Richard Carlile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Carlile
Richard Carlile Sketch.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfant
Theophila Carlile Campbell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Condamné pour

Richard Carlile (8 ou 9 décembre 1790 - 10 février 1843) était un éditeur et écrivain radical anglais qui luttait en faveur du suffrage universel et de la liberté de la presse au Royaume-Uni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlile naît à Ashburton, dans le comté de Devon.

Il republie les œuvres supprimées de Thomas Paine, William Hone, et d'autres. En 1817, il publie son propre livre, Litanie politique. Alors qu'il est en prison, il maintient son journal hebdomadaire, le Républicain (1819-1826) avec l'aide de sa femme et sa sœur. En 1821, Carlile est un athée ouvert (avant, il était déiste[1]) et il publie son Adresse aux hommes de science, en faveur du matérialisme et de l'éducation. Pour ses écrits radicaux, Carlile passe, en somme, plus de neuf ans en prison.

Il meurt d'une infection bronchique le 10 février 1843 dans Fleet Street à Londres.

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. E.P. Thompson, The Making of the English Working Class, Penguin, , p. 796