Richard Joffo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Richard Joffo
Image dans Infobox.
Richard Joffo en 2011.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
Nationalité
Activités
Fratrie
Autres informations
Site web

Richard Joffo est un écrivain et producteur de télévision français né le à Paris.

Il consacre toute sa carrière à la communication, aux médias et à l’écriture. Il est producteur, réalisateur et présentateur d'émissions télévisées et radiodiffusées. Il est aussi l'auteur de chansons pour Carlos, Line Renaud ou encore Fabienne Thibeault, et plusieurs œuvres littéraires et cinématographiques parmi lesquelles : Si tu m’apprivoises…[1][source insuffisante], Un enfant sage des années folles, La Nuit de la mort.

Après avoir été, dans les années 1990, conseiller du président de la Société française de production, Philippe Guilhaume, il produit plusieurs émissions de télévision (TF1, France 3 : Micro Kid's, France Supervision, Paris Première) et organise de nombreux événements et festivals (Festival du Clip Vidéo avec France 2, Festival de la Chanson pour enfants avec TF1, FIMAJ (Festival Marché de l’audiovisuel pour la jeunesse) avec la SFP et France Télévisions.

Richard Joffo est également conseiller en communication politique[réf. souhaitée], conseiller en marketing de programme[réf. souhaitée] et programmation pour les télévisions et radios françaises et internationales, et président-fondateur de l'Académie Audiovisuelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Richard Joffo est le neveu de Joseph Joffo, auteur du livre à succès Un sac de billes.

Fils d'un coiffeur, lui-même fils d'un Juif russe qui a rejoint la France entre les deux guerres pour fuir les pogroms, tout le destinait à la coiffure qu'il pratiquait pour se faire de l'argent de poche alors qu'il poursuivait des études de droit et de lettres. Cependant, plutôt que de reprendre les affaires familiales, Richard laisse tomber salon de coiffure et études universitaires pour écrire des chansons.

Débuts[modifier | modifier le code]

Après une longue période de vaches maigres[style à revoir], Richard Joffo écrit une chanson qui représente la France au grand prix Eurovision ("Hé, hé m'sieurs dames"), mais qui se place très loin des premiers.

Obstiné[Interprétation personnelle ?], il continue à écrire : nouvelles non publiées, chansons non chantées, films non tournés[réf. nécessaire] jusqu'à La Nuit de la mort avec Charlotte de Turckheim. Puis il écrit une chanson qu'il propose à la Bande à Basile mais leur producteur de l'époque n'en veut pas[réf. souhaitée]. Il décide alors de créer une « Bande à Basile d'enfants » et produit lui-même la chanson : c'est la naissance du groupe Mini-Star avec Danse autour de la terre[2], qui se vend à plusieurs millions d'exemplaires[non neutre].

Dans la foulée, Richard Joffo écrit pour d'autres interprètes: Carlos (Tous les enfants vont chanter), Line Renaud (Américaine ou Parisienne[3]), Fabienne Thibeault (Plus mal à la vie) ou John William (Le sang mêlé, La musique des hommes, La ballade du bon Dieu).

Confirmation[modifier | modifier le code]

Richard Joffo produit des disques, notamment des génériques de dessins animés[réf. nécessaire] (Les Mondes engloutis, Cubitus, Le Voyage fantastique de Ty et Uan, etc.)

En 1984, il crée et organise le Festival du Clip vidéo[réf. nécessaire] suivi en 1985 du Festival de la Chanson pour Enfants, à Cabourg avec TF1. C'est à cette occasion qu'il fait ses premiers pas dans la production d'émissions télévisées[réf. souhaitée].

Quelques années plus tard, on[Qui ?] le retrouve conseiller pour la jeunesse de la SFP[réf. nécessaire] (Société Française de Production), à l'époque dans le service public. Il crée à cette occasion le premier Festival Marché de l'Audiovisuel pour la Jeunesse (FIMAJ)[réf. nécessaire]. Il quitte la SFP trois ans plus tard pour créer une émission à laquelle la grande société de production publique ne croyait pas[réf. nécessaire] : Micro Kid's, le magazine des jeux vidéo qui reste sur France 3 durant 6 ans.

Dans le même temps il produit d'autres émissions pour d'autres chaines[réf. nécessaire] : Paris Première, France Supervision, France 2.

En 2005, Richard Joffo est conseiller de Vincent Bolloré pour la création et le lancement de la chaîne Direct 8[réf. nécessaire].

En 2015, il représente la RADO (Rencontres Audiovisuelles de Douala) — anciennement FESTEL — à Paris[réf. nécessaire] et participe en tant qu'intervenant à Douala.

Il est membre du groupe éditorial des Universités d’été de la communication (Hourtin), ainsi qu'organisateur et animateur de nombreux débats[pertinence contestée].

Il organise également des conférences à l'étranger sur la télévision telle que le Discop Africa à Johannesburg en 2015[pertinence contestée].

Parcours thématique[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Richard Joffo est producteur et présentateur d'émissions télés pour les chaînes suivantes[réf. nécessaire] :

  • Africable : La Gazette de Château Rouge
  • France 3: Micro Kid's
  • France Ô:
    • Ô Ciné
    • Portes à Portes (Collection documentaire - Auteur, réalisateur)
    • Môts d'Actu
    • Ô et Fort
    • Couleur Média
  • Direct 8:
    • Questions Média
    • La Com' dans Tous ses États
    • Les Géants de la Télé (également sur Demain.TV)
    • Rendez-vous à Paris
  • ORTM Télévision nationale : Bamako sur Seine (depuis 2010). Il anime, entre autres, des débats concernant les maliens installés en France.

Enfin, il est le créateur du Plan d’Action pour les Télévisions des Pays d’Afrique Francophone[réf. nécessaire] - parrainé par le Ministère français de la Culture et de la Communication.

Polyvalent[réf. souhaitée], Richard Joffo a organisé des événements et festivals consacrés au jeune public tels que le Festival du Clip Vidéo avec France 2 ou le Festival de la Chanson pour enfants avec TF1[réf. nécessaire].

Radio[modifier | modifier le code]

Richard Joffo crée et présente une chronique, Médias et Société, sur RFI (14h40 et 22h40 T.U. le jeudi) depuis [réf. souhaitée].

Depuis début 2018, Richard Joffo présente la chronique La Story de Richard Joffo dans l'émission Couleurs Tropicales de Claudy Siar, chaque Lundi soir à 20h10 T.U.[4][source secondaire nécessaire]. Sur un ton assez humoristique, Richard Joffo parle des médias en Afrique francophone et des nouvelles technologies[réf. souhaitée]. Il évoque également les nouvelles émissions, les chaines de télévision naissantes et mourantes, les nouvelles initiatives, ainsi que la créativité africaine, la société et les médias[réf. souhaitée].

Écriture[modifier | modifier le code]

Joffo est notamment le coscénariste du film La Nuit de la mort, sorti en 1980.

Il écrit actuellement[Quand ?] des articles dans Diaspora News et Point d'Afrique[réf. nécessaire].

Son dernier livre : L'Affaire Flamenco un thriller contemporain est sorti en Amérique du Nord, en Afrique[5] et en France .

Édition[modifier | modifier le code]

En 2013, Richard Joffo conçoit, produit et réalise[réf. nécessaire] Africaine & Parisienne, un magazine mensuel destiné aux Africaines de Paris et de France.

Il a aussi publié de nombreuses revues[réf. nécessaire] : BB de Paris un magazine féminin pour les jeunes filles « Black et Beur », PME Affaires et PME Commerce.

L'Académie Audiovisuelle[modifier | modifier le code]

Richard Joffo est fondateur et président[réf. nécessaire] de l’Académie Audiovisuelle, organisme de formation. L’académie Audiovisuelle est également un organisme d’observation et de conseil pour les télévisions et radios.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Si tu m'apprivoises..., Éditions Clair de Terre – Florence BELFOND, 1999, 301 p.
  • Un enfant sage des années folles, pièce biographique[réf. souhaitée] sur Raymond Radiguet.
  • L'affaire Flamenco, Éditions Phoenix, 2011, 221 p.

Filmographie[modifier | modifier le code]

1980 : La Nuit de la mort de Raphaël Delpard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]