Richard J. Goldstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Organisation des Nations unies image illustrant l’Afrique du Sud
Cet article est une ébauche concernant l’Organisation des Nations unies et l’Afrique du Sud.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Richard J. Goldstone au collège Beloit

Richard J. Goldstone (né le ) est un ancien juge de la Cour constitutionnelle d'Afrique du Sud.

Carrière[modifier | modifier le code]

Nommé procureur au Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et pour le Rwanda. Il fut nommé en 1991, par le président Frederik de Klerk, à la tête de la Commission Goldstone visant à prévenir les violences politiques tentant de torpiller les négociations sur le démantèlement de l’apartheid. Il a été juge de la cour suprême du Transvaal de 1980 à 1989 sous le régime d'apartheid sud-africain.

Rapport Goldstone[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rapport Goldstone.

Désigné par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU pour établir un rapport sur l'opération militaire appelé Opération Plomb durci (2008), le juge Richard Goldstone a remis ses conclusions le jeudi 15 octobre 2009 dans un document désigné comme le « Rapport Goldstone » par les médias[1].

Deux ans plus tard, il revient sur les conclusions qui avaient notamment accusé Israël de cibler intentionnellement des civils et se rétracte en expliquant :

« Si j’avais su ce que je sais à présent, le rapport Goldstone aurait été un document différent. [...] Si les enquêtes publiées par l'Armée israélienne et reconnues dans le rapport du comité des Nations Unies ont établi la validité de certains incidents [...] impliquant des soldats individuellement, elles indiquent que les instructions officielles n'indiquaient pas de prendre des civils pour cibles intentionnelles[2]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Israël : Le choc du rapport Goldstone », blog Actualités du droit, 16 septembre 2009
  2. (en) « Reconsidering the Goldstone Report on Israel and war crimes », sur Washington Post,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]