de l'horlogerie de luxe, et même hyper-luxe, avec sa technologie et ses matériaux innovants.
  • En 2005, la marque horlogère lance la RM 007, première montre femme de la collection.
Jean Todt
  • 2007 représente une date clé :
    • La marque Richard Mille fait désormais partie de la Fondation de la Haute Horlogerie[5];
    • Suite à la vente du fournisseur de boîtiers Donzé-Baume au groupe Richemont, l'entreprise Richard Mille construit un bâtiment de 3 000 m2 à Les Breuleux, pour usiner ses propres boîtiers et certains des composants de ses montres.
  • En 2008, Richard Mille dédie la « RM 011 LMC Felipe Massa » au pilote de Formule 1. Déjà en 2002, la « RM 001 LMC » était spécialement créée pour Le Mans Classic.
  • En 2012, la marque dédicace une nouvelle montre, cette fois à l'acteur Jackie Chan avec la RM 057 Dragon Jackie Chan dont le mouvement est enlacé par un dragon en or.
  • En 2013
    • Richard Mille et Dominique Guenat rachètent 90 % des parts de « Prototypes Artisanals SA » (10 % au fondateur Alain Varrin)[6] qui devient « ProArt » et travaille comme sous-traitant exclusif de la marque[7], pour la réalisation des boîtiers et prototypes.
    • Kering, contrôlé par François-Henri Pinault, fait une proposition de rachat de l'entreprise horlogère. Mais l'opération n'aboutit pas[8]. Richard Mille reste indépendant.
  • En 2018, à l'occasion du Le Mans Classic, Richard Mille lance une édition limitée de 150 exemplaires de la RM 11-03 LMC.

Groupe Richard Mille[modifier | modifier le code]

Les montres Richard Mille font partie d'un groupe d'entreprises : le « Groupe Richard Mille », constitués des Monstres Valgine, des montres Richard Mille SA, ProArt, Horométrie SA et VMDH.

La totalité des montres Richard Mille sont développées et produites, en Suisse, par Guenat SA - Montres Valgines. La conception et le développement sont réalisés dans l'ancien bâtiment des années 1950 aux Breuleux, qui a été rénové en 1972, tandis que l'assemblage et le contrôle qualité se font dans le bâtiment construit en 2007. Les boîtiers des montres sont réalisés dans la nouvelle usine ProArt construite en 2014, toujours aux Breuleux. VMDH, installé à La Chaux-de-Fonds à 25 km des Breuleux, est spécialisée dans la décoration de pièces constitutives du mouvement horloger (galvanoplastie, électroplastie ...). Et Horométrie SA gère l'exploitation et la distribution des produits Richard Mille dans le monde[10].

Situation[modifier | modifier le code]

La fabrique Richard Mille est installée dans le Jura Suisse, à 1 038 mètres d'altitude, dans la commune des Breuleux[11], au sein de l'entreprise des Montres Valgine.

Philosophie de l'entreprise[modifier | modifier le code]

La marque Richard Mille repose sur trois valeurs :

  • Le meilleur des techniques horlogères poussées aux extrêmes;
  • Une dimension architecturale de montre en trois dimensions imprégnées de mécanique pure;
  • Une finition main (compte pour plus de 60 % dans la fabrication d’une montre)

Les nouveaux modèles de montre qui sortent chaque année sont proposés en édition limitée de 5 à 150 exemplaires selon le modèle, pour conserver leur exclusivité dans le monde. Certains collectionneurs possèdent un exemplaire de chaque montre Richard Mille.

Technologie[modifier | modifier le code]

La grande particularité des montres Richard Mille, bien qu'elles soient des objets d'extrême luxe, est qu'elles ne sont pas fabriquées dans les matériaux traditionnels de l'horlogerie de luxe, à savoir l'or, l'argent ou le platine. Richard Mille, en recherche perpétuelle d'innovation, a fait le choix, pour façonner ses montres et leur donner une précision et une légèreté extrême, d'utiliser les meilleurs matériaux issus de la haute technologie utilisés dans l'aéronautique, la Formule 1 ou la chirurgie de précision :

  • titane;
  • phynox : alliage à base de cobalt, de chrome et de nickel;
  • nano-céramique;
  • nano-fibres de carbone;
  • alusic : alliage d'aluminium et de carbure de silicium;
  • lital : alliage d’aluminium et de lithium;
  • saphir;
  • graphène ...

Richard Mille s'est associé à North Thin Ply Technology, le leader mondial dans la fabrication de matériaux préimprégnés légers utilisés dans la voile ou la Formule 1, pour réaliser la RM 27-02 Rafael Nadal en carbone NTPT® et Quartz TPT®, ou encore la RM 11-03 McLaren.

Un tourbillon Richard Mille peut contenir jusqu'à 1 000 composants dans un boîtier de 45 millimètres de hauteur.

Records[modifier | modifier le code]

Felipe Massa portant une montre Richard Mille au Le Mans Classic 2018

Alors que dans l'horlogerie traditionnelle de luxe la valeur d'une montre se détermine en fonction de son poids, les montres Richard Mille sont à l'exact opposé avec leur légèreté extrême. Grâce aux technologies et aux matériaux high-tech, les montres Richard Mille bâtent des records, ainsi :

  • En 2004, l'horloger lance le tourbillon RM06 Felipe Massa qui ne pèse que 48 grammes (sans le bracelet).
  • En 2005, il récidive avec le tourbillon RM09 Felipe Massa qui établit le record à 29 grammes (sans le bracelet).
  • En 2013, le record est pulvérisé avec le tourbillon RM 27-01 Rafael Nadal (limité à 50 exemplaires), qui cette fois pèse 18,83 grammes (avec le bracelet), et détient le record du tourbillon le plus léger de tous les temps. Petite particularité du modèle, le réglage de l'heure s'effectue par la couronne en forme de balle de tennis[12].

Renommée[modifier | modifier le code]

Les modèles les plus renommés de la marque sont la RM 008[13] (tourbillon chronographe à rattrapante) et la RM 056. La RM 008 Tourbillon allie un mouvement tourbillon (avec remontage manuel), un chronographe, un indicateur de couple et une jauge de puissance de réserve. La RM 008 est considéré comme étant l’une des montres les plus élaborées au monde et son prix est d'environ 600 000 euros. La RM 056 comprend un boîtier en trois parties, transparent et entièrement fabriqué dans du saphir. Une édition limitée de la RM 056 à 5 exemplaires (RM 056-01 Felipe Massa Saphir) vaut 1,416 million d'euros.

Richard Mille en chiffres[modifier | modifier le code]

  • Richard Mille investit 45 à 50 millions d'euros en sponsoring et marketing par an.
  • En 2015, la répartition des ventes mondiales est de 40% en Asie, 30% en Europe et Moyen-Orient et 30% en Amérique[14].
  • En 2017, la marque possède une quarantaine de boutiques dans le monde.
  • En 2017, le prix de vente moyen d'une montre Richard Mille est de 180 000 , contre 146 000  en 2015.

Chiffres de ventes de montres[modifier | modifier le code]

La croissance des ventes de montres Richard Mille est de 15 % par an en moyenne depuis le lancement de la marque, avec un total de 32 000 montres de 2001 à 2017[15].

Nombre de montres vendues[16],[17],[18]

Chiffre d'affaires[modifier | modifier le code]

En millions de francs suisse[14],[1],[19],[15]

Partenariat[modifier | modifier le code]

  • En 2006, Richard Mille lance un partenariat avec le fabricant de yachts Perini Navi;
  • En 2016, conclusion d'un partenariat avec Airbus Corporate Jets et présentation du modèle RM 50-02 ACJ;
  • En 2017, Richard Mille et McLaren Automotive ont conclu un partenariat de dix années pour la production de montres Richard Mille en série limitée McLaren Automotive. La série limitée à cinq cents exemplaires RM 11-03 McLaren, conçu en collaboration avec le directeur du design de McLaren Rob Melville, et Fabrice Namura, ingénieur chez Richard Mille, est le premier produit issu de cette association[20]. La RM 11-03 McLaren est disponible en priorité pour les cinq cents clients de la McLaren Ultimate Series qui ont la possibilité de pouvoir commander leur montre, dont les poussoirs rappellent les feux de la McLaren 720S, avec le numéro correspondant au numéro de châssis de leur supercar[21].

Sponsoring[modifier | modifier le code]

Concours d'élégance automobile de Chantilly

Élitiste et se voulant être une marque d’exception et de prestige, la montre Richard Mille sponsorise le pilote brésilien de Formule 1 Felipe Massa à qui elle dédie des éditions spéciales comme la RM 006 et la RM 009[22]. Richard Mille sponsorise également Haas F1 Team, écurie de Formule 1 depuis la saison 2016. De grands sportifs ou des personnalités de l'automobile, souvent des amis de Richard Mille, sont des ambassadeurs de la marque suisse. Les derniers grands ambassadeurs sont le tennisman Rafael Nadal et le pilote automobile Sébastien Loeb. Richard Mille investit 2,5 % de son chiffre d’affaires dans ses ambassadeurs[23].

En 2014, comme pour Le Mans Classic et toujours en association avec Patrick Peter de Peter Auto, la marque contribue à la création du concours d'élégance automobile du Chantilly Arts & Elegance Richard Mille[24].

La marque est le partenaire principal de plusieurs événementiels et disciplines sportives telles que la voile, le golf, le tennis ou l'automobile. Elle sponsorise ainsi notamment :

Richard Mille est aussi partenaire du Polo Club de Chantilly, premier centre de polo d'Europe occidentale situé à Apremont, dans l'Oise dont il est le chronométreur officiel[26].

Ambassadeurs de la marque[modifier | modifier le code]

Rafael Nadal portant une montre Richard Mille
Les ambassadeurs et ambassadrices de la marque Richard Mille
Ambassadeur Profession Montre
Mutaz Barshim Athlète qatari spécialiste du saut en hauteur RM 67-02 High Jump[27]
Yohan Blake Athlète jamaïcain, spécialiste des épreuves de sprint RM 61-01 Yohan Blake[28].
Romain Grosjean Pilote automobile français en Formule 1 RM 50-01 Tourbillon Chronographe capteur de G Lotus F1 Team-Romain Grosjean[29]
Cristie Kerr Golfeuse américaine RM 007 Titanium[30]
Sébastien Loeb Pilote de rallye français RM 36-01 Tourbillon capteur de G Sébastien Loeb
Diana Luna Golfeuse italienne RM 007 Titane[31]
Felipe Massa Pilote automobile brésilien en Formule 1 Richard Mille RM 011 LMC Felipe Massa[32],[33]
Rafael Nadal Joueur de tennis professionnel espagnol Richard Mille RM 027 Tourbillon Rafael Nadal[34]
Sébastien Ogier Pilote de rallye français RM 011 titane Chronographe flyback[35]
Simon Pagenaud Pilote français en IndyCar Series RM 11-02 Automatique Chronographe flyback Second Fuseau Horaire[36]
Alexis Pinturault Skieur franco-norvégien RM 035 Ultimate Edition[37],[38]
Alain Prost Pilote automobile français RM 70-01 Tourbillon Alain Prost.
Margot Robbie actrice et productrice australienne Co-créatrice d'une collection de montres[39]
Jean Todt Président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) RM 11-03 Jean Todt 50th Anniversary, RM 036 Capteur de G Tourbillon Jean Todt Limited Edition, RM 58-01 Tourbillon Heure Universelle Jean Todt
Wayde van Niekerk Athlète sud-africain, spécialiste des épreuves de sprint RM 27-02[40]
Jessica Von Bredow-Werndl Cavalière de dressage allemande RM 007 Titane[41],[42]
Bubba Watson Golfeur américain RM 38-01 Bubba Watson[43]
Alexander Zverev Joueur de tennis professionnel allemand RM 27-01 en nanotubes de carbone[44]

Liste des modèles de montre Richard Mille[modifier | modifier le code]

  • Modèle
    • Version ou série limitée


  • RM 001
  • RM 002
  • RM 003
  • RM 004
    • RM-004 Chronographe à Rattrapante
  • RM 005
  • RM 006
  • RM 007
    • RM 007 Doux Joaillier
    • RM 07-01 Gourmette
    • RM 07-02 Pink Lady Saphir
  • RM 008
    • RM 008 Le Mans Classic
    • RM 008-V2 All Gray
  • RM 010
  • RM 011
    • RM 011 Felipe Massa 10th Anniversary
    • RM 11-01 Roberto Mancini chronographe Flyback
    • RM 11-02 Le Mans Classic
    • RM 11-02 Chronographe Flyback Second Fuseau Horaire
    • RM 11-03 Chronographe Flyback
    • RM 11-03 Jean Todt 50th Anniversary
  • RM 014
    • RM 014 Perini navi cup RG
  • RM 015
  • RM 016
    • RM 016 Doux Joaillier
  • RM 017
  • RM 018
    • RM 018 Hommage à Boucheron
  • RM 019
    • RM 19-01 Natalie Portman
    • RM 19-02 Tourbillon fleur
  • RM 020
  • RM 021
  • RM 022
    • RM 022 'Aérodyne' Deuxième Fuseau Horaire
    • RM 022 Carbone
  • RM 023
  • RM 025
    • RM 25-01 Tourbillon Adventure (Inspiration From Sylvester Stallone)
  • RM 026
    • RM 26-02 Evil Eye
  • RM 027
    • RM 27-01 Tourbillon Rafael Nadal
    • RM 27-02 Tourbillon Rafael Nadal
    • RM 27-03 Tourbillon Rafael Nadal
  • RM 028
    • RM 028 Brazil
    • RM 028 Les Voiles de St Barth
    • RM 028 Mexico
    • RM 028 Montre de Plongée
    • RM 028 PVD Brown
  • RM 029
  • RM 030
  • RM 031
    • RM 031 Haute Performance
  • RM 032
    • RM 032 Chronographe Automatique de Plongée
  • RM 033
    • RM 033 Automatique Extra Plat
  • RM 034
  • RM 035
    • RM 35-01 Rafael Nadal
  • RM 036
    • RM 036 Capteur de G Tourbillon Jean Todt Limited Edition
    • RM 36-01 Tourbillon Capteur de G Compétition Sébastien Loeb
  • RM 037
    • RM 037 Ladies
  • RM 038
    • RM 038 Tourbillon Bubba Watson
  • RM 039
    • RM 039 Aviation E6-B Tourbillon Chronographe Flyback
    • RM 39-01 Automatique Chronographe Flyback Aviation E6-B
  • RM 050
    • RM 050 Tourbillon Felipe Massa
    • RM 50-01 Capteur de G Lotus F1 Team Romain Grosjean
    • RM 50-02 ACJ Tourbillon Chronographe à Rattrapante
    • RM 50-03 McLaren F1
  • RM 051
    • RM 051 Phoenix Tourbillon
    • RM 51-01 Tigre et Dragon-Michelle Yeoh
    • RM 51-02 Diamond Twister
  • RM 052
    • RM 052 Skull
    • RM 52-01 Tourbillon Skull Nano Ceramique
  • RM 053
    • RM 53-01 Tourbillon Pablo Mac Donough
  • RM 054
  • RM 055
    • RM 055 Bubba Watson
    • RM 055 Yas Marina Circuit
  • RM 056
    • RM 056 Tourbillon Felipe Massa Saphir
    • RM 56-01 Tourbillon Saphir
  • RM 057
    • RM 57-01 Tourbillon Phenix and Dragon-Jackie Chan
  • RM 058
    • RM 58-01 Tourbillon Heure Universelle Jean Todt
  • RM 059
    • RM 59-01 Tourbillon Yohan Blake
  • RM 060
    • RM 60-01 Chronographe Flyback Régate
  • RM 061
    • RM 61-01 Yohan Blake
  • RM 062
    • RM 62-03 Heure Universelle
  • RM 063
    • RM 63-01 Dizzy Hands
  • RM 067
    • RM 67-01 Automatique Extraplate
    • RM 67-02 Mutaz Essa Barshim
    • RM 67-02 Wayde van Nierkerk
  • RM 068
    • RM 68-01 Tourbillon Cyril Kongo
  • RM 069
    • RM 69 Erotique
  • RM 070
    • RM 70-01 Tourbillon Alain Prost
  • RM 071
    • RM 71-01 Tourbillon Automatique Talisman

Récompense[modifier | modifier le code]

Mécénat[modifier | modifier le code]

Logo de la Fondation de Rafael Nadal

Richard Mille soutient plusieurs associations[46] :

  • Action Innocence : organisation de prévention et de protection contre les dangers que courent les enfants sur internet ;
  • Dragon's Heart Foundation : subvient aux besoins minimum des enfants et des personnes âgées dans les zones reculées de Chine ;
  • Only Watch : permet de récolter des fonds en faveur de la recherche sur la myopathie de Duchenne ;
  • Rafa Nadal Foundation : aide sociale et coopération au développement pour les personnes souffrant d'handicap;
  • Sentebale : association caritative qui oeuvre en faveur des orphelins et des enfants au Lesotho victimes de la pauvreté et des épidémies.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La rédaction, « Richard Mille: chiffre d'affaires en hausse de 20% », Tribune de Genève,
  2. Richard Mille : l'homme qui met une âme dans ses montres - Luxe-Magazine, septembre 2006
  3. « Richard Mille », sur http://www.horlogerie-suisse.com (consulté le 6 juillet 2018)
  4. Michel Jeannot, « Entrée dans le capital de Richard Mille », sur http://fr.worldtempus.com, (consulté le 29 juin 2018)
  5. « Histoire - Richard Mille », Haute Horlogerie
  6. Jean-René Gonthier, « Un sous-traitant exclusif », (consulté le 17 juillet 2018)
  7. Ina Chong, « Visite du QG suisse de Richard Mille, l'horloger ultraluxe », sur https://thegoodlife.thegoodhub.com, (consulté le 6 juillet 2018)
  8. Sophie Lecluse, « Richard Mille, le français qui rend fou les amateurs de montres de luxe », Capital,
  9. Rémy Solnon, « Richard Mille “Jean Todt 50th Anniversary” : 3 montres pour 50 ans de passion automobile », Automotiv Press
  10. Fabrice Eschmann, « Richard Mille : un outil de production en perpétuelle évolution », FHH Journal, Fondation suisse de la haute horlogerie (FHH),
  11. Il fait fortune avec ses montres à 200 000 , Ouest-France, 26 septembre 2013
  12. Le Point Montres, « Rafael Nadal, la "decima", avec sa montre à 650 000 euros », Le Point,
  13. « Tout savoir sur les montres Richard Mille », Le Point
  14. a et b « Richard Mille augmente chiffre d'affaires et production en 2015 », ArcInfo,
  15. a et b WA/SG, « Richard MILLE, CEO R.Mille - En croissance linéaire depuis 2001 », sur https://www.watch-around.swiss, (consulté le 18 octobre 2018)
  16. Judikaël Hirel, « Bientôt des Richard Mille à 25 000 € ? », Le Point,
  17. « Richard Mille : Histoire et modèles des montres extrêmes », sur https://www.lecalibre.com, (consulté le 11 juillet 2018)
  18. Ronan Cotten, « Les montres Richard Mille au sommet de leur art », Les Échos,
  19. FRK, « L'horloger des Breuleux Richard Mille pourrrait rejoindre Gucci et Girard-Perregaux », ArcInfo,
  20. « McLaren Et Richard Mille Dévoilent La Meilleure Des Montres Suisses », Forbes (magazine),
  21. « 500 montres RM 11-03 McLaren pour 500 bolides », Le Point,
  22. Felipe Massa, pilote d’essai horloger pour Richard Mille - Fondation de la haute horlogerie, 27 janvier 2010
  23. Olivier Müller, « Les Mille amis de Richard », sur http://fr.worldtempus.com, (consulté le 11 juillet 2018)
  24. Lucie, « Concours d’élégance automobile orchestré par Richard Mille », Journal du luxe,
  25. « Partenaires Lacoste Ladies Open de France », sur http://www.opendefrancefeminin.fr (consulté le 17 juillet 2018)
  26. « Richard Mille : chronométreur du Polo de Chantilly », sur https://www.montres-de-luxe.com, (consulté le 12 juillet 2018)
  27. « RM 67-02 Automatique Mutaz Essa Barshim - High Jump », La cote des montres,
  28. Yohan Blake et sa Richard Mille Worldtempus
  29. Paul Miquel, « Romain Grosjean « J’ai lancé un défi à Richard Mille» », Sport et style,
  30. « La golfeuse américaine Cristie Kerr rejoint le team Richard Mille », World Tempus,
  31. Michèle Brunner, « Diana Luna, ambassadrice de charme », sur http://fr.worldtempus.com, (consulté le 3 juillet 2018)
  32. Richard Mille RM011 Felipe Massa Flyback Chronographe La cote des montres
  33. Felipe Massa et Jules Bianchi pilotes de Formule 1, invités de Richard Mille
  34. Richard Mille RM 027 Tourbillon Rafael Nadal Le blog des montres
  35. « Sébastien Ogier : ambassadeur Richard Mille », sur https://www.montres-de-luxe.com, (consulté le 13 juillet 2018)
  36. Rémy Solnon, « Simon Pagenaud, nouvel ambassadeur de Richard Mille », sur https://www.automotivpress.fr, (consulté le 13 juillet 2018)
  37. Pinturault glisse pour Richard Mille à Sotchi - MagMontres.fr
  38. Brice Lechevalier, « Alexis Pinturault double ambassadeur », sur http://fr.worldtempus.com, (consulté le 13 juillet 2018)
  39. « L'actrice Margot Robbie rejoint la famille Richard Mille », sur https://www.montres-de-luxe.com, (consulté le 30 juin 2018)
  40. Forbes, « L’Athlète Sud-Africain Wayde Van Niekerk, La Montre Richard Mille 67-02 Au Poignet », Forbes,
  41. « La cavalière allemande Jessica Von Bredow-Werndl, nouvelle partenaire de Richard Mille », sur http://www.lacotedesmontres.com, (consulté le 17 juillet 2018)
  42. « Jessica Von Bredow-Werndl, nouvelle ambassadrice », sur http://fr.worldtempus.com, (consulté le 17 juillet 2018)
  43. « Richard Mille, Bubba Watson : Culture G », Le guide des montres,
  44. « Le jeune espoir du tennis Alexander Zverev rejoint Richard Mille », La Dépêche du Midi,
  45. « Le palmarès 2007 », Fondation du grand prix d'horlogerie de Genève
  46. « Natalie Portman partenaire de Richard Mille », Le Point,

Liens externes[modifier | modifier le code]