Richard Gott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un journaliste image illustrant britannique
Cet article est une ébauche concernant un journaliste britannique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Richard Gott
Richard Gott (8450927778) (cropped).jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Richard Willoughby Gott, né le à Aston Tirrold, dans l'Oxfordshire (Angleterre), est un journaliste et historien britannique, qui a principalement écrit sur l'Amérique latine. Ancien correspondant du journal The Guardian, Il a démissionné du The Guardian en 1994 après avoir été accusé d'être un «agent d'influence» soviétique, une étiquette que Gott a niée, bien qu'il ait admis prendre l'argent du KGB.

Il est actuellement chercheur honoraire à l'Institut pour l'étude des Amériques de l'université de Londres.

Dans les années 1960, il est l'auteur de Guerrilla Movements in Latin America, qui fait toujours référence sur ce sujet[1].

En 1967, Gott était en Bolivie comme pigiste du Guardian pour couvrir la capture et la mort de Che Guevara. Il a contribué à l'identification du corps 4 à 5 heures après la mort de Guevara, qu'il avait rencontré en 1963 à La Havane[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Hugo Chávez and the Bolivarian Revolution (2005), Verso. (ISBN 1-84467-533-5)
  • Cuba: A New History (2004) Yale University Press, New Haven. (ISBN 0-300-10411-1)
  • In the Shadow of the Liberator: The Impact of Hugo Chávez on Venezuela and Latin America (2001), Verso. (ISBN 1-85984-365-4)
  • The Appeasers (2000, with Martin Gilbert) Phoenix Press. (ISBN 1-84212-050-6)
  • Guerrilla movements in Latin America (1970), Thomas Nelson

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]