Richard Kiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Richard Kiel
Richard Kiel 2.JPG
Richard Kiel en 2004.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Richard Dawson Kiel
Nationalité
Activités
Période d'activité
Conjoint
Faye Daniels
Diane Rodgers
Autres informations
Religion
Taille
2,17 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Films notables

Richard Kiel, né Richard Dawson Kiel le à Détroit, Michigan, et mort le [1] à Fresno, Californie, est un acteur, scénariste et producteur de cinéma américain.

Avec ses 2,18 m (7 2), dus à l'acromégalie, il est célèbre pour ses rôles de géant, surtout celui de Requin (Jaws), ennemi de James Bond dans L'Espion qui m'aimait et Moonraker.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Richard Kiel, d'origine allemande, est né le à Détroit, dans le Michigan, aux (États-Unis). Les parents de Kiel sont de taille moyenne. La famille s'installe à Los Angeles lorsqu'il a huit ans. Sa croissance, tout à fait exceptionnelle, commence lors de sa préadolescence.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir vendu des concessions funéraires, enseigné les mathématiques et travaillé comme videur dans une boîte de nuit, il apparaît au cinéma en 1961 dans La Planète fantôme (The Phantom Planet). Il obtient ensuite des rôles à la télévision, dans des séries aussi diverses que La Quatrième Dimension et Les Espions. Entre 1965 et 1968, il joue dans plusieurs épisodes de la série Les Mystères de l'Ouest.

Richard Kiel dans Eegah en 1962.

On le voit aussi au cinéma Docteur Jerry et Mister Love avec Jerry Lewis, Transamerica Express, aux côtés de Clifton James. En 1977, le producteur Albert R. Broccoli fait appel à lui pour interpréter le rôle du méchant, nommé Requin (Jaws dans la version originale) dans le 10e film de la saga James Bond L'Espion qui m'aimait avec Roger Moore qui endosse pour la troisième fois le costume de 007. Richard Kiel devient alors une star internationale. Richard Kiel et Arnold Schwarzenegger étaient les deux derniers prétendants pour jouer Hulk dans la série télé consacrée au géant vert. Le rôle de Richard Kiel fut autre engagé pour jouer Jaws et Hulk fut joué par Lou Ferrigno. La dentition métallique du méchant créée par la belle-fille de Stanley Kubrick devient instantanément culte. Il tourne dans la foulée d'autres films dans des genres très différents tels que le film de guerre L'ouragan vient de Navarone et le film de space opera L'Humanoïde. À la demande du fils du producteur Michael G. Wilson, Kiel reprend son rôle de Requin dans Moonraker en 1979, 11e film de James Bond, toujours avec Roger Moore dans le rôle principal. À la sortie du film, l'acteur et sa famille sont envoyés en tournée mondiale pendant quinze semaines, avec un succès phénoménal en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, au Japon et dans les pays scandinaves.

Richard Kiel a aussi fait de nombreuses apparitions dans les congrès et conventions de fans de James Bond.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1960, il épouse Faye Daniels ; ils divorcent en 1973. En 1974, il épouse Diane Rogers.

Depuis un accident de voiture en 1991, Kiel utilisait un déambulateur ou un fauteuil roulant pour les longues distances, car il avait des problèmes d'équilibre.

Décès[modifier | modifier le code]

Il meurt le , d'un infarctus du myocarde consécutif à une infection cardiaque[2], à l'hôpital Saint Agnes de Fresno (Californie). Une semaine auparavant, il y avait été admis après s'être cassé une jambe[3]. Il laisse derrière lui son épouse Diane, ainsi que quatre enfants et neuf petits-enfants[4].

Dans 007 Spectre avec Daniel Craig qui sortira en , rendra hommage au méchant du film qui pourrait être "un mélange entre Requin et Oddjob" interprété au cinéma par Harold Sakata et apparait dans le film Goldfinger avec Sean Connery[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Richard Kiel aux Pays-Bas le .

Télévision[modifier | modifier le code]

Richard Kiel joue Voltaire et Michael Dunn le Dr Loveless dans Les Mystères de l'Ouest (1966).

Scénariste[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

En 2002, le film Le Boulet lui a rendu hommage en faisant jouer un sosie (d'un âge moins avancé), Gary Tiplady, dans le rôle d'un garde du corps.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]