Richard Canal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canal.
Richard Canal
Naissance (61 ans)
Tarascon-sur-Ariège, Ariège,
Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Richard Canal, né le à Tarascon-sur-Ariège dans l'Ariège, est un écrivain français de science-fiction et de roman noir.

Biograohie[modifier | modifier le code]

Docteur de l'Université de Toulouse, il devient maître de conférence en informatique et chercheur en intelligence artificielle. Il travaille ensuite comme maître assistant détaché de l'École supérieure de technologie de Dakar.

Il publie sa première nouvelle, intitulée Préméditation dans Extraordinaire magazine en 1982. Son premier écrit de science-fiction paraît dans la revue Fiction en avril 1983. Sa nouvelle Choix est couronnée au début de 1986 par un prix décerné annuellement par la revue québécoise Solaris, puis sa nouvelle Étoile (1988) reçoit le Grand prix de l'Imaginaire 1989.

La Malédiction de l'éphémère (1986) est son premier roman. Il décroche coup sur coup le prix Rosny-Aîné pour Ombres blanches en 1994 et pour Aube noire en 1995.

Il fait ses débuts dans le roman noir dès 1998 avec La Route de Mandalay. Son deuxième roman noir, Cyberdanse macabre (1999), a pour héros l'astrophysicien Mark Sidzik, un scientifique réputé, doublé d'un fin limier, qui enquête sur une multinationale de microprocesseurs frauduleuse associée à des pirates d'Internet.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série de science-fiction Animaméa[modifier | modifier le code]

  • Les Ambulances du rêve, Fleuve noir. Anticipation no 1536, 1986
  • La Légende des étoiles, Fleuve noir. Anticipation no 1554, 1987
  • Les Voix grises du monde gris, Fleuve noir. Anticipation no 1582, 1987
  • Animaméa, Imaginaires sans frontières, 2005
    (cycle complet)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • La Malédiction de l'éphémère, La Découverte, 1986
    Réédition dans une version révisée chez J'ai lu no 4156, 1996
  • Villes-vertiges, édition de l'Aurore "Futurs", 1988
  • Swap-Swap, J'ai lu no 2836, 1990
  • La Guerre en ce jardin, Fleuve noir, 1991
  • Ombres blanches, J'ai lu no 3455, 1993
  • Aube noire, J'ai lu no 3669, 1994
  • Le Cimetière des papillons, J'ai lu no 3908, 1995
  • Les Paradis piégés, J'ai lu no 4483, 1997
  • La Route de Mandalay, L'Atalante, 1998
  • Cyberdanse macabre, Flammarion, 1999
  • L'Ombre du Che, Flammarion, 2000
  • Deloria : La légende des Frahmabores, Mnémos "Icares SF", 2006
  • Le Souffleur de rêves, 1998
    Coécrit avec Noé Gaillard.

Nouvelle[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]