Richard Hildebrandt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Hildebrandt

Richard Hildebrandt est un officier supérieur de la SS né à Worms le 13 mars 1897, exécuté par le gouvernement polonais à Gdańsk le 13 mars 1951.

Carrière dans la SS[modifier | modifier le code]

Engagé volontaire en 1915, il adhère au NSDAP en 1922 et participe au Putsch de Munich. Il adhère à la SS en 1931 et exerce rapidement des responsabilités importantes au sein de la SS.

Il est élu au Reichstag à partir de novembre 1933; régulièrement réélu, il est député jusqu'en 1945.

Nommé en 1939, HSSPF du Gau de Dantzig-Prusse Occidentale, il cumule ces fonctions avec celles de chef SS du secteur de la Vistule. À ce titre, il est responsable du camp du Stutthof.

Le 20 avril 1943, il est nommé à la tête du RuSHA, puis en décembre 1943, il est nommé Höherer der SS und Polizeiführer de la Mer Noire, poste qu'il occupe jusqu'en septembre 1944. Enfin, le 17 mars 1945, il est nommé à ce poste pour le Sud-Est des territoires encore contrôlés par le Reich à cette date.

Après guerre[modifier | modifier le code]

Arrêté à Wiesbaden la veille de Noël 1945, il est accusé au procès du RSHA, puis est condamné en Pologne à la peine de mort. Il est pendu le 13 mars 1951.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christopher R. Browning, Les origines de la Solution finale : L'évolution de la politique antijuive des nazis septembre 1939 - mars 1942, Paris, Les Belles Lettres (édition utilisées : Point Collection Histoire), , 1023 p. (ISBN 978-2-251-38086-5)
  • Saul Friedländer, Les Années d'extermination : L'Allemagne nazie et les Juifs. 1939-1945, Paris, Seuil, , 1032 p. (ISBN 978-2-7578-2630-0)
  • Christian Ingrao, Croire et détruire : Les intellectuels dans la machine de guerre SS, Paris, Fayard (ed.utilisée : Pluriel), 2010 (2011), 703 p. (ISBN 978-2-8185-0168-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]