Richard Hoagland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoagland.
image illustrant un écrivain image illustrant américain image illustrant la théorie du complot
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain et la théorie du complot.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Richard Hoagland
Description de l'image defaut.svg.
Nationalité Flag of the United States.svg États-Unis
Profession

Richard C. Hoagland (né en avril 1945) est un essayiste et théoricien du complot américain. Il s'intéresse à différents thèmes concernant l'astronomie que la majorité des astronomes considèrent comme extravagants et relevant de la pseudo-science. Ses affirmations s'appuient sur l'idée qu'il existerait dans le système solaire une civilisation avancée antérieure à la nôtre, en particulier sur Mars et sur la Lune.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hoagland est un ex-conseiller en matière aérospatiale pour la NASA et pour la chaine CBS[1]. Il a coécrit un essai avec Michaël Bara, un ingénieur en aéronautique pour Boeing. De manière parodique, le prix Ig Nobel lui a été décerné en 1997[2].

Théories[modifier | modifier le code]

Cydonia[modifier | modifier le code]

Pour Hoagland, la photo prise par la sonde Viking sur la planète Mars en 1976 révélant une forme évoquant un visage serait un élément d'une ancienne cité habitée, Cydonia[1].

NASA et franc-maçonnerie[modifier | modifier le code]

Les recherches de son coauteur, Michael Bara, lui permettent d'affirmer que la plupart des administrateurs de la NASA sont des francs-maçons appartenant à un Suprême Conseil du Rite écossais ancien et accepté[3], c'est-à-dire des récipiendaires des hauts grades maçonniques.

11-9-2001[modifier | modifier le code]

Selon Hogland, les attentats du 11 septembre 2001 auraient été planifiés en fonction de considérations astrologiques et numérologiques. D'une part, elles constitueraient un prétexte guerrier pour attaquer l'Islam à travers une rivalité religieuse ou philosophique entre la franc-maçonnerie (en tant qu'héritière spirituelle des Templiers) et l'Islam ; d'autre part, il pourrait s'agir d'une attaque islamique (dont ses représentants seraient les héritiers spirituels de la secte des Nizârites), démontrant ainsi à ses adversaires maçons leur propre compréhension de leurs rites[4].

Réchauffement climatique[modifier | modifier le code]

Hoagland aborde les controverses sur le réchauffement climatique, selon lui le réchauffement climatique n'est pas d'origine anthropique puisqu'il concernerait le système solaire dans sa totalité[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hoagland, Richard C, The Monuments of Mars: A City on the Edge of Forever, Los Angeles, Frog, Ltd. 5th ed., , 5e éd. (ISBN 978-1-58394-054-9, LCCN 2001058362)
  • (en) Hoagland, Richard C and Michaël Bara, M, Dark Mission - The Secret History of NASA, Los Angeles, Feral House, , poche (ISBN 978-1-932595-26-0)

Mission Entreprise[modifier | modifier le code]

Richard Hoagland tient un site internet où il publie ses théories. On y trouve l'étude d'un plan de la planète Mars et de la ville de Cidonia.

Liens et références externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dossiers Secrets d'États, N°9, Mars 2010, La face sombre de la NASA, par Laurent Weingarten, p.8
  2. http://www.improbable.com/ig/ig-pastwinners.html#ig1997
  3. Dossiers Secrets d'États, N°9, Mars 2010, La face sombre de la NASA, par Laurent Weingarten, p.20
  4. http://www.enterprisemission.com/tower2.htm Site Enterprise Mission
  5. Les Grands Mystères de l'Histoire, HS N°10, décembre 2009, 2012 et le soleil, un autre "soleil" menace-t-il le nôtre?, p.73

Liens externes[modifier | modifier le code]