Richard Guay (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Guay
Fonctions
Président de l'Assemblée nationale du Québec
Prédécesseur Claude Vaillancourt
Successeur Pierre Lorrain
Député de Taschereau
Prédécesseur Irénée Bonnier
Successeur Jean Leclerc
Biographie
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Montréal, Québec
Parti politique Parti québécois
Diplômé de Université de Montréal
Profession Avocat, journaliste

Richard Guay, né le à Montréal, est un journaliste, avocat, diplomate et homme politique québécois. Il a été député de la circonscription de Taschereau à l'Assemblée nationale du Québec de 1976 à 1985. Il a été président de l'Assemblée nationale de 1983 à 1985.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Maurice Guay, sténographe judiciaire, et d'Irène Brassard[1]. Il étudie au Collège Stanislas, au Collège Brébeuf et à l'université de Montréal. Il participe à l'Union générale des étudiants du Québec en 1964 et 1965. Il est admis au Barreau du Québec en 1968[1].

Carrière journalistique[modifier | modifier le code]

De 1966 à 1969, il est journaliste puis, de 1969 à 1971, correspondant aux Nations unies pour Radio-Canada. De 1971 à 1973, il est responsable de cours de journalisme en Afrique pour l'Agence canadienne de développement international[1].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Lors de l'élection générale québécoise de 1976, il est élu député de la circonscription de Taschereau à l'Assemblée nationale pour le Parti québécois. Il est réélu lors de l'élection générale de 1981. Il est président de l'Assemblée nationale du 23 mars 1983 au 16 décembre 1985[1]. Lors de l'élection générale de 1985, il est défait par le candidat du Parti libéral, Jean Leclerc.

Retour au droit et diplomate[modifier | modifier le code]

À partir de 1985, il pratique la profession d'avocat. De 1995 à 1999, il est le délégué général du Québec à Londres. De 1999 à 2001, il est délégué général du Québec à Bruxelles. En 2002, il revient à la pratique du droit[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Richard GUAY », notice biographique sur le site de l'Assemblée nationale