Richard Khaitzine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Richard Khaitzine ( 20 septembre 1947- 9 décembre 2013 à Paris) est un écrivain français.

Richard Khaitzine

Biographie[modifier | modifier le code]

Son grand-père paternel, Salomon, un artisan ébéniste, quitte la Russie en 1914. Veuf, il épouse en secondes noces une alsacienne, Reine Rouff. Charles, le père de Richard Khaitzine, qui exerçait le métier de cycliste de presse, exerça une forte influence sur sa future carrière d'écrivain en le guidant dans le choix de ses lectures. Durant la Seconde Guerre mondiale, cet ouvrier autodidacte, prisonnier au stalag 17, écrivit à son ami le journaliste Hervé Mille afin d'obtenir des produits de première nécessité et des livres. Ce courrier parvint à un homonyme, l'écrivain Pierre Mille, un ami de Pierre Benoit et de Pierre Mac Orlan, qui appartenaient tous trois à l'association des Veilleurs. Pierre Mille proposa à son correspondant inconnu de le parrainer durant toute la durée de sa captivité et lui fit parvenir régulièrement des colis.

Après des études secondaires menées jusqu'en classe de seconde au lycée Turgot à Paris où il est un élève très cultivé, brillant dans le domaine littéraire, mais aux résultats moyens dans le autres domaines, Richard Khaitzine décide de ne pas poursuivre d'études supérieures par la voie universitaire. Gilbert Cesbron l'incite dans sa jeunesse à se lancer dans une carrière littéraire, et parallèlement à ses activités professionnelles comme employé de banque[Note 1], et ensuite au cours de nombreuses années de chômage, Richard Khaitzine se plonge, en autodidacte documenté, dans l’étude des philosophies, des religions, des mythes et du symbolisme sous toutes ses formes[1], ainsi que dans la petite histoire. Il tente de vulgariser ces domaines dans ses ouvrages, pour les rendre ludiques et accessibles au grand public dont il a toujours le sentiment de faire partie en raison de son origine sociale modeste.

Son livre, La Langue des Oiseaux, est le résultat de trente ans de travail. L’ouvrage démontre que nombre de textes contiennent un discours sous-jacent. Il y étudie donc les écrits de François Villon, de François Rabelais, de Cyrano de Bergerac, comme de ceux de Jules Verne et de Georges Perec. Il établit des passerelles entre les romans de Maurice Leblanc, père d'Arsène Lupin et ceux de Gaston Leroux, créateur de Rouletabille, de Chéri-Bibi et du Fantôme de l’Opéra. Il succède en cela au critique littéraire François Rivière qui rattacha dans les années 1970 certaines singularités des œuvres de ces deux auteurs aux écrits de Raymond Roussel.

La Langue des Oiseaux est étudié au Japon, ainsi qu’à l’école pluridisciplinaire des sciences, à Lisbonne.

Parallèlement à l'écriture de ses ouvrages de vulgarisation, il collabore à diverses revues[2], et intervient quelquefois dans des émissions télévisuelles[3] et radiophoniques[4] françaises.

Richard Khaitzine se définit comme « un agitateur d’idées, un penseur libre[1], [...] un résistant qui refuse le terrorisme intellectuel et la pensée stérilisée imposés par ceux qui séquestrent la culture dans des nécropoles dont-ils se sont autoproclamés les gardiens. »

Il était membre de la Société des gens de lettres depuis 1998.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La langue des oiseaux, tome 2 : Georges Perec de l'alchimie du verbe à la permutation des mots - Dervy poche - 2012
  • Notre-Dame-de-Paris - de la Colombe du Saint-Esprit à la langue des oiseaux, éditions E/dite, 2011
  • Peter Pan - Approche symbolique, maçonnique et hermétique du conte de fées, éditions La Pierre Philosophale, 2011
  • Le Petit Chaperon Rouge - Approche symbolique, maçonnique et hermétique du conte de fées, éditions La Pierre Philosophale, 2011
  • Le Chat Botté - Approche symbolique, maçonnique et hermétique du conte de fées, éditions La Pierre Philosophale, 2011
  • La petite histoire et la légende de Robin des Bois - Culte de la fertilité et Franc-maçonnerie de la forêt.Préface par E.D.Kowalski. Édition Slatkine, 2011
  • Jack London - Vagabondages entre Terre et Ciel, éditions E/dite, 2011
  • Galeries et passages de Paris - A la recherche du temps passé, Le Mercure Dauphinois, 2010
  • Le Syndrome de la pie voleuse, (Roman policier en hommage à Michel Audiard) Médiadit éditions, 2008
  • Le Comte de Saint-Germain, hypothèses et affabulations, Médiadit éditions, 2008
  • Paroles de Messie (roman), Médiadit éditions, 2008
  • Comprendre l'alchimie, Médiadit éditions, 2008
  • La Langue des oiseaux, éditions Dervy poche - version augmentée de deux chapitres inédits
  • Quand la terre gronde…, MCOR, 2006
  • Transformez vos désirs en réalité (guide de visualisation) MCOR – réédition considérablement augmentée de l’édition Presses-Pocket
  • Les Faiseurs d’or de Rennes-le-Château (MCOR) réedition augmentée, 2006 * Marie- Madeleine et le Grand Œuvre, (en collectif- éditions le Miel de la Pierre)-2001, réédité en 2006 à La Table d’émeraude
  • Les Jardins de bagatelle à Paris, (guide histoire et symbolisme), Le Mercure Dauphinois, 2006
  • Marie-Madeleine et Jésus, ce que le Code da Vinci ne vous a pas dit, (M.C.O.R) 2005
  • Paris, secrets et mystères, (guide) – Le Mercure Dauphinois, juin 2004
  • La Joconde, histoire, énigmes et secrets, Le Mercure Dauphinois 2003
  • De la parole voilée à la Parole Perdue, Le Mercure Dauphinois, 2001, réédité en 2003
  • L’Alchimiste la Rose et la Croix, (roman), Éditions Rebis, au Québec sous le pseudonyme de Peter Livingstone 2001
  • Marie- Madeleine et le Grand Œuvre, en collectif, Éditions le Miel de la Pierre 2001
  • Discursos E Pratica Alquimicas II -2001- ouvrage collectif reprenant le colloque de 1999- Lisbonne
  • Ces hommes qui ont fait l'alchimie du XXe siècle, (ouvrage collectif), Éditions Geneviève Dubois, 1999
  • Fulcanelli et le cabaret du Chat noir, Ramuel 1997. En cours de réédition
  • Le Symbolisme maçonnique et hermétique du Petit Chaperon Rouge, 1997 - réédition La Pierre Philosophale 2011
  • Le Symbolisme maçonnique et hermétique de Peter Pan, Ramuel, 1996 - réédition La Pierre Philosophale 2011
  • La Langue des oiseaux, Dervy, 1997
  • Cours d’Alchimie du docteur Alphonse Jobert, Ramuel, 1996.en cours de réédition
  • Avoir ou être. J.C.I, 1995
  • Les Faiseurs d’Or de Rennes le Château, A.J, 1994
  • Le Magnétisme curatif, Dervy, 1994
  • Le Secret de l’éternelle jeunesse (coécrit avec Marc-Louis Questin), Trédaniel, 1993
  • Guide de la visualisation, Montorgueil, 1992
  • Le Huitième Sceau, Montorgueil, 1991
  • Transformez vos désirs en réalité, Presses-Pocket, 1990
  • Le Ginseng, Veyrier, 1989
  • Le Porteur, le Thaumaturge et autres nouvelles, Éditions Debresse, 1971
  • Le Symbolisme maçonnique et hermétique du Chat Botté, Éditions La Pierre Philosophale 2011

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Richard Khaitzine travailla successivement dans les banques BNP, Banque Rothschild, Bank of London and South America et Lloyds Bank.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir présentation en ligne de son ouvrage La Langue des Oiseaux sur amazon.fr
  2. Revue du Musée de Montmartre (notamment concernant la peinture de Steinlen et de Toulouse-Lautrec,)mettant en évidence des dessins en trompe-l'œil et des anamorphoses, Atlantis (revue fondée par Paul Lecour en 1926), L'Autre Monde, Le Monde Inconnu, Top secret
  3. Mystères (TF1), L'Alchimie - Leonardo da vinci (Antenne 2 - Arnaud Poivre d'Arvor), et tourne quelques séquences vidéos pour Baglis TV
  4. Le monde Inconnu en partenariat avec RFO, Radio Enghien, Ici et Maintenant

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]