Richard Kandt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Photographie de Kandt (1897)
Maison de Kandt à Kigali, aujourd'hui transformée en musée d'histoire naturelle.

Richard Kandt, né le à Posen (aujourd'hui en Pologne) et mort le à Nuremberg, est un médecin allemand, explorateur de l'Afrique. Il est le fondateur de Kigali, l'actuelle capitale du Rwanda.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il poursuit ses études de médecine et exerce la psychiatrie à Bayreuth et à Munich. Entre 1897 et 1907, il explore le nord-ouest de l'Afrique orientale allemande. En 1908, il devient « résident » pour le gouverneur, chargé d'administrer la région du Ruanda[1] et il fonde Kigali, où son souvenir est encore vif aujourd'hui. Sa maison, qui est aujourd'hui transformée en musée d'histoire naturelle, présente une salle entièrement consacrée à l'histoire de Kandt.

Il découvre en 1898 l'une des sources du Nil dans la forêt du Nyungwe donnant naissance au Nyabarongo.

Richard Kandt est l'auteur d'un journal de voyage, Caput Nili : eine empfindsame Reise zu den Quellen des Nils, publié en 1904[2], non traduit en français à ce jour. Il y décrit ses expéditions à la recherche des sources du Nil et ses explorations du lac Kivu.

Richard Kandt était ami depuis l'année 1900 de Richard Voss qui l'évoque dans ses Souvenirs de 1922.

Richard Kandt meurt le dans un hôpital militaire de Nuremberg des suites d'un gazage subi à cause de la guerre.

Il laisse également des poèmes publiés de manière posthume[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'orthographe allemande de l'époque
  2. d'abord par le Dietrich Reimer Verlag à Berlin, puis plusieurs fois réédité, notamment avec des compléments en 1991 à Coblence, Landesmuseum, 428 p.
  3. Seele klingt, édité chez Dietrich Reimer Verlag à Berlin en 1918 avec une présentation de Franz Stuhlmann

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Reinhart Bindseil, Ruanda im Lebensbild des Afrikaforschers, Literaten und Kaiserlichen Residenten Richard Kandt; publication trilingue en allemand, français et anglais. Selbstverlag der Geographischen Gesellschaft der Universität Trier [Autoédition de la Société géographique de l'université de Trèves] in Zusammenarbeit Ruanda Komitee Trier [en collaboration avec le Comité pour le Rwanda de Trèves], Trier 2008, (ISBN 3-921599-57-1).
  • Catherine Coquio, « Le Journal de voyage de Richard Kandt », in Rwanda : le réel et les récits, Belin, Paris, 2004, pp. 53-55 (ISBN 2-7011-3988-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :